En plus de n'être pas satisfait de ses rendements en équipe nationale, le milieu de terrain du Sénégal, Mohamed Diamé croit savoir les raisons de la contre performance des Lions à Polokwane. Rendement équipe nationale .C’est clair que personnellement, je ne peux pas être satisfait et ce n’est pas la première fois que ça arrive. Mentalement, ce n’est pas facile parce que mes performances en club sont totalement différentes de ce que je produis en sélection.En club, il y a des prises de responsabilités, ce que je ne fais pas en sélection. Et c’est ce qui me frustre le plus. Non ce que je montre en équipe nationale, n’est pas mon football.Non, ce n’est pas moi qui évolue comme ca. Ce n’est pas possible. Vraiment, c’est compliqué. Et je ne comprends pas. C’est ce qui me fruste et m’énerve le plus. Je n’y comprends absolument rien.Mais, je vais continuer à me battre pour être au top pour cette Coupe d’Afrique que je prépare depuis très longtemps.



La défaite

Il y avait une cassure, ca c’est sur. On avait programmé de rester en bloc afin de contrer l’adversaire. Malheureusement, ce qui a compliqué les choses, c’est qu’on attendait que cette équipe sud-africaine se lance à l’abordage notamment avec les latéraux qui ont souvent tendance à monter très haut.Mais, ils sont restés en bloc et ils ont attaqué plus haut. Ils ne sont pas montés. A notre niveau, nous n’avons pas fait la pression comme il se doit. Quand on récupère le ballon, nos attaquants se retrouvaient un peu seuls : Moussa devant, Sadio sur son flanc droit et Diao Baldé sur le flanc gauche. Il n’y avait personne pour les accompagner.Je pense que cela nous a fait défaut. Il est difficile de faire déjouer la défense adverse quand on attaque seulement à deux ou à trois. Après le match, on en a parlé entre nous. Il faut prendre les choses positivement et que cette défaite nous serve de leçon. C’est bien de jouer ce match de cette manière, plutôt que de le faire à la CAN face à la Tunisie.

Si on n’avait pas joué ce match la de cette même façon, probablement qu’on l’aurait joué contre la Tunisie et ca aurait posé problème. Mais, aujourd’hui, on sait la où on doit aller.

Le système 4-3-2-1

C’est un bon système. Le seul problème, c’est qu’on n’est pas allé les chercher. Encore une fois, c’est Gana et moi qui étions chargés d’aller chercher les milieux adverses un peu plus haut au lieu de rester sur la même ligne, près de nos défenseurs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 964 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…