Les phases finales de Can se suivent et se ressemblent presque toutes pour le Sénégal. De 1965 à aujourd’hui, les "Lions" ont participé à treize phases finales de Can et n’ont disputé qu’une finale en 2002. Depuis, le Onze national peine à se hisser à ce niveau. L’édition de 2017 au Gabon est celle de tous les défis. Le Sénégal tentera une nouvelle fois de faire honneur à son statut de n°1 du continent, même s’il n’a encore rien remporté. Les joueurs d’Aliou Cissé sont très attendus au Gabon et devront faire encore mieux pour décrocher le titre continental afin de permettre à toute une Nation de goûter enfin aux joies d’une consécration.



49 matchs joués, 16 victoires, 11 nuls et 22 défaites. C’est le bilan de l’équipe nationale du Sénégal en 13 phases finales de Can. Au cours de ces rencontres, l’équipe a inscrit 55 buts et en a pris 50. Un bilan loin d’être reluisant, mais qui ne reflète véritablement pas le potentiel sénégalais, tant l’équipe a toujours disposé de joueurs talentueux. De 1965 à 2015, ils ont été nombreux à avoir marqué le football continental, voire mondial. Sans pour autant inscrire le nom du Sénégal au palmarès. L’idylle du Sénégal avec la grande messe du football continental a démarré en 1965 en Tunisie et qui s’est poursuivie en 1968 en Éthiopie. Il s’en suivra une longue période de léthargie, avant de voir le Sénégal revenir sur la scène continentale. C’était en 1986, en Égypte. Avec la génération des Jules François Bocandé, Thierno Youm, Oumar Guèye Sène, Boubacar Sarr Locotte, Roger Mendy, Amadou Diop, Pape Fall, l’espoir était revenu au galop, surtout après le hold-up (1-0) en match d’ouverture face aux "Pharaons", puis le succès (3-0) face au Mozambique. Mais ce bel élan a vite été brisé par la Côte d’Ivoire de Abdoulaye Traoré qui privait le Sénégal d’un quart de finale historique. L’Égypte, battue en ouverture par les "Lions", remporte finalement cette Can en battant le Cameroun.

Une demi-finale en 1990
La Can 1990, en Algérie, marque un nouveau départ pour le Sénégal qui n’était pas de la fête au Maroc, deux ans plus tôt. Après un nul d’entrée face au Kenya (0-0), les "Lions" domptent ceux du Cameroun, avant de concéder le nul contre la Zambie. Ils accèdent ainsi pour la première fois de leur histoire en demi-finale. Face au pays organisateur, Jules François Bocandé et sa bande passent à côté d’une qualification historique en finale. Les "Fennecs", déterminés à remporter le titre sur leurs terres, mettent toute leur énergie dans ce match et s’imposent 2-1. Le Sénégal perdra même la petite finale face à la Zambie.

Contrairement à l’Égypte (1959 et 1986), l’Éthiopie (1962), le Ghana (1963 et1978), le Soudan (1970, le Nigeria (1980), l’Algérie (1990), l’Afrique du Sud (1996) et la Tunisie (2004), le Sénégal n’a pas profité de l’organisation de la Can à domicile pour remporter « son » trophée en 1992. Sous la houlette de Claude Le Roy, l’équipe chute d’entrée face au Nigeria, mais se relance en dominant le Kenya. Contre toute attente, le Sénégal perd la fameuse bataille des lions en quart de finale face au Cameroun. Une cruelle désillusion pour tout un peuple qui a vu son rêve s’écrouler en 90 minutes. La Can de 1994 en Tunisie ne sourira pas aux "Lions" qui vont aussi rater celles de 1996 et 1998.
 
Une embellie en 2002 et c’est tout !
L’année 2000 ouvre une nouvelle ère. La Can co-organisée par le Ghana et le Nigeria permet de découvrir un Sénégal nouveau, avec des joueurs talentueux qui avaient pour nom Henri Camara, Salif Keïta, Pape Sarr, Khalilou Fadiga, Pape Malick Diop, Omar Daf, Moussa Ndiaye. Ces "Lions" ont marqué les esprits en démontrant d’indéniables qualités et en produisant du beau jeu. Cette équipe conduite par l’Allemand Peter Schnittger échoue en quart de finale, face au Nigeria, mais va offrir au Sénégal, deux ans plus tard, sa première qualification à une phase finale de Coupe du monde. L’arrivée des Tony Sylva, Salif Diao, Pape Bouba Diop, El Hadji Diouf, Aliou Cissé et autres va renforcer l’équipe à la Can 2002 au Mali. Après avoir survolé la poule qu’ils partageaient avec l’Égypte, la Zambie et la Tunisie, les "Lions", sous la houlette de Bruno Metsu, écartent ensuite en quart et en demi-finale la Rd Congo (2-0) et le Nigeria (2-1 AP). Diouf et sa bande écrivent l’histoire en s’offrant une finale historique face au Cameroun, qui, depuis la Can de 1984, en Côte d’Ivoire, n’a raté que la seule édition de 1994. Le Sénégal s’incline malheureusement aux tirs au but. Un gâchis ! Lors de l’édition de 2004, en Tunisie, le Sénégal, dirigé par Guy Stephan, ne fait pas aussi bien qu’au Mali. Le rêve des "Lions" s’arrête en quart de finale face au pays hôte.
 
Pas de deuxième tour depuis 2006
En 2006, soit vingt ans après son exploit au Caire, le Sénégal retrouve encore l’Égypte. Les "Lions" ont frôlé la catastrophe. Dans une poule composée du Nigeria, du Ghana et du Zimbabwe, le Sénégal passe in extremis avec une seule victoire et deux défaites. Les "Lions" vont se qualifier in extremis pour les quarts de finale avec seulement trois points. Face à la Guinée, ils joueront leur chance à fond et s’imposeront logiquement sur le score de 3-2. En demi-finale contre l’Égypte, les "Lions" feront honneur à leur maillot en se défendant bec et ongles, mais seront éliminés après leur défaite (1-2). Ils ne feront pas mieux guère mieux en match de classement, face au Nigeria.

La malédiction se poursuit au Ghana, en 2008. La participation sénégalaise est désastreuse. Le bilan est lamentable : deux matchs nuls contre la Tunisie (2-2) et contre l’Afrique du Sud (1-1) et une défaite contre l’Angola (1-3), avec à la clef la démission en pleine compétition de l’entraîneur, le Franco-Polonais Henry Kasperczak. C’était la première fois depuis 1986 que le Sénégal ne franchissait pas les phases de poule. Cette 26e édition a sonné le glas de la génération dorée des El Hadji Diouf, Khalilou Fadiga, Salif Diao et Henri Camara, qui avait conduit le Sénégal en finale de la Can 2002 et en quarts de finale de la Coupe du monde de la même année en Corée et au Japon. Le Sénégal a été privé de Can en 2010, en Angola. Cette absence a favorisé la reconstruction de l’équipe nationale, avec l’émergence de joueurs talentueux, qui, sous la houlette d’Amara Traoré, ont laissé une bonne impression lors des phases éliminatoires. Le retour de l’équipe en 2012, au Gabon et en Guinée équatoriale, était porteur d’espoir, mais l’expédition a été catastrophique. Favoris sur le papier, en l’absence des cadors comme l’Égypte, le Cameroun, le Nigeria, ils en sortirent pourtant avec trois défaites en trois matchs sur le même score de 2-1. C’était la pire Can de l’histoire du Sénégal ! L’arrivée du Français Alain Giresse aux commandes ne va rien changer. La Can 2015 en Guinée équatoriale ne sourit pas plus aux "Lions" qui n’ont même vu les quarts de finale. Sadio Mané et ses coéquipiers quittent la compétition par la petite porte après leur défaite (0-2) face à l’Algérie.

Samba Oumar FALL

Matches du Sénégal en Can :
1965 (Tunis, Tunisie) : Sénégal / Tunisie 0-0 ; Sénégal / Ethiopie 5-1 ; Côte d'Ivoire / Sénégal 1-0
1968 (Addis-Abeba, Ethiopie) : Ghana / Sénégal 2-2 ; Sénégal / Congo Brazzaville 2-1 ; Congo Kinshasa / Sénégal 2-1
1986 (Caire-Alexandrie, Egypte) : Sénégal / Egypte 1-0 ; Sénégal / Mozambique 2-0 ; Côte d'Ivoire / Sénégal 1-0
1990 (Alger-Annaba, Algérie) : Sénégal / Kenya 0-0 ; Sénégal / Cameroun 2-0 ; Zambie / Sénégal 0-0 ½ finale : Algérie / Sénégal 2-1 3ème place : Zambie / Sénégal 1-0
1992 (Dakar-Ziguinchor, Sénégal) : Nigeria / Sénégal 2-1 ; Sénégal / Kenya 3-0 ; ¼ de finale : Cameroun / Sénégal 1-0
1994 (Tunis-Sousse, Tunisie) : Sénégal / Guinée 2-1 ; Ghana / Sénégal 1-0 ¼ de finale : Zambie / Sénégal 1-0
2000 (Accra-Kumasi, Ghana ; Lagos-Kano, Nigeria) : Sénégal / Burkina 3-1 ; Egypte / Sénégal 1-0 ; Zambie / Sénégal 2-2 ¼ de finale : Nigeria / Sénégal 2-1 ap
2002 (Bamako-Kayes-Mopti-Ségou-Sikasso, Mali) : Egypte / Sénégal 0-1 ; Sénégal / Zambie 1-0 ; Sénégal / Tunisie 0-0 ¼ de finale : Sénégal / Rd Congo 2-0 ½ finale Sénégal / Nigeria 2-1 ap Finale Cameroun / Sénégal 0-0 (3tab2)
2004 (Tunis-Bizerte-Monastir-Sfax-Sousse, Tunisie) : Sénégal / Burkina 0-0 ; Sénégal / Kenya 3-0 ; Sénégal / Mali 1-1 ¼ de finale : Tunisie / Sénégal 1-0
2006 (Alexandrie, Egypte, Port Saïd) : Zimbabwe / Sénégal 0-2 ; Ghana / Sénégal 1-0 ; Sénégal / Nigeria 1-2 ¼ de finale : Sénégal / Guinée 3-2 ; ½ finale : Sénégal / Egypte 1-2 ; 3ème place : Sénégal / Nigeria 0-1
2008 (Ghana) : Tunisie-Sénégal 2-2 ; Sénégal-Angola 1-3 ; Sénégal-Afrique du Sud 1-1
2012 (Gabon-Guinée équatoriale) : Sénégal-Zambie 1-2 ; Guinée équatoriale-Sénégal 2-1 ; Libye-Sénégal 2-1
2015 (Guinée équatoriale) : Ghana-Sénégal 1-2 ; Afrique du Sud-Sénégal 1-1 ; Sénégal-Algérie 0-2

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 28 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…