senpresse.com

senpresse.com

mercredi, 25 janvier 2017 13:23

Kara Mbodj, le baromètre de la CAN

Kara Mbodj, le défenseur d’Anderlecht (élite belge), titulaire indiscutable dans la défense depuis plus de trois ans n’a cessé d’élever son niveau de jeu dans les phases finales de la CAN au grand bénéfice de la Tanière.Vice-capitaine des Lions, il a démontré au premier tour de la CAN Gabon 2017 (14 janvier au 5 février) qu’il a franchi un palier et est devenu un cadre de la sélection nationale.En plus de son but qui a consolidé la victoire sénégalaise contre la Tunisie, il a rarement faibli pendant ses trois matchs du premier tour où il aurait pu valablement accroché un titre de meilleur footballeur au cours d’une rencontre.Très sobre et précis, le natif de Mbour qui a pourtant connu un début de saison difficile en club dû à sa volonté de changer d’air, est en train de confirmer qu’il fait partie des joueurs de la Coupe d’Afrique des nations.

C’est un secret de polichinelle de dire que l’ex président gambien, Yaya Jammeh était très porté sur la mystique. Sa canne, son coran, son grand boubou, son bonnet et son chapelet, constituaient juste la face visible de l’iceberg. Babili Mansa, comme l’appelaient certains, avait son coin de fétiche dans le palais de la State House. Des canaris, statuettes païennes, caméléons à cornes etc sont l’arsenal mystique devant veiller sur la sécurité de Jammeh qui se croyait invulnérable. Il y tenait tellement que le déménagement  de la State House de ce «coin sacré» vers, dit-on, Kanilaye(le fétiche ne faisait pas partie du voyage de l’exil) a pris beaucoup de temps, pour ne pas mettre en colère les esprits. Nos sources racontent la folle journée du départ de Jammeh de la State House, qui a du recourir aux pouvoirs d’un féticheur pour se débarrasser de ses «esprits protecteurs».

Que la paix soit sur tous les internautes qui suivent fidèlement Senpresse. Aujourd'hui, notre invocation s'adresse aux jeunes talents qui souhaitent avoir du succès et être connus par le grand public. Cependant, celui qui veut aller loin ménage sa monture. D’où la nécessité de se protéger contre les malintentionnés, les mauvais présages et les pratiques ensorcelantes entravant l’individu dans ses activités. C’est pourquoi, nous avons jugé nécessaire de vous donner cette invocation en guise de protection. Il convient de faire « Yâ kâfî » chaque matin au nombre de 111 fois, à cloturer ensuite par cette phrase :

 (yâ kâfî ikfinî fî yawmî hâzâ chare-ra mane lâ khoudrata lî a’layhi) 3 fois.

 

يَا كَافِي اكْفِنِي فِي يَوْمِي هَذَا شَرَّ مَنْ لاَ قُدْرَةَ لِي عَلَيْهِ

mercredi, 25 janvier 2017 12:13

Revue de Presse

Les quotidiens reçus mercredi à l’APS traitent largement du cambriolage d’une agence de banque à Yeumbeul et de la fin de la crise post-électorale en Gambie.

L’installation dans la divergence du Comité de suivi du processus électoral et les premières mesures du nouveau président gambien Adama Barrow sont les sujets en exergue dans les quotidiens reçus mardi à l’APS.Le Comité de suivi du processus électoral a été installé lundi à Dakar, sans le pôle de l’opposition, qui a fait part de son désaccord concernant l’intégration au processus d’une nouvelle entité représentant "les indépendants".Parlant de ‘’dialogue de sourds’’, Enquête écrit : ‘’Le ministre de l’Intérieur avait convoqué (lundi) les différentes corporations politiques du pays pour l’installation de la commission de suivi du processus électoral. Au final, la structure a été installée dans la division car le pôle de l’opposition et celui des non-alignés ont fustigé la présence des indépendants à cette rencontre’’.

Le Grand Sérigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, est contre toute idée de ressusciter la confédération sénégambienne avec le président nouvellement élu, Adama Barrow. En effet, le député à la 12ième législature, invité à l’émission Grand Jury de la Radio futurs médias (Rfm) du dimanche 22 janvier, pense que ce serait «réveiller des rancœurs».

L’écurie Fass rejette dans un communiqué la le montage du combat contre Balla Gaye 2 par ses dirigeants. « Dans le cas d’espèce, notre lutteur Gris Bordeaux n’étant pas dans les dispositions physiques de compétition ; les promoteurs intéressés par ce combat (Gris / Balla Gaye 2) ne peuvent en aucun cas l’organiser pour le lutteur en question. En cas de violation, les règles régissant notre association, le lutteur ne pourrait en aucun cas compétir au nom de l’écurie de Fass. Par conséquent le combat devant opposer Gris Bordeaux / Balla Gaye 2 n’est pas d’actualité au niveau de l’écurie de Fass », indique le communiqué.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…