Dans une partie serrée (2-2) le Japon et le Sénégal vont jouer au jeu du chat et de la souris. D’abord les Sénégalais vont ouvrir les hostilités grâce à Sadio Mané qui profite d’une erreur de Kawashima mais les Japonais égalisent avant la pause. Au retour des vestiaires les Sénégalais reprennent l’avantage au score mais les Samouraïs vont vite égaliser, logiquement.

Le Sénégal va prendre l’ascendant dès les premières minutes du match en créant le danger dans la partie de terrain adverse. Sur leur première occasion les Lions de la Teranga vont ouvrir la marque grâce à Sadio Mané. Les Japonnais ne vont pas s’affoler et parviennent à égaliser par Inui. Pourtant dominateurs aux nombres d'occasions, les Japonnais vont concéder un deuxième but et être mené.

Qu’ils se nomment Saida Bineta Thiam, Cheyba Diatta ou encore Sokhna Nafissatou, les chanteurs de la musique afro arabe sénégalaise se sont tous donnés rendez vous demain dés 18 heures au prestigieux théâtre Daniel Sorano. La presse, les animateurs et les mélomanes de ce style musical convoité par plusieurs générations-dont une grande majorité de membres du Mouvement Moustarchidine-seront à l’assaut de la salle pour un spectacle digne de ce nom.

Réunis hier soir pour les dernières mises au point de cette deuxième édition, le Staff du chanteur et initiateur de l’événement-qui sera également à l’honneur-, Abdoul Aziz Diop, soutient être prêt pour une organisation des plus efficaces. Le natif de la Médina et pensionnaire des HLM reprendra des titres comme «  Kilifa », « Tarbiyou », « Khala Goor » entre autres. C’est aussi l’occasion pour la troupe Djiloul Djadide de faire ses preuves. Enfin la musique de celui que l’on surnomme affectueusement « Ndanane » bercera des parrains et marraines tels Fatou Guewel Diouf, Oustaz Diabel Koité, l’honorable député Oulimata Guiro, pour ne citer que ceux là.

Senpresse

Akira Nishino, le sélectionneur du Japon a passé le plus clair de son temps, en conférence de presse, à cacher son jeu prenant le soin de présenter l’équipe du Sénégal comme un épouvantail.

« L’équipe du Sénégal en plus de ses qualités physiques et de sa vitesse a un plus par rapport aux autres sélections africaines », a expliqué le technicien japonais.

« En plus, ils ont une bonne organisation et c’est une équipe très disciplinée », a analysé le sélectionneur japonais qui a remplacé en avril dernier Vahid Halilhdozic.

 

« Cette discipline leur permet de mettre le talent individuel comme celui de Sadio Mané au service du collectif », a précisé Akiro Nishino qui s’attend à un match difficile, ce dimanche.

A la question de savoir comment contrer cette équipe du Sénégal, il a expliqué que son équipe aura des problèmes si elle essaie d’aller au duel. « Nous devons jouer collectif et en mettant le pied sur le ballon par exemple », a-t-il dit, soulignant qu’il faudra que ses joueurs soient très précis dans les passes.

« Nous trouverons la parade quitte à bloquer leur star Sadio Mané qui est aussi l’inspirateur de leur jeu par trois joueurs », a indiqué le coach du Japon qui a joué contre le Mali (1-1) et le Ghana (0-2) pour préparer le Sénégal.

En dépit de la qualité de son adversaire, le Japon ne viendra pas en victime expiatoire, a-t-il répondu, indiquant qu’il n’est pas sûr de garder l’équipe ayant battu la Colombie 2-1, mardi dernier.

 

wiwsport

Le Réseau 3 E (Elèves Etudiants Entrepreneurs) sera à l’honneur une fois de plus dans la banlieue, notamment au stade Amadou Barry de Guediawaye, pour une conférence sur les Secrets de La  Réussite avec Brice Dre Koué, Coach et Conférencier, tout comme 3 autres intervenants sur le meme thème.

Abdou Lo, le coordonnateur, nous rappelle ici les raisons de la création de ce cercle d’échange et de leadership :

«  Nous avons créé ce réseau de transfert de compétences pour combiner les profils afin de donner une perspective à la jeunesse sénégalaise, renforcer les acquis scientifiques fragiles et insuffisants dus aux bouleversements du système scolaire. A travers ce projet de société, nous invitons tous les jeunes à découvrir le goût d’entreprendre à travers des activités socioéconomiques qui contribuent à éveiller une passion pour le développement de projets de différentes natures leur permettant de développer des compétences profitables non seulement en tant que futur entrepreneur, mais également comme citoyen engagé pour le développement socio-économique de son pays.

Ce réseau développe l’esprit d’entreprendre depuis le lycée. Il vise à encourager le développement des habiletés telles que la confiance en soi, l’initiative, la créativité, l’esprit d’équipe, l’estime de soi, la passion, la réalisation de soi, la volonté et la motivation d’agir, le goût d’apprendre, la curiosité intellectuelle, le goût du dépassement, le goût du travail bien fait. Voilà des attitudes que nous ne pouvons ignorer en éducation. La culture entrepreneuriale est constituée de qualités et d’attitudes exprimant la volonté d’entreprendre et de s’engager pleinement dans ce que l’on veut faire. »

SENPRESSE

Une victoire éclatante, le civisme de fans salué sur la Toile, et un tweet raciste d’un animateur britannique… 

Homme d’affaires richissime et animateur de la version britannique de l’émission « The Apprentice » sur la BBC, Lord Sugar a semble-t-il voulu partager une « bonne blague », jeudi matin, à ses quelque 5 millions d’abonnés. En l’occurrence, un tweet comparant les joueurs de l’équipe du Sénégal à des vendeurs à la sauvette sur une plage de Marbella, en Espagne.

Pour appuyer son trait d’esprit matinal, Lord Sugar – qui est aussi l’ancien président du club londonien de Tottenham – a accompagné son message d’un montage photo montrant les Lions de la Teranga au côté d’étalages de lunettes et de sacs de contrefaçon. « Des gars pleins de ressources », plaisante-t-il.  

Pour appuyer son trait d’esprit matinal, Lord Sugar – qui est aussi l’ancien président du club londonien de Tottenham – a accompagné son message d’un montage photo montrant les Lions de la Teranga au côté d’étalages de lunettes et de sacs de contrefaçon. « Des gars pleins de ressources », plaisante-t-il.  

Volée de bois vert immédiate sur le réseau social, où les internautes ne manquent pas de souligner le racisme débridé de l’ancien animateur. « Un tweet choquant, ignoble », juge ainsi la journaliste de la BBC Babita Sharma. Face à la bourrasque, Lord Sugar accuse ses détracteurs de manquer d’humour. « C’est juste une foutue blague », estime-t-il, qualifiant son tweet « d’amusant ».

Comme à l’accoutumée lors de dérapage raciste, la prise de conscience du fautif aura été bien tardive. Ainsi, six heures après son premier tweet, l’intéressé rétropédale en publiant un nouveau tweet où il présente finalement ses excuses. « Clairement, ma tentative de faire de l’humour n’a pas eu l’effet escompté », a-t-il déclaré.

Bien loin des vilenies de l’homme d’affaires britannique, les Lions de la Teranga avaient fait rugir mardi les travées du Spartak Stadium en s’imposant face à une Pologne moribonde (2-1). Seule équipe africaine à avoir remporté son premier match, le Sénégal s’est également illustré par le civisme de ses fans.

Une victoire saluée sur le continent

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on voit certains d’entre eux faire place nette dans le stade à l’issue de la rencontre avec la Pologne. Des images vues des centaines de milliers de fois sur la Toile, qui ont suscité des commentaires admiratifs de la part des internautes.

La start-up sénégalaise a obtenu en mars une subvention de 184 millions de francs CFA de la GSMA, l’association mondiale des opérateurs, pour le développement de Townpay, sa solution de paiement qui permet aux communes d’automatiser et de numériser la perception des impôts locaux.

Lorsque le message du GSMA – un organisme qui représente les intérêts des opérateurs mobiles à l’échelle mondiale – tombe dans sa boîte mail, le 7 août 2017, Samba Sow, n’y prête pas attention. « C’était en anglais, je n’ai pas tout de suite compris », confie le cofondateur et directeur général de Sudpay.  

Le start-uper sénégalais de 42 ans, né à Ndame, dans la région de Louga et qui a grandi à Dakar, mène alors plusieurs chantiers de front : il travaille à l’implémentation de sa solution de paiement pour les Navétanes, le Championnat populaire de football, et veille en même temps à répondre aux questions pointilleuses des auditeurs envoyés par une banque avec qui il est en discussion pour une éventuelle montée au capital qui en ferait l’actionnaire majoritaire de la start-up.

Quelques jours plus tard, il reçoit un mail de relance de GSMA. Cette fois, il prend le temps de le copier dans Google Traduction. « Ah, mais ça change complètement la donne ! », réalise-t-il, ravi. Sudpay fait partie des 32 starts-up sélectionnées par GSMA sur 150 candidatures dans la course à l’obtention d’un prix de 250 000 livres sterling (280 000 euros). Mais il reste encore un tour de sélection, à l’issue duquel seule la moitié de la liste sera retenue.

J.A

 

Page 8 of 163

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…