Keita

Keita

Les lionceaux ont joué un match très difficile. En première période, le score était de 0 but partout. Dans la deuxième partie du match, Aliou Gueye a reçu un carton rouge qui a pénalisé les Koto Boys. C’est à la 89e minute de jeu que Ronaldo Cisneros marque le but de la victoire pour le Mexique.Les vices champions d’Afrique quittent donc la compétition. La Zambie est désormais le seul représentant africain.

Donald Trump veut restreindre l’attribution des célèbres visas H-1B, plébiscités par les industries de la tech dans la Silicon Valley. Le président américain a signé un décret dans ce sens dans la soirée de ce mardi 18 avril depuis l'Etat du Wisconsin. Mais la balle est surtout dans le camp du Congrès. Les parlementaires sont les seuls habilités à changer les règles du jeu.Le président Trump a choisi l’Etat du Wisconsin, économiquement sinistré, pour vendre son nouveau décret instituant une préférence nationale dans le recrutement et les appels d'offre. Il a prononcé son discours devant un drapeau américain artistiquement composé d'outils fabriqués par la compagnie qui accueillait la cérémonie de signature de son dernier décret.

Thierno Bocoum, responsable de la communication du parti Rewmi souligne, de prime abord que « le président de la République, en décidant de ne pas mettre fin à son mandat ce 25 mars, a violé une promesse qu’il avait faite ». Notant que le 23 juin était « un signal fort pour installer de grandes ruptures dans les secteurs de la gouvernance ». Mais, selon lui, le président de la République, à travers la posture qu’il a prise, a véritablement violé pas mal de ses promesses. Sur le plan politique, M. Bocoum regrette la rupture du dialogue avec l’opposition. « Le code électoral n’a jamais posé de problème depuis 1992. Nous sommes en 2017, l’opposition a plus d’une fois dénoncé ce code électoral. Ces dénonciations n’ont trouvé aucune réponse valable du pouvoir en place », dénonce M. Bocoum. Pour lui, le pouvoir est obnubilé par la quête d’un second mandat. C’est dans ce cadre qu’il inscrit les poursuites contre des opposants au moment où ceux qui sont proches du pouvoir sont protégés. Pour Thierno Bocoum, le chef de l’État qui avait dénoncé la transhumance, l’encourage aujourd’hui. Sur le plan des infrastructures, il affirme qu’aucun acte notable n’a été posé depuis 2012. « Le président Macky Sall a, en réalité, uniquement bénéficié des retombées de la continuité du pouvoir, en mettant sur son compte des réalisations qui ne sont pas les siennes », a-t-il dit, rappelant que le chef de l’État avait promis 500.000 emplois en 5 ans. Cette promesse, a-t-il indiqué, est loin d’être tenue.

jeudi, 16 mars 2017 07:30

Mame Cheikh Ahmed Tidiane SY

Page 4 of 12

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…