La semaine dernière, une Sud-Africaine a été retrouvée bien vivante dans une morgue de Carletonville, à 70 kilomètres à l'ouest de Johannesburg, quelques heures après l'accident de voiture censé lui avoir coûté la vie.

Les services d'urgence responsables de cette erreur avaient pourtant bien vérifié le pouls et la respiration de cette Sud-Africaine déclarée morte dans un premier temps avant de se réveiller quelques heures plus tard à la morgue de Carletonville, près de Johannesburg. Ils assurent que tous les tests habituels ont bien été effectués avant de prononcer le décès.

Jusque-là, l’histoire était tristement banale. Un accident de voiture au sud-ouest de Johannesburg fait plusieurs victimes. Trois d’entre elles sont déclarées mortes par les secours. A l’arrivée à la morgue, les trois corps sont placés dans un caisson réfrigéré.

« Notre travail consiste à maintenir les gens en vie »

Ce n’est que plusieurs heures plus tard, au moment de vérifier son état, qu’un employé de la morgue s’aperçoit qu’une femme respire encore. Elle est immédiatement emmenée à l’hôpital pour y être soignée.

Les services de santé de la province de Gauteng ont ouvert une enquête. La famille, choquée, attend des réponses de la police et des secours. D’après le responsable des services d’urgence, « l'équipe est totalement anéantie. Notre travail ne consiste pas à déclarer les vivants morts mais à maintenir les gens en vie ».

Ce n'est malheureusement pas la première fois que ce genre d'incident arrive. En janvier dernier, un détenu espagnol déclaré mort s'était réveillé quelques heures avant son autopsie.

 

RFI

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 148 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…