Les enfants ne sont toujours pas protéger au Sénégal. C’est l’avis de l’Organisation non gouvernementale (Ong) Terre des hommes qui a signé une phase pilote d’une durée de 6 mois pour venir en aide aux enfants. A en croire Khadim Dieng, le coordonnateur de ladite organisation, beaucoup de choses restent encore à faire. 
 «Avec l’Ong Ajd Pastef, nous venons de lancer la phase pilote de partenariat sur (six) 6 mois, en vue de voir les possibilités de contribuer contre les violences sur les enfants dans la banlieue de Guédiawaye», a déclaré M. Dieng 

Selon lui, malgré toute l’armada constitutionnelle mise en place par le Sénégal pour la protection des enfants, allant même jusqu’à lui dédier un ministère, ces derniers continuent de souffrir au Sénégal. 

«Si on regarde la vitrine du Sénégal aujourd'hui, ce sont les enfants dans la rue que l'on voit. Et ce ne sont pas seulement les enfants talibés, mais aussi, ceux qui sont soumis à des formes de mendicité, d'exploitation. Mais il y a énormément de choses à faire d'autant plus qu'on s'apprête à célébrer les 30 ans de la Convention des droits de l'enfant en 2019».

P.A

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 125 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…