senpresse.com

senpresse.com

Le Sénégal occupe la première place en Afrique, selon le classement de la FIFA.  En effet, le classement Fifa du mois de novembre qui vient de tomber classe le Sénégal devant la Côte d’Ivoire (2ème) qui occupait, en octobre, la première place. Sur le plan mondial, les poulains d'Aliou Cissé ont perdu une place et occupent maintenant la 33e place.

Facebook vient de se lancer dans un projet de cartographie des régions du monde où l'accès à Internet demeure inexistant. L'Afrique du Sud, le Ghana et le Malawi sont les trois premiers pays du continent ciblés par cette initiative. Comment vit-on aujourd’hui sans Internet ? À quels défis sont confrontées les communautés qui ne sont toujours pas connectées ? C’est pour répondre à cette double question et tenter d’apporter des solutions que Facebook se tourne vers la cartographie.Avec ses 1,79 milliards d’utilisateurs actifs par mois (chiffres officiels de septembre 2016), le premier réseau social au monde voudrait désormais mettre à disposition une série de cartes détaillées de toutes les zones encore inaccessibles à Internet.Ce projet a été officiellement lancé le 16 novembre par la publication des premières données concernant cinq villes, dont trois sont africaines :

Alors que toute le monde pensait que Fatoumata Matar Ndiaye a passé la nuit seule le jour de sa mort, l’enquête renseigne qu’elle a dormi à côté de sa mère. Entendue par les policiers enquêteurs, la mère de la victime explique l’état dans laquelle elle a retrouvé sa fille après le passage de Samba Sékou Sow.Fatoumata Matar Ndiaye, tuée par son chauffeur, n’était pas seule dans sa chambre. En réalité, elle dormait en compagnie de sa mère, venue l’assister dans sa viduité. Dans le cadre de l’enquête ouverte pour élucider cet homicide volontaire, l’octogénaire a été entendue par les policiers. La mère de la défunte 5e vice-présidente du Cese a déclaré avoir été réveillée, peu avant l’aube, par sa fille pour préparer la première prière de la journée. Ainsi, elle s’est retirée sur la terrasse pour permettre à Fatoumata Matar Ndiaye de prendre sa douche et refaire la chambre. C’est de là qu’elle a été alertée par des bruits provenant du rez-de-chaussée.

En conseil des ministres, hier, le chef de l’Etat Macky Sall a rappelé au Gouvernement l’impératif du renforcement de la sécurité des populations, et l’urgence de prendre toutes les dispositions préventives et coercitives requises, notamment par la police et la gendarmerie, pour juguler la criminalité»
Selon le communiqué du Conseil des ministres de ce mercredi, le Président de la République a réitéré  au Gouvernement la nécessité de la mise en action effective des contrats locaux de sécurité, afin de promouvoir une culture de sécurité, de prévention de la délinquance, de la violence et de la criminalité. A cet effet, il importe de renforcer la réglementation et le contrôle relatifs à l’acquisition et à la détention des armes et munitions, de veiller à l’application rigoureuse de la règlementation en matière de répression de l’ivresse publique et de gestion des débits de boisson.

La presse quotidienne reçue jeudi à l’APS traite entre autres sujets les mesures prises la veille en Conseil des ministres par le gouvernement pour lutter contre la criminalité."L’Etat sort de sa torpeur", s’exclame Enquête qui annonce que le président de la République a dégagé les pistes de solutions face à la folie meurtrière.  Il poursuit que "certes Macky Sall condamne les crimes crapuleux, mais il a rappelé l’urgence de prendre toutes les dispositions préventives et coercitives requises, notamment par la police et la gendarmerie, pour juguler la criminalité".
Parmi les mesures d’ordre répressif, le président souligne la nécessité d’être "plus vigilant et plus ferme face à l’acquisition et à la détention des armes et munitions", indique la même publication.  Enquête poursuit que le chef de l’Etat demande au gouvernement de "veiller à l’application rigoureuse de la réglementation en matière de répression de l’ivresse publique et de gestion des débits de boisson".

La presse quotidienne reçue jeudi à l’APS traite entre autres sujets les mesures prises la veille en Conseil des ministres par le gouvernement pour lutter contre la criminalité."L’Etat sort de sa torpeur", s’exclame Enquête qui annonce que le président de la République a dégagé les pistes de solutions face à la folie meurtrière.  Il poursuit que "certes Macky Sall condamne les crimes crapuleux, mais il a rappelé l’urgence de prendre toutes les dispositions préventives et coercitives requises, notamment par la police et la gendarmerie, pour juguler la criminalité".
Parmi les mesures d’ordre répressif, le président souligne la nécessité d’être "plus vigilant et plus ferme face à l’acquisition et à la détention des armes et munitions", indique la même publication.  Enquête poursuit que le chef de l’Etat demande au gouvernement de "veiller à l’application rigoureuse de la réglementation en matière de répression de l’ivresse publique et de gestion des débits de boisson".

L’écrivain sénégalais Moumar Guèye propose aux ministères et autres institutions de la République un programme national consistant d’offrir des livres aux enfants et leurs partenaires en guise de cadeau de fin d’année, en vue de contribuer à la promotion de la lecture.
Dans une contribution publiée dans l’édition de mercredi du quotidien Libération, M. Guèye a proposé "au ministère de la Culture et de la Communication et au ministère de l’Education nationale, ainsi qu’à tous les ministères de l’attelage gouvernemental, d’adopter un programme national dénommé : +Un cadeau-un livre+"."Il s’agira pour ces ministères en charge de la Culture et de l’Education, de tout faire pour amener l’ensemble des structures de l’Etat comme le secrétariat général de la présidence de la République, la Primature, l’Assemblée nationale, le Conseil économique, social et environnemental, les départements ministériels, les sociétés nationales et les établissements publics organisant des arbres de noël et autres fêtes de fin d’année, à offrir des livres aux enfants en guise de cadeau de fin d’année".

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…