lundi, 07 novembre 2016 18:25

Construire Sa Légende Personnelle

Écrit par

« Si l’on dort 8 Heures par nuit, cela signifie qu’a l’âge de 60 ans, on aura déjà dormi 20 ans ! » « Le comble ! », aurait rétorqué toute personne à l’énergie débordante et à l’ambition truffée de volontés. Cette affirmation vient de Mame Cafa Sall, jeune as du développement personnel dont la pertinence n’est plus à démontrer. Debout devant plus d’une centaine de personnes, dans la prestigieuse  Salle Madiba de l’Hôtel Fleur de Lys, son verbe et la profondeur de ces propos ne laisse personne indifférent. Son habitude de répéter la fameuse question « c’est pas ça ? », comme pour s’interroger sur l’accord ou non de l’auditoire sur ces principes ainsi relatés.

lundi, 07 novembre 2016 16:00

Revue de Presse

Écrit par

L’arrivée du roi Mohamed VI, dimanche à Dakar pour une "visite d’amitié et de travail" au Sénégal, est l’un des sujets les plus en vue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne.  "Le roi Mohammed VI, accompagné de son altesse royale, le prince Moulay Rachid, et du prince Moulay Ismaïl, est arrivé, hier en début de soirée à Dakar, pour une visite d’amitié et de travail au Sénégal", rapporte Walfquotidien.
"Accueil populaire pour le roi Mohammed VI", souligne le quotidien national Le Soleil, avec à sa une, une photo du souverain marocain et du président sénégalais Macky Sall, venu l’accueillir à l’aéroport de Dakar.
Le séjour de Mohammed VI "s’inscrit dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail de trois jours. Il s’agit de la troisième visite officielle du souverain chérifien en trois ans après celles de mars 2013 et de mai 2015", précise le journal. "Un accueil chaleureux lui a été réservé par les milliers de personnes venus saluer leur hôte du jour, arrivé sur le sol sénégalais dimanche dans l’après-midi", note le quotidien L’Observateur.
De son côté, le quotidien Enquête fait savoir que le souverain chérifien "va signer avec son homologue sénégalais, le président Macky Sall, des accords portant sur la coopération entre les deux pays". "Des entretiens sont également au menu de la visite", selon ce journal. Un point relevé par Le Soleil également, selon lequel deux accords seront signés ce lundi par les deux parties. "Mohamed VI en pays conquis", soutient Le Témoin quotidien, signalant que les Marocains "contrôlent d’importants secteurs de l’économie nationale".
D’où ces propos du président sénégalais, rapportés par le quotidien La Tribune. "Entre le Maroc et le Sénégal, déclare Macky Sall, c’est une relation d’amour spéciale". Mais le Quotidien affirme que Mohammed VI est surtout "à Dakar pour séduire l’Afrique". "Après avoir annoncé son intention de retour à l’Union africaine 32 ans après, le Maroc veut se donner une nouvelle image en Afrique mais particulièrement au sud du Sahara", ce qui fait que la visite de Mohamed VI "indique à son pays une nouvelle voie menant à la diplomatie de développement", écrit le journal Le Quotidien. Outre la visite du roi Mohammed VI, les sujets politiques sont en exergue, avec par exemple la convocation du député-maire de SICAP-Mermoz Barthélémy Dias, demain mardi, devant la commission ad hoc de l’Assemblée nationale, dans le cadre d’une procédure de levée de son immunité parlementaire. "Le premier acte du procès à venir. Celui d’une approche violente de la politique, des coups bas et des règlements de compte. En quelque sorte le procès du régime sortant, qui risque d’être riche en déballages", analyse Enquête.
"Même s’il reste suspendu à la question des commanditaires, il y a 5 ans, des investigations ont été menées et des déclarations et révélations faites", relève le journal. Walfquotidien, qui revient sur la même information et parle de l’audition de Dias comme d’une "simple formalité". De toutes les manières, le député-maire de Sicap-Mermoz "a déjà affirmé sa volonté de voir ses collègues lui enlever son immunité parlementaire pour faire face à la justice dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf", écrit Walf quotidien.
Le député Barthélémy Dias, fils de Jean Paul Dias du Bloc des centristes gaïndé (BCG), est cité dans ce meurtre intervenu en 20112 dans une attaque contre la mairie de SICAP-Mermoz dont il est l’édile. Selon le quotidien L’As, "Wattu Sénégal", un regroupement de partis de l’opposition, a adressé "une lettre d’alerte" au présidant Macky Sall, dans laquelle les formations concernées font part de leurs préoccupations relatives au processus électoral, après "la refonte partielle unilatérale du fichier électoral (…)". Un peu dans la même perspective, Le Populaire rapporte que le khalife de Pire "clashe les politiciens". "Au Sénégal, dit le marabout, nous n’avons pas d’hommes politiques, mais plutôt des politiciens". Et d’ajouter : "Il y a trop de partis politiques au Sénégal, il faut penser à la limitation".
"Tanor, les mains liés", affiche Sud quotidien, au sujet du président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) dont les membres "peuvent être élus par consensus sur proposition d’une liste présentée par le président de l’institution", Ousmane Tanor Dieng, par ailleurs secrétaire général du parti socialiste (PS). "Leur mandat est de un an, ils peuvent être rééligibles. Ce qui n’est pas le cas pour le président du HCCT, dont la longévité dépend des humeurs du chef de l’Etat qui peut le dégommer à tout moment", poursuit le même journal.

Les détenus blessés de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss ont reçu le Président de la République, Macky Sall, et la Première Dame Marième Sall.«Ces derniers ont pris l’engagement de prendre en charge  les soins de l’ensemble des blessés, plus particulièrement ceux de Pape Matar Diop (handicapé moteur) et Cheikh Tidiane Diop (amputé du bras) qui nécessitent un voyage à l’étranger».Pour rappel, les détenus Amadou Diop, alias Ndiol, Amdy Moustapha Sow, Pape Matar Diop, Aly Sano, Yakhoba Top, Saliou Guèye, Sambala sanghalé, Abou Wade, Lazar Diamacoune, Ibrahima Diallo et Cheikh Tidiane Diop avaient engagé une grève de la faim.

Le FBI a annoncé ce dimanche 6 novembre qu’il maintenait sa position de ne pas poursuivre Hillary Clinton dans l’affaire des emails. A deux jours de l’élection, difficile d’évaluer quel sera l’impact de cette annonce.A deux jours du scrutin, on pouvait croire que c’en était terminé des coups de théâtre qui ont émaillé cette campagne présidentielle. Mais décidément, rien n’aura été épargné aux Américains. Dans une lettre adressée aux huit directeurs de commissions du Congrès, le FBI a annoncé que la dernière « affaire des emails » ne débouchera pas sur une nouvelle investigation contre Hillary Clinton. « Après examen des derniers documents, nous ne changeons pas l'avis exprimé en juillet, en ce qui concerne Hillary Clinton. » La phrase de James Comey, directeur de la police fédérale américaine, est sans équivoque.

Parmi les erreurs maquillage qui nous font vieillir, un rouge à lèvres trop foncé
Avec le temps, les lèvres perdent en volume, et les couleurs sombres les font paraître encore plus minces. En ce sens, un rouge à lèvres trop foncé peut nous faire vieillir. Les mauves et les roses, par ailleurs, soulignent les lèvres et leur donnent une illusion de plénitude. Une petite couche de gloss là-dessus les mettra encore plus en valeur. Si vous optez pour une couleur plus sombre, prenez plutôt une formule translucide ou légèrement teintée qui ne sera pas aussi intense qu’un fini plus lourd, ou encore tapotez sur vos lèvres la couleur avec le doigt. Choisissez un crayon à lèvres assorti à la couleur de vos lèvres plutôt qu’à celle de votre rouge pour éviter qu’elles aient l’air pincé.

"Si vous êtes assez chanceux pour être différent, ne changez jamais."Cette citation peut paraître insignifiante pour certain mais elle prend tout son sens pour Khoudia Diop. Originaire du Sénégal, la jeune mannequin a pris une belle revanche sur la vie. Compte tenu de sa couleur de peau foncée, elle a longtemps été victime de racisme et de harcèlement. A l'école, ses camarades la surnommait "la fille de la nuit". "J’étais à l’écart des enfants quand j’étais un peu plus jeune à cause de ma couleur de peau[…]. Ce n’est pas agréable mais j’ai dû apprendre à m’aimer chaque jour davantage. Ça aide beaucoup!", s'est confiée la jeune femme au Huffington Post américain.

Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, a fait le point concernant la prolongation de contrat de Lionel Messi.Après Sergio Busquets, Javier Mascherano et Neymar, Lionel Messi pourrait être le prochain à éteindre son bail.Le Barça était sur Dembélé
Sous contrat jusqu'en juin 2018, l'international argentin n'a toujours pas évoqué sa prolongation avec le FC Barcelone. Dans une interview accordée à Sky Sport, Josep Maria Bartomeu, le président du Barça, a de nouveau évoqué la prolongation de l’attaquant de 29 ans. Le dirigeant en a profité pour encenser Lionel Messi."Tout le monde sait, et lui aussi, que notre souhait est qu’il continue avec le Barça jusqu’à quand il le souhaite.

Les chefs confrériques demeurent "un rempart" contre le djihadisme au Sénégal, a assuré Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, président de la commission communication et culture du comité d’organisation du magal de Touba, avant de plaider pour un réarmement des fidèles musulmans sénégalais sur le plan scientifique et moral."Les chefs religieux constituent un rempart et ces remparts sont nos soupapes de sécurité, mais ce qu’il faudrait faire, c’est les renforcer dans leur rôle et faire en sorte qu’ils soient équidistants de certaines choses", a dit le marabout, invité jeudi de la rédaction de l’APS.Il était invité à réagir sur les résultats du rapport 2016 de l’Institut Timbuktu, selon lequel le Sénégal "n’est pas à l’abri d’une propagation idéologique djihadiste".

Le président de la commission culture et communication du comité d’organisation du magal de Touba, Serigne Abdou Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, a salué le dynamisme de la diaspora mouride dont les transferts d’argent participe à la réduction de la pauvreté dans la cité religieuse."Nous n’avons pas fait d’études spécifiques sur l’impact de la communauté mouride de la diaspora à Touba. Mais, sur le plan de la finance, nous avons constaté qu’il y a un impact considérable(…) avec les envois d’agent", a-t-il dit.
Selon Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, invité de la rédaction de l’APS, jeudi, "une bonne partie" des 900 milliards de francs CFA transférés annuellement par les émigrés sénégalais, vient de la communauté mouride, composante "la plus importante" de la diaspora sénégalaise.

Le leader du Grand Parti, Malick Gakou a diligenté à son avocat Serigne Khassimou Touré de confirmer sa plainte contre Bouna Seck. Gakou avertit aussi que «cette fois ci, croyez-moi, ce ne sera pas comme dans l’affaire des 6 milliards de la Sonacos».
Le feuilleton Gakou-Bouna Seck continue de plus belle. Quelques jours après la sortie du directeur de cabinet de Moustapha Niasse pour persister et signer ses allégations faites lors de l’émission «Grand Jury», Malick Gakou a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…