Condamné à l'exploit pour espérer voir les demi-finales, Manchester City avait parfaitement lancé son opération remontada en marquant d'entrée de jeu. Mais les Reds ont su trouver les forces pour s'imposer 2-1 et se qualifier.

Donné grand favori de son duel face à Liverpool en quart de finale de la Ligue des Champions, Manchester City a sombré à Anfield (3-0), à la surprise générale. Avec à peine 6% de chances de se qualifier après un tel fiasco, les hommes de Pep Guardiola étaient confrontés à ce que l’on peut appeler une mission impossible. Un exploit auquel a cru Guardiola en choisissant d’aligner un onze de départ très offensif avec Sterling, B. Silva, D. Silva, De Bruyne, Sané, et Jesus. Rien que ça ! De son côté, Jürgen Klopp décidait de sortir le onze de la démonstration réalisée la semaine précédente. Un temps incertain en raison d’une blessure aux adducteurs, Mohamed Salah était en effet bel et bien présent au coup d’envoi.

Comme prévu, City a attaqué la rencontre pied au plancher. Condamné à l’exploit, le club de Guardiola a immédiatement installé le doute dans les têtes adverses en ouvrant le score dès la deuxième minute. Sur un ballon perdu par van Dijk, Fernandinho a lancé Sterling en profondeur. Ce dernier ne s’est alors pas posé de questions en centrant pour Gabriel Jesus (1-0, 2e). Le tempo est donné. Acculé, Liverpool n’a fait que subir lors des 45 premières minutes. Chef d’orchestre des Citizens, Kevin De Bruyne a alors commencé à réciter sa partition. Très actif dans le coeur du jeu, le Belge est souvent venu prêter main-forte à Fernandinho pour stopper toute tentative de contre-attaque liverpuldienne, avant d’alimenter ses partenaires en munitions. Et souvent, c’est Bernardo Silva qui a été la cible du Diable Rouge. Aligné d’entrée de jeu, l’ancien Monégasque s’est d’ailleurs démené comme jamais sur son flanc droit. Souvent esseulé, il a su combiner avec ses coéquipiers et tenter sa chance (30e, 39). Le Lusitanien pensait même inscrire le but du 2-0, mais le poteau droit de Karius en a décidé autrement (41e).
Salah a douché l’Etihad

Bousculés, chahutés, les hommes de Klopp, qui ont souvent cherché à allonger devant, n’ont pas vraiment eu leur mot à dire durant cette première période. Pour preuve, il a fallu attendre la 34e minute pour voir le premier corner pour les visiteurs, et la 41e minute pour le premier tir signé Oxlade-Chamberlain. Néanmoins, sur une combinaison entre Salah et Firmino, l’Égyptien est parvenu à trouver le Ox pour la seule occasion chaude des Reds (45e). Un petit rappel pour des Citizens ultra dominateurs. Une première période qui s’est toutefois achevée sur un gros échange entre Guardiola et l’arbitre, l’Espagnol reprochant à son compatriote d’avoir refusé un but à Sané pour un hors-jeu inexistant (42e) et un penalty non sifflé sur une main de Milner dans la surface jugée intentionnelle par les Mancuniens. Résultat : Guardiola a dû rejoindre les tribunes pour suivre la fin du match, l’homme en noir l’ayant expulsé.

Au retour des vestiaires, malgré l’absence de Guardiola sur le banc, City repartait au combat. À noter cependant un petit changement tactique. Étincelant dans l’entrejeu, Fernandinho a été repositionné dans l’axe de la défense. Un choix dicté par la dernière action de Liverpool juste avant la pause ? Toujours est-il que le Brésilien a payé cher son repositionnement. Lancé par Salah, Mané a littéralement mangé l’international auriverde pour décaler Salah. Homme du match à l’aller, le Ballon d’Or africain a alors douché tout l’Etihad en crucifiant les Citizens d’un piqué bien senti (1-1, 57e). Une réalisation qui confirme que, même amoindri, l’Égyptien est l’un des héros de cette Ligue des Champions. La messe était dite. Car à partir de là, le bloc défensif des Reds a parfaitement su contenir les Citizens. Moins agressifs et imaginatifs, les hommes de Guardiola ont également subi un contrecoup physique. Le scénario idéal se profilait donc pour des Reds qui ont fini par enfoncer le clou par Firmino. Profitant d’une relance plein axe d’Otamendi, le Brésilien s’en est allé battre Ederson d’une frappe enroulée (1-2, 77e). Cuit, l’Argentin n’a même pas pu s’accrocher pour essayer de rattraper son erreur. Qualifié avant même la fin du match, Liverpool a alors géré sans souci. Éliminé en huitième l’an passé, le City de Guardiola n’atteindra donc pas non plus le dernier carré de la compétition cette année. Un échec qui devrait faire parler en Angleterre. De leur côté, après de nombreuses années de disette européenne, les Reds sont de retour sur le devant de la scène !

Homme du match : Salah (7,5) : sa présence sur le pré était incertaine en raison d’une blessure lors du match aller, mais le meilleur joueur des Reds cette saison s’est finalement remis à temps. Dans ce match d’une grande intensité, l’Égyptien a semblé quelque peu émoussé physiquement. Aligné au départ dans son traditionnel couloir droit, il a été replacé dans l’axe au fil du match car il ne pouvait répéter les efforts défensifs. Mais si Klopp l’a gardé sur le terrain aussi longtemps, c’est du fait de sa capacité à pouvoir créer des différences sur un pas. Et le Mo l’a prouvé une fois de plus, qu’il était bel et bien indispensable, malgré le fait qu’il a été diminué. En véritable renard, il récupère un ballon dans la surface et fait trembler les filets d’un piqué plein de sang-froid. Remplacé à la 90ème par Ings.

Manchester City

- Ederson (5) : soirée paradoxale pour le Brésilien. Très rarement sollicité, il a su se montrer impérial face aux rares actions dangereuses liverpuldiennes. Malheureusement pour lui, il ne peut rien sur le but fatal de Salah (57e), mis hors de position par Mané. Également battu sur la frappe enroulée de Firmino (77e)
- Walker (4,5) : aligné sur le côté de la défense à trois de City, l’Anglais a laissé les taches offensives à ses partenaires d’attaque. Pas franchement mis en difficulté par les Reds, il n’a pas été transcendant non plus.
- Otamendi (4) : à l’instar de ses coéquipiers derrière, il n’a pas eu à s’employer lors des quarante-cinq premières minutes. Mais au retour des vestiaires, il s’est troué sur les seules actions franches adverses à gérer. C’est d’ailleurs sa relance hasardeuse qui a entraîné le deuxième but des Reds (77e).
- Laporte (4,5) : pour sa première participation en Ligue des Champions, le Français peut être déçu d’une élimination prématurée. Et sur son match, son positionnement sur le côté gauche de la défense mancunienne n’était pas une grande inspiration. Souvent débordé sur les rares contres menés par les Reds.
- Fernandinho (5,5) : à l’origine de l’ouverture du score grâce à sa passe pour Sterling, le Brésilien a parfaitement muselé l’entrejeu avec De Bruyne. Sollicité, il a su casser les lignes de passe lors des contres adverses. Mais le choix de Guardiola de le repositionner dans l’axe de la défense alors que City devait continuer à marquer a été l’un des tournants de la rencontre. Dépassé par Sané lors du but égalisateur de Salah (57e).
- Sterling (5) : passeur décisif pour Gabriel Jesus dès l’entame de match (2e), l’Anglais a été l’un des hommes les plus percutants de la première période. Souvent lancé par De Bruyne, il a fait mal par ses accélérations. Mais la finition n’a jamais été au rendez-vous. Plus discret par la suite.
- De Bruyne (7) : gros match pour le Belge. Au milieu, il était au four et au moulin. Précieux dans son aide défensive, il a également été le chef d’orchestre de son équipe. À plusieurs reprises, il a trouvé Bernanrdo Silva pour mettre le Portugais en bonne position de créer le danger. Partout sur le terrain, le Diable Rouge s’est toutefois retrouvé bien seul lors que Fernandinho a été repositionné un cran plus bas. Un choix qui a nui à son rendement plus discret en seconde période.
- David Silva (5,5) : si Sané a été le dynamiteur du côté gauche, l’Espagnol était là lui aussi pour envoyer le cuir dans la surface des Reds. Il a d’ailleurs signé beaucoup de centres intéressants pour Bernardo Silva (30e, 36e) sans que le Lusitanien n’en profite. Remplacé par Agüero (66e).
- Sané (6) : le jeune Alexander-Arnold se souviendra de son duel avec l’Allemand. Très recherché par ses partenaires, il a multiplié les appels côté gauche. Percutant, il a poussé son vis-à-vis à être averti avant même la demi-heure de jeu. Percutant, Sané n’a pas pour autant trouvé preneur avec ses centres. Mais son plus gros regret restera sans doute son but refusé juste avant la pause pour un hors-jeu très litigieux.
- Bernardo Silva (6,5) : juste techniquement, auteur de bons renversements de jeu, souvent esseulé, l’ancien Monégasque a été l’un des héros malheureux de City. Aligné au coup d’envoi, le Portugais a mis le feu aux cages de Karius. Intenable sur son côté droit, il a été l’auteur de quelques frappes dangereuses, dont une qui a fini sur le poteau des Reds (41e). Remplacé par Gundogan (74e).
- Jesus (5) : auteur de l’ouverture du score précoce pour les Citizens, le Brésilien est parti sur les chapeaux de roue. Et après ? Pas grand-chose à vrai dire. Face au bloc défensif adverse bien regroupé, il n’a pas eu d’autres grosses occasions à se mettre sous la dent.

Liverpool :

Karius (6) : le dernier rempart des Reds devait s’attendre à vivre un match sous tension, et cela a été le cas durant le premier acte. D’entrée de jeu, il est obligé d’aller chercher le cuir au fond de ses filets, impuissant devant Jesus (2e). Malgré une pression de tous les instants sur ses cages, il n’a qu’un arrêt à faire en première mi-temps sur une frappe timide de De Bruyne (26e). Il est tout heureux de voir son poteau le sauver sur une frappe de Bernardo Silva (41e). Un deuxième acte tout aussi tranquille, hormis une frappe de De Bruyne tranquillement captée (61e). On lui présageait l’enfer, il n’en a rien été.
Alexander-Arnold (6,5) : auteur d’un match aller d’une grande qualité, le jeune latéral de 19 ans a récidivé ce soir. Face à un Leroy Sané revanchard, il avait beaucoup de boulot. L’ailier allemand l’a provoqué sans cesse, mais malgré cela, il a bien défendu, tout en restant debout et sans jamais faire de fautes inutiles. Son carton jaune reçu à la 29e l’a fortement handicapé. On l’a notamment senti moins engagé dans les duels, même si la baisse de régime de Sané lui a permis de vivre un second acte plus tranquille. Remplacé à la 82e par Clyne.
Lovren (7) : lors de la manche aller, le défenseur croate a affiché son meilleur visage. Pour ce match retour, l’ancien de l’OL a récidivé avec une prestation très solide. Un bon placement, un bon sens de l’anticipation et un jeu de tête toujours aussi précieux pour dégager le danger. S’il est devancé par Gabriel Jesus sur le premier but du match, l’attaquant brésilien n’a plus jamais repris le dessus sur le défenseur croate.
Van Dijk (6,5) : la tour de contrôle des Reds n’est pas rentrée dans son match de la meilleure des manières. Il a été l’auteur de la relance approximative qui a amené le but, même si une faute aurait pu être sanctionnée. La vitesse de Sterling lui a fait du mal, mais le défenseur néerlandais s’est bien ressaisi par la suite, avec beaucoup de rigueur défensive. Son sens du placement et son aisance dans le domaine aérien ont beaucoup soulagé les siens.
Robertson (6,5) : il l’a prouvé lors du match aller, il est capable d’élever son niveau de jeu malgré son inexpérience dans cette compétition. Face à un Bernardo Silva très disponible, le latéral gauche écossais a livré une prestation solide. S’il ne faisait pas le poids techniquement parlant, il a compensé par sa hargne et sa détermination.
Wijnaldum (6) : en l’absence d’Henderson suspendu, le milieu néerlandais était aligné ce soir au poste de sentinelle. Positionné dans un bloc très bas, il a su jaillir lorsqu’il le fallait pour stopper les offensives de Reds. Un pressing permanent qui lui a permis de gratter beaucoup de ballons. En deuxième mi-temps, il s’est permis quelques montées balle au pied pour casser les lignes adverses.
Milner (7) : auteur d’une prestation XXL lors du match aller, le capitaine des Reds a livré un match extrêmement courageux, comme à son habitude. En véritable guerrier, il a harangué sans cesse ses troupes pour les replacer. Son abattage dans l’entrejeu et ses kilomètres parcourus font oublier qu’il est âgé de 32 ans. Un match exemplaire, une fois de plus pour le capitaine des Reds.
Chamberlain (5,5) : positionné dans le milieu à trois des Reds, l’international anglais a été cantonné à un rôle défensif face à la maîtrise des Citizens. Malgré cela, il a eu l’occasion de faire parler sa vitesse, lors des phases de contre des siens à l’image de sa frappe à la 41e. Il a manqué de lucidité après avoir dribblé le gardien en tirant au-dessus (45e). Le moins en vue des trois au milieu de terrain.
Salah (7,5) : voir ci-dessus
Mané (7) : pour son 26ème anniversaire, l’ailier sénégalais avait à coeur de troquer son plus beau costume. Mais comme il pouvait s’y attendre, il a passé la majorité du temps à défendre. Une tâche que ce dernier a su remplir à merveille en venant aider sans cesse son latéral. Et lorsqu’il le fallait, il a su faire parler son explosivité pour punir Manchester City, à l’image de son raid décisif qui a amené le but de Salah.
Firmino (7,5) : on pouvait s’y attendre, avec les trois buts d’avance, Liverpool n’allait pas se jeter à l’assaut des cages d’Ederson. Malgré la maîtrise des Citizens, l’attaquant a eu quelques occasions de se mettre en évidence, notamment dans la conservation de balle lors des phases offensives des siens où il a été d’une aide très précieuse. Grâce à sa qualité technique, il a su garder le cuir et faire monter son bloc équipe. Positionné en ailier gauche par la suite, il s’est sacrifié pour les siens en se mettant au service du collectif. Opportuniste, il donne la victoire des siens d’un plat du pied plein de sang-froid. Remplacé par Klavan à la 81e qui a apporté son aide à la défense des Reds.

Sources : Foot Mercato

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 232 fois
zao

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…