Né à Gaé, village situé sur la rive du fleuve Sénégal au Nord de Dagana vers 1853. Son père ' Ousmane SY aurait été assassiné par des bergers dans le Djoloff quelques mois avant la naissance de cet enfant toucouleur appartenant au clan Sissibé Souyouma du Fouta Toro.

dimanche, 11 novembre 2018 15:47

Sonko, conseiller municipal honoraire de la ville de Memphis

Écrit par

S’il y a des leaders politiques qui ne perdent pas leur temps en fioritures et en querelles de bas étages, Ousmane Sonko en fait partie, lui qui actuellement en tournée politique aux Etats unis, continue de gagner en popularité et d'étendre son aura.

samedi, 10 novembre 2018 23:20

El Hadj Oumar TALL, Le Prophète Noir

Écrit par

«Il est courant en histoire humaine que la généalogie et la date exacte de la naissance d'un héros, d'un saint ou d'un Prophète se prêtent à diverses « versions». Hadj Cheikh Oumar Foutiyou Tall naquit à Alwar situé sur le marigot de Doué près de Guédé dans le Fouta Toro (Sénégal) en 1797, soit 1211 de l'Hégire.

Le bac sert-il encore à quelque chose ? Ce baccalauréat fut pendant longtemps une sorte de Graal inaccessible au commun des sénégalais. Premier grade universitaire, le bac a peu à peu perdu de sa valeur d’antan.

vendredi, 09 novembre 2018 15:37

Cheikh Ahmed Tidjane Chérif (rta): Fondateur de La Tidjania

Écrit par

 Son enfance
À 'Aïn Madhi, un petit village situé dans le désert algérien à quelques kilomètres de Laghouat, se trouvait une humble demeure traditionnelle en terre. La modestie des lieux cachait en son sein une jeune épouse qui, dans un coin de sa maison et avec tout le courage qui caractérise les femmes de ces régions, venait d'enfanter un garçon qu'elle prénomma Ahmed. C'est ainsi qu'en 1150 de l'Hégire (1737/38) vint au monde Seïdina Ahmed Ibn Mohammed Ibn Mokhtar Tidjani (qu’Allah sanctifie son précieux secret).

vendredi, 09 novembre 2018 12:40

Combat Ama Baldé VS Siteu: Pikine Affiche Son Refus

Écrit par

A Pikine, on ne veut même pas entendre parler d’un éventuel combat entre Ama Baldé et Siteu. L’encadrement de Domou Pikine éteint la rumeur de cette perspective de duel. Pour eux, c’est un non catégorique.

Les rumeurs enflent et deviennent persistantes au sujet de cette perspective de combat. Ama Baldé serait visé pour croiser Siteu. Un combat délirant et déchirant, de par la qualité des protagonistes mais aussi leur capacité de mobilisation.

Certes, Ama Baldé de Pikine n’est pas dans la même station sportive que le Tarkinda de Lansar, mais dans la lutte il ne faut jamais dire jamais. Siteu avait publiquement défié le fils de Falaye Baldé, lors du choc de la couronne entre Bombardier et Eumeu Sène ( 28 juillet dernier).

Selon certaines indiscrétions, Luc Nicolaï aurait ce combat dans le viseur. Au cas où le duel entre Ama et Gris-bordeaux échouerait. Mais le staff de Domou Pikine parait intraitable à ce sujet.

« Ce combat n’est même pas envisageable pour nous. Comment Ama Baldé peut accepter de croiser Siteu. C’est impensable ! Je vous l’assure. ce duel n’entre pas dans nos plans. S’il faut croiser Siteu, Ama Baldé devrait dès lors prendre Tapha Tine ou Gouye Gui. Notre ambition est d’affronter Gris-Bordeaux », martèle le frère de Ama, Jules Baldé. Même position pour Abdou Bakhoum, le manager du lutteur: « Ama Baldé n’ose même pas prendre l’avance d’un lutteur comme Siteu. Franchement, qu’est-ce qu’il a fait pour mériter ce combat ? Ama Baldé est un ténor. Il ne va jamais croiser un lutteur qui n’a jamais gagné un combat capital. Ama a d’autres chats à fouetter que d’affronter Siteu », rempile le manager de Ama Baldé.

 

Sunu Lamb

 
 
 

L’Éthiopie a instauré le service de visa à l’arrivée pour tous les voyageurs africains à compter du 1er novembre 2018.

  Est-il loisible pour un homme avisé de se laisser volontairement éblouir par l’illusion en abandonnant le palpable, le réel pour quelque chose d'hypothétique ? Ou doit-il simplement apprendre du célèbre proverbe  « Il ne faut pas lâcher la proie pour l'ombre » ? Dommage, si l’exercice est facile de résolution, la prise de décision éclairée n’en est pas aussi aisée à cause de l’euphorie du moment, je veux dire la fièvre du parrainage qui a fini de s’installer dans tous les foyers politiques du pays.

  Pour rappel, c'est Ésope qui a formulé le principe du chien qui porte de la viande, idée reprise ensuite par Phèdre et, bien entendu, par le fabuliste Jean de la Fontaine dans une courte fable « le chien qui lâche sa proie pour l'ombre ».
Le contexte actuel dans lequel baigne le landerneau politique sénégalais  est tant et si bien propice aux larmoiements, aux louvoiements et à la délation que telles des cohortes de loups les marchands  d’illusion se jettent sur le terrain pour proposer de la poudre de perlimpinpin.

La dernière trouvaille de Madame Aminata TALL, présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE),  de pointer au Bureau politique  de l’APR avec des valises contenant des bulletins de parrainage (45 922) glanés à travers les 14 régions du pays, a assommé plus d’un, car  son coup d’épée a déjà transpercé le cœur de certains responsables en mal d’initiatives avant de déclencher un tollé émotionnel et aiguiser des appétits démesurés.

  Mais toute cette agitation ne participe-t-elle pas à une vaste campagne d’éblouissement ? Bonjour la cacophonie car cette entreprise  qui va clairement faire des émules au sein de l’APR et inspirer tous les petits agneaux affamés de popularité, sera la porte ouverte à tous les appétits insatiables et combats de tranchées dans le Bennoo Bokk Yakaar. Déjà les querelles intestines déclenchées ces derniers temps entre les responsables politiques de même parti politique vont aller crescendo. L’exemple le plus patent est celui du ministre des sénégalais de l’extérieur qui en véritable flibustier tire sur tout ce qui bouge même sur ces camarades de parti le pauvre !

  Dans cet imbroglio fratricide oserait-on penser que le peuple se laissera divertir et oublier l’essentiel ? Ah que non ! Au boulot les gars  et foin de dilatoires ! L’essentiel se trouve ailleurs et le peuple en est assez conscient pour lâcher la proie et se contenter de l’ombre… Seront seulement pris ceux à leur jeu ceux qui pensent pouvoir détourner le peuple vers leur yoyo.
Le parrainage est un exercice beaucoup plus sérieux que les vaines tentatives et les tromperies que certains illusionnistes tentent de faire croire à leur candidat.
La leçon du pauvre chien de la fable est bien sue par le sénégalais lambda qui s’est lassé depuis fort longtemps des acrobaties vaines et des sots labeurs de la  fournis ;

  Le fabuliste La Fontaine nous rappelle que l'hibernation n'est qu'une étape et non une fin lui qui a  reformulé  le principe d’Esope en ces termes :
« Ce chien voyant sa proie en l'eau représentée,
La quitta pour l'image, et pensa se noyer.
La rivière devint tout d'un coup agitée;
A toute peine il regagna les bords,
Et n'eut ni l'ombre ni le corps. »

  En effet le chien croyant faire un festin de l'image du reflet de sa proie, se retrouve finalement sans la proie ni, bien entendu, le reflet. Il en sera ainsi de tous ceux qui, au lieu de mouiller leur maillot sur le terrain, s’adonnent à des pirouettes byzantinistes pour se lancer sans succès sur des voies qu'ils croient être plus faciles en trompant leur propre monde.
  Comme les solutions perlimpinpin ne prospèrent  jamais, ceux qui en feront les frais sortiront très surpris de leur hibernation au soir 20 février 2019.Le réveil risque d’être brutal et dur, mais les regrets seront quand bien même tardifs et les marchands d’illusions maudits à travers le pays et la diaspora.

Allez, au boulot les gars ! le terrain est assez glissant pour des dérapages incontrôlables...

jeudi, 08 novembre 2018 18:07

La Vie du Prophète Mouhammad psl (Vidéo)

Écrit par

"Il était César et le pape réunis en un seul être ; mais il était le Pape sans avoir les prétentions du Pape, et César sans avoir les légions de César : Sans armée, sans garde du corps, sans palais et sans revenu fixe;  s'il y a un homme qui a le droit de dire qu'il règne par la volonté divine, se serait Mahomet, puisqu'il a tout le pouvoir sans avoir les instruments ni les supports".  Reginald Bosworth Smith.

jeudi, 08 novembre 2018 10:44

La problèmatique de la maltraitance des enfants

Écrit par

La croissance de l’enfant, son épanouissement, le développement de son potentiel génétique et générique s’inscrivent au rang des priorités dans toute éthique de développement.

Page 2 of 178

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…