Le passé de nos ancêtres se trouve dans les manuels d’histoire. Ce passé, d’ailleurs, ne concerne que les plus célèbres d’entre eux. Dans le monde ou nous vivons, le passé et le présent de plus d’un milliard de personnes se trouvent sur internet. Tous nos mails, SMS, Posts sur les réseaux sociaux sont gardés dans des serveurs à travers le monde. Le comble, c’est que toutes ces données sont non seulement accessibles à tous, mais font l’objet d’analyse pour mieux cerner nos allées et venues.

L’arrivée sur le marché de L’iPhone 10, avec un logiciel de reconnaissance faciale, va pour la première fois mettre dans les mains d’une compagnie le pouvoir d’identifier et de scanner des millions de visages et d’objets à travers tout le globe. Al Franken, un sénateur américain membre de la commission de la vie privée et des technologies, a adressé une lettre à Tim Cook, le PDG d’Apple, pour obtenir plus de détails sur cette méthode d’authentification qui repose sur la biométrie faciale.
Par ailleurs, en utilisant des sites tels que YouTube, Twitter ou Craigslist, des chercheurs ont été en mesure de croiser des informations incluses dans des contenus accessibles à tous en ligne pour déterminer avec précision les adresses postales, dont celles d’individus ayant publié leurs contenus de façon anonyme. Le problème central selon les chercheurs repose sur le fait que la plupart des utilisateurs ne sont pas conscients que de telles informations sont partagées, en particulier auprès d’un public aussi large, voire du monde entier. L’iPhone, par exemple, inclut une géolocalisation parfois supérieure en précision à ce qu’un GPS ordinaire est en mesure de faire, sur toutes les photos qu’il prend, préviennent les scientifiques. Une précision qui peut même être de l’ordre du mètre quand les conditions sont favorables, révélant ainsi l’adresse postale d’une photographie prise en intérieur.

Ces exemples parmi tant d’autres montrent que le privilège de l’intimité a été définitivement écarté par la technologie. Pour nous, les "hyper-connectés", nos ordinateurs et nos smartphones nous connaissent mieux que nos parents et nos amis parce qu’il existe beaucoup de mécanismes cognitifs qui nous empêchent de nous connaître complètement. Nos ordinateurs et smartphones n’ont malheureusement pas cette tendance.

Rassoul Keita

Évaluer cet élément
(3 Votes)
Lu 654 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…