La région de Fatick (centre) a remporté, dimanche, à Tambacounda (est), au bout de trois jours de compétition de lutte sans frappe, la 18ème édition du drapeau du chef de l’Etat, dont le cachet s’élève pour la première fois à 10 millions de francs CFA, a constaté l’APS.
La région de Fatick remporte au moins pour la troisième fois d’affilé le drapeau du chef de l’Etat, aussi bien en combats individuels qu’en équipes.  Des équipes représentant les 14 régions du pays, celle de Fatick est passée première, remportant une mise de 10 millions de francs CFA.La région de Kaolack est arrivée deuxième et empoche trois millions. Celle de Dakar prend la troisième, avec 1,5 million.



En compétition par catégorie de poids, chez les 120 kilos, Fodé Sarr de Fatick est monté sur la plus haute marche du podium, en dominant Abdoulaye Ndoye de Thiès.Chez les 100 kilos, Assane Diop de Tambacounda a remporté la première place, en s’imposant devant Mamadou Thiam de Dakar, qui a pris la deuxième place. Mouhamadou Moustapha Sène de Thiès arrive en troisième position.Chez les 86 kilos, c’est aussi Cheikh Tidiane Niang de Fatick qui est sorti victorieux devant Lamine Diagne de Kaolack. Mor Ndiaye de Louga est arrivé troisième.Concernant les 76 kilos, Oumar Diouané de Fatick a battu en finale Ferdinand Sambou de Ziguinchor. Abdoulaye Gning de Thiès est arrivé troisième.Enfin, chez les 66 kilos, Ngor Niakhe de Kaolack est sorti vainqueur en finale, devant le champion de la Cédéao, Moussa Faye de Thiès.

Jean Didas Diédhiou de Ziguinchor et Amadou Dia de Fatick occupent respectivement les troisième et quatrième places. Pour le président du Comité national de gestion de la lutte, Alioune Sarr, la fête qui a vu tomber à Tambacounda des champions d’Afrique a été "techniquement très belle".  Tout en regrettant l’absence du public durant les deux premiers jours, M. Sarr s’est réjoui de la présence massive du public au dernier jour de la compétition.Les lutteurs de la région de Louga, à l’exception d’un seul, se sont présentés avec des licences de lutte avec frappe, ce que le président du CNG de lutte a considéré comme un impair de l’organisation de la compétition. C’est "une erreur d’encadrement" des lutteurs de cette région, a-t-il dit.

Le ministre des Sports, Matar Bâ, maire de Fatick, a félicité les lutteurs de cette région. "Fatick est une région de lutte", a-t-il commenté.
aps

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 221 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…