Le Port autonome de Dakar (PAD) vient de lancer son nouveau Plan stratégique 2019-2023 pour devenir le port le plus compétitif de la région ouest africaine et se positionner comme un hub international.

 

Ayant pour ambition de se positionner comme un hub, le Port Autonome de Dakar (PAD) envisage de tirer avantage du dynamisme du commerce international, sous régional et de la croissance économique du  Sénégal. A cet effet, le  PAD s’est lancé comme pari de devenir plus performant, efficace afin d’augmenter sa valeur ajoutée. Afin d’atteindre ces différents objectifs, le PAD vient de lancer son Plan Stratégique à l’horizon 2018. Dès lors, la vision qui sous-tendra  ce plan est de faire du port de Dakar : « le port le plus compétitif de la côte ouest africaine, à l’horizon 2023 » en améliorant sa compétitivité et en attirant beaucoup plus de trafic afin de positionner Dakar comme un hub logistique régional.

 Ce plan stratégique constitue également ‘’une nouvelle étape supplémentaire dans son statut de fleuron de l’économie sénégalaise’’ selon le Directeur Général du Port Autonome de Dakar, Aboubacar Sadikh Beye.
 
Reussir Business 
Le président de la République, Macky Sall, se dit confiant pour l’avenir des Lions du football, malgré leur élimination du Mondial 2018, ce jeudi, suite à la défaite (0-1) face à la Colombie, pour le compte de la troisième et dernière journée du groupe H.

"Vous avez certes perdu une bataille, les armes à la main. Mais l’avenir de cette belle équipe nous comble d’espoir et nous conforte que le football sénégalais est sur une trajectoire d’excellence et un élan de victoire", écrit-il dans un message adressé aux Lions.
 
La Colombie termine en tête de la poule H, avec 6 points, suivie du Japon, à égalité avec le Sénégal mais qui prend la deuxième place de la poule sur le critère du fair-play, la sélection japonaise comptant un nombre moins important de cartons jaunes (4) que le Sénégal qui en compte 6.
 
Les sélections colombienne et japonaise se qualifient ainsi pour les huitièmes de finale du Mondial.
 
"La loi  du  sport  a  ainsi  mis  fin  à  votre  belle  aventure  durant  cette compétition mondiale. Sur le terrain, vous avez fait preuve d’engagement physique  incontestable,  d’un  mental  de  gagnant  et  d’un  talent unanimement salué", commente Macky Sall.
 
Il a par ailleurs félicité les Lions et salué leur sélectionneur pour leur "tenue exemplaire" durant ce Mondial qui se déroule du 14 juin au 15 juillet.
 
"Au  moment  où  vous  devez  quitter  la  Russie,  je  vous  réaffirme  mon soutien indéfectible ainsi que celui de tout notre peuple", ajoute Macky Sall dans son message.
 
APS
vendredi, 29 juin 2018 19:05

ALIOU CISSE: " Je Suis Fier de Mes Joueurs..."

Écrit par

«C'est la loi du football. On ne s'est pas qualifié parce qu'on a pris plus de cartons jaunes. Mais je suis fier de mes joueurs, ils ont travaillé dur pour ce tournoi et je pense qu'on a montré qu'on pouvait avoir un avenir radieux. Ce sont les règles du jeu, elles ont été établies par la Fifa et il faut les respecter, même si on aurait préféré être éliminés pour une autre raison. Je pense que tous les joueurs connaissaient cette règle. Je ne vais pas demander à mes joueurs de rentrer sur la pelouse pour éviter d'être avertis. Le football est un sport de contacts.» 

AFP

Vainqueur du Sénégal, la Colombie se qualifie pour les huitièmes de finale. Les Lions de la Teranga, derniers représentants africains, sont éliminés.

Il n'y a plus d'équipe africaine dans le MondialLe dernier représentant du continent, le Sénégal, a été éliminé jeudi après sa défaite face à la Colombie, à Samara (1-0). Pourtant, dans le même temps, le Japon a lui aussi été battu par la Pologne, qui était déjà éliminée avant cette dernière journée, mais sur le même score de 1-0. Et c'est donc au classement du fair-play que le Japon, qui a reçu deux cartons jaunes de moins, se qualifie aux dépens du Sénégal. L'Afrique ne comptera donc aucun représentant en huitièmes de finale, une première depuis 1986. Grâce à son succès, la Colombie termine elle première de son groupe et affrontera soit l'Angleterre, soit la Belgique, mardi prochain.

Le Sénégal éliminé pour deux cartons jaunes. Fait rare dans un Mondial, le Sénégal et le Japon, à égalité avant cette dernière journée et tous les deux battus 1-0 jeudi, ont été départagés au classement du fair-play. Même nombre de points (4), même différence de buts (0), même nombre de buts marqués (4), résultat nul 2-2 dans leur confrontation directe, il a fallu aller jusqu'au dernier critère avant le tirage au sort, le classement du fair-play, pour départager les deux équipes. Sur les trois matches, aucune des deux équipes n'a reçu de carton rouge. Mais le Sénégal a écopé de six cartons jaunes (dont un jeudi) et le Japon de seulement quatre (dont un jeudi aussi) et c'est pour cette raison que dernier représentant africain rentre à la maison. Dur.

Et Mina mina le Sénégal… Conséquence du scénario inattendu qui a vu le Japon s'incliner (car la Pologne était déjà éliminée et n'avait plus rien à espérer), le but colombien inscrit de la tête par Yerry Mina, son deuxième dans la compétition, sur un corner venu de la droite (74e), a plus éliminé le Sénégal qu'il n'a qualifié la Colombie. Le Japon ayant perdu face à la Pologne, les Cafeteros auraient été qualifiés même en cas de match nul, mais à la deuxième place du groupe, derrière le Sénégal, passé sur ce but de la première à la troisième place de ce groupe H, synonyme d'élimination…

Un penalty accordé à Mané, puis invalidé par la vidéo. Comme Neymar face au Costa Rica, Sadio Mané s'est vu accorder un penalty, avant que l'intervention de l'arbitrage vidéo n'inverse la décision initiale de l'arbitre (16e). Pas de chute exagérée, cette fois, mais un tacle engagé de Davinson Sanchez qui a fait tomber l'attaquant de Liverpool. Les ralentis ont plutôt donné raison à l'arbitre Milorad Mazic, qui s'est déjugé sur la foi d'une image où l'on voit bien le défenseur colombien toucher le ballon avant les jambes du joueur sénégalais.

Mané impuissant, Ospina vigilant. Très attendue pour ce match décisif, la star du Sénégal Sadio Mané, qui a obtenu un penalty qui n'en fut pas un, n'a guère brillé par ailleurs. Son accélération sur le côté gauche, peu avant la demi-heure de jeu, a permis à Keita Baldé de mettre le portier colombien David Ospina à contribution. Mais ce que l'on retiendra sans doute de son match, c'est sa glissade, sur un coup franc très bien placé qu'il avait lui-même obtenu (64e). En fin de match, après l'ouverture du score colombienne, Mbaye Niang, rapidement averti (et qui aurait été suspendu pour le huitième de finale), a eu la plus belle occasion sénégalaise, mais Ospina s'est montré très solide pour sceller le succès et la première place de son équipe (77e).

James sorti sur blessure. À peine une demi-heure, c'est le temps qu'a passé James Rodriguez, maître à jouer de la Colombie, sur la pelouse de la Samara Arena, jeudi. La faute à une rechute de sa blessure au mollet gauche, qui l'avait déjà contraint à débuter ce Mondial sur le banc. Entré en jeu à la pause lors du premier match contre le Japon (1-2), il n'avait rien apporté. En revanche, titulaire contre la Pologne lors du deuxième match (3-0), il avait été l'auteur de deux passes décisives. Jeudi, jamais touché par ses partenaires, de toute évidence pas dans le rythme physiquement, James a été remplacé par Muriel et a rejoint les vestiaires avant de revenir sur le banc de touche et de jouer les entraîneurs adjoints aux côtés du sélectionneur, José Pekerman. Le staff médical de la Colombie a cinq jours pour le remettre sur pieds pour le huitième de finale.

Lamine Gassama (Sénégal) après l'élimination : «C'est cruel»

Le défenseur des Lions de la Teranga ressent «beaucoup de déception» après la défaite contre la Colombie (0-1) et l'élimination cruelle de son pays en phase de poule de la Coupe du monde, pour une histoire de cartons.

 

Lamine Gassama, défenseur du Sénégal : «Il y a beaucoup de déception, même si on a livré un bon match (0-1). On n'était pas concentré sur le coup de pied arrêté, toute l'équipe, c'est vraiment dommage de passer à côté d'une qualification pour quelques détails, mais c'est le haut niveau. Pour quelques cartons jaunes, mais on ne peut pas toujours maîtriser, on veut se surpasser pour l'équipe et parfois on commet des maladresses et on prend des cartons jaunes. Ça fait partie du jeu, mais c'est cruel de passer à côté pour un nombre important de cartons jaunes. Il faut s'appuyer sur le contenu, sur ce qu'on a fait de bien pour préparer la prochaine Coupe d'Afrique.»

 
 
«Je trouve que c'est une injustice»
 

Alfred N'Diaye, milieu du Sénégal : «On est déçu, tu ne penses jamais que tu vas être éliminé d'une compétition parce que tu as pris des cartons jaunes. Je trouve que c'est une injustice, ce n'est pas normal qu'on se fasse éliminer comme ça... On a fait une belle Coupe du monde, on peut avoir des regrets sur le fait qu'on a beaucoup mené au score et qu'on a pris des buts derrière.»

 
 

Keita Baldé, attaquant du Sénégal : «C'est difficile, on a tout donné pendant toute la compétition, on a beaucoup travaillé pour arriver ici et gagner le respect du monde du foot... mais on perd aux cartons. On a manqué d'attention sur le corner et on a pris le but. Mais je suis très fier de l'équipe, pour tous les supporters, les Sénégalais, tous les Africains, on sort la tête haute. Je pense qu'on est la meilleure équipe africaine. Je pense qu'on a un bel avenir, on a une très belle jeune génération avec beaucoup de joueurs qui jouent dans des grandes équipes et des grands championnats.» 

AFP

Le sélectionneur colombien José Pekerman a indiqué ce mercredi que son milieu Abel Aguila ne serait pas apte face au Sénégal jeudi.


Le milieu de terrain colombien Abel Aguilar n’est pas rétabli pour le match contre le Sénégal, jeudi à Samara, a annoncé ce mercredi le sélectionneur José Pekerman. «On lui donne quelques jours de repos et on espère qu’il sera prêt pour la suite», a dit le technicien argentin de la Colombie à propos d’Aguilar, touché à l’adducteur gauche et sorti après une demi-heure lors de la victoire dimanche contre la Pologne (3-0).
«Ce n’est pas une blessure sérieuse, mais pour ce match, il faut assurer, a ajouté Pekerman. Il n’a pas une blessure majeure, nous avions peur que ce soit musculaire mais il n’y a pas de lésions, cela n’a pas saigné.» Il devrait être remplacé à la récupération par Mateus Uribe, comme contre la Pologne.

mardi, 26 juin 2018 19:58

Sénégal/Japon: au Pencum Yoff (vidéo)

Écrit par

Monsieur Le maire Abdoulaye Diouf Sarr offre aux populations de Yoff la retransmission en direct du match Sénégal/Japon sur écran géant au Pencum Yoff.

Abdoulaye Wade avait un fils controversé. Son successeur a un frère surexposé, devenu la bête noire de l’opposition. Mais l’intéressé, qui nie tout népotisme, n’en a cure et ne fait pas mystère de ses ambitions.

Pour Macky Sall, il est l’homme par qui le scandale arrive. Encore inconnu du grand public en mars 2012, Aliou Sall, son cadet de huit ans, a fait irruption sur la scène publique sénégalaise en octobre 2014.

Il est devenu la tête de Turc de l’opposition, qui lui reproche d’avoir fait main basse sur des gisements d’hydrocarbures en mettant à profit son lien de parenté. En entrant dans la lumière, il a exposé son frère à des critiques virulentes dont il sait qu’elles ne s’estomperont pas avant la prochaine présidentielle.

Tenace et un brin provocateur, cet ancien militant maoïste ne fait pas pour autant profil bas. Maire de Guediawaye, un bastion stratégique de la banlieue dakaroise, Aliou Sall dirige depuis 2017 la Caisse des dépôts et consignations.

Certains, dans son propre camp, vont jusqu’à lui suggérer de briguer la succession de son frère en 2024, au terme d’un second mandat qu’ils considèrent comme acquis. Un scénario que cet énarque facétieux écarte, tout en assurant qu’on n’a pas fini d’entendre parler de lui.

J.A

Dans une partie serrée (2-2) le Japon et le Sénégal vont jouer au jeu du chat et de la souris. D’abord les Sénégalais vont ouvrir les hostilités grâce à Sadio Mané qui profite d’une erreur de Kawashima mais les Japonais égalisent avant la pause. Au retour des vestiaires les Sénégalais reprennent l’avantage au score mais les Samouraïs vont vite égaliser, logiquement.

Page 5 of 160

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…