Keita

Keita

mercredi, 23 mai 2018 14:45

Ramadan :12 Reasons To Fast!

"Fasting in Ramadan develops in a person the real spirit of social belonging, of unity and brotherhood, and of equality before God. This spirit is the natural product of the fact that when people fast they feel that they are joining the whole Muslim society (which makes up more than one fifth of world's population) in observing the same duty, in the same manner, at the same time, for the same motives, and for the same end. No sociologist or historian can say that there has been at any period of history anything comparable to this powerful institution of Islam: Fasting in the month of Ramadan. People have been crying throughout the ages for acceptable 'belonging', for unity, for brotherhood, for equality, but how echoless their voices have been, and how very little success they have met..." says Hammudah Abdalati, in Islam in Focus.

Le réalisateur sénégalais As Thiam est décédé mardi à Paris des suites d’une maladie, a appris l’APS jeudi d’un communiqué signé de sa monteuse Agnès Contensou.Le défunt, réalisateur et consultant en communication, sera inhumé au Sénégal, son pays de naissance, après une cérémonie prévue à Paris "dans la semaine", précise le communiqué sans plus de détails.As Thiam est crédité d’une filmographie d’une dizaine de productions dont des séries documentaires TV, des films institutionnels et des films et documentaires programmés sur TV5, CFI et RFO. 


 

Idrissa Seck serait-il sur le point d’être transféré au commissariat central ? Tout porte à le croire.Au commissariat de la Médina où il est retenu depuis ce matin, un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé. L’accès est totalement bouclé.Selon nos informations, le leader de Rewmi ainsi que Mamadou Mbaye du parti Leneen et des membres du mouvement Y en a marre, qui sont détenus sur place, sont sur le point d’être transférés au Plateau. 

Le député libéral Toussaint Manga a accepté de prononcer son discours dans les délais impartis par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, 3 minutes. Mais c’était pour déchirer, après son speech, le projet de loi instaurant le parrainage. Il réclamait 5 minutes de temps de parole.

L’Assemblée nationale examine, ce jeudi 19 avril, le projet de loi instaurant le parrainage aux élections. l'opposition et des organisations de la société civile également se mobilisent. Suivez les temps forts de cette journée de forte tension.

La suspension observée par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse n’a pas eu l’effet escompté. Une nouvelle bagarre a éclaté entre députés de l’opposition et ceux du pouvoir. Tout est parti de la colère de Toussaint Manga. Ce dernier a été invité à s’exprimer pour un temps de parole de trois minutes. Ce que le député du groupe parlementaire Liberté et Démocratie refuse d’entendre. «Je veux mes cinq minutes», crache-t-il.Niasse précise que la décision sur les trois minutes a été retenue à l’issue de la concertation avec les présidents des groupes parlementaires de l’opposition, Me Madické Niang, de la majorité, Aymérou Gningue, et la représentante des non-inscrits, Aïda Mbodj.

L’intervention de Cheikh Bamba Dièye a été remarquée à l’Assemblée. Le leader du Fsd /Bj s’en est violemment pris au président de l’Assemblée nationale. « Les Sénégalais, la communauté internationale doivent se rendre compte que Monsieur le président, vous n’êtes pas dans les dispositions. Vous ne portez pas les habits du président de l’Assemblée nationale. Vous ne respectez pas le règlement intérieur.

Les manifestants dispersés à coup de lacrymogènes à travers les rues de Dakar

Introduction

Des débats qui s'éternisent en avril. Si vous avez entamé des discussions et négociations en mars, il y a de fortes chances (si l'on peut dire) qu'elles piétinent depuis la fin mars et qu'elles vous maintiendront plus ou moins sous pressions en avril. Tout du moins jusqu'au 15 ! Le meilleur moyen d'en finir ? Rester ouvert au dialogue et patient quoi qu'il arrive. Un mois qui favorisera les envolées de certains et en clouera d'autres au sol ? Un mois d'avril où certains auront la possibilité de se découvrir d'un fil, de deux, de trois quand d'autres auront intérêt à ne prendre aucun risque. Bref un mois à dérouler le plus en conscience possible pour en optimiser les bienfaits et en adoucir les angles et aspérités !

Introduction

Des débats qui s'éternisent en avril. Si vous avez entamé des discussions et négociations en mars, il y a de fortes chances (si l'on peut dire) qu'elles piétinent depuis la fin mars et qu'elles vous maintiendront plus ou moins sous pressions en avril. Tout du moins jusqu'au 15 ! Le meilleur moyen d'en finir ? Rester ouvert au dialogue et patient quoi qu'il arrive. Un mois qui favorisera les envolées de certains et en clouera d'autres au sol ? Un mois d'avril où certains auront la possibilité de se découvrir d'un fil, de deux, de trois quand d'autres auront intérêt à ne prendre aucun risque. Bref un mois à dérouler le plus en conscience possible pour en optimiser les bienfaits et en adoucir les angles et aspérités !

Page 2 of 14

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…