senpresse.com

senpresse.com

La sociologue-chercheuse Aoua Bocar Ly-Tall dit avoir essayé de "rétablir des pages de l’Histoire africaine écrite par les femmes" dans son ouvrage "De la reine de Saba à Michelle Obama" présenté, samedi à Dakar.   "Il s’agit, par devoir de mémoire, de participer à une meilleure connaissance de leur (les femmes) contribution à la civilisation universelle en mettant en relief leurs personnalités hors pairs", a soutenu l’auteur qui a été pendant neuf années l’étudiante de l’Egyptologue sénégalais Cheikh Anta Diop. 
Elle dit d’ailleurs avoir écrit ce livre selon "le fil d’Ariane de l’œuvre de Cheikh Anta Diop" et s’inscrire, à l’instar de son mentor, dans cette perspective du rétablissement des pages de l’Histoire africaine écrite par les femmes.

Aux Etats-Unis, le studio The Weinstein Company a été assigné en justice pour ne pas avoir protégé ses employés face au harcèlement sexuel et aux intimidations de Harvey Weinstein. Confirmant des enquêtes très fouillées de la presse, l’assignation du procureur de New York lève le voile sur tout un système permettant à Harvey Weinstein d’assouvir ses pulsions et de se protéger. Ayant longtemps fait la loi à Hollywood, il entraîne ainsi aujourd’hui toute sa société dans sa chute.
Harvey Weinstein exigeait de ses chauffeurs à Los Angeles ou New York qu’ils disposent toujours pour lui de préservatifs ou d’injections contre les problèmes d’érection. Le producteur à succès était ainsi un prédateur sexuel méthodique et intimidant, avec plusieurs personnes complices de ses agissements.

C’est en marge de la cérémonie de lancement du concept Emerald Business Club du groupe Ecobank, la semaine dernière que le ministre du Commerce en charge des PME, Alioune Sarr a fait la révélation qui devra faire du baume au cœur des petites et moyennes entreprises sénégalaises.

Selon le ministre Alioune Sarr, le Sénégal compte renforcer les PME à travers l’instauration d’un statut, entre autres éléments essentiels pour améliorer leur compétitivité. «Le Sénégal est d’ailleurs en train de finaliser un projet de loi portant développement des PME et qui permettra de mettre en place un statut des PME pour une définition harmonisée de tous les acteurs, d’un statut de l’entreprenant pour faciliter la formation et la modernisation de l’économie, d’un conseil national de la PME pour disposer d’un cadre d’échanges de haut niveau pour corriger les contraintes des PME, d’un dispositif harmonisé d’appui aux PME et d’un package d’incitation pour encourager la création, accompagner le développement et assister les PME en période de difficulté. Cette réforme va assurément promouvoir l’entreprenariat mais également à faciliter la génération de PME compétitives et novatrices» a révélé le ministre du Commerce Alioune Sarr.

Revenant sur le niveau de pénétration et d’exécution de la commande publique par les PME, le ministre du Commerce Alioune Sarr a indiqué que les petites et moyennes entreprises captent plus de la moitié des marchés d’allotissement. «Depuis 2016, prés de la moitié des marchés d’allotissement sont captés par les PME même si cela représente prés de la moitié des marché en volume et 23% en valeur soit environ 500 milliards. C’est une opportunité très importante à saisir par les PME sénégalaises. L’enjeu est alors de s’assurer que les PME soient en mesure d’exécuter correctement ces marchés » a soutenu le ministre du Commerce.

reussir business

Le ministre de la Culture Abdou Latif Coullibaly salué dans un communiqué la mémoire du musicien sénégalais Médoune Diallo, décédé samedi, soulignant que le défunt salsero fut un artiste ’’au talent extraordinaire qui a marqué sa génération’’."Je m’incline avec émotion devant la mémoire de ce musicien au talent extraordinaire qui a marqué sa génération", écrit M. Coulibaly au sujet de Médoune Diallo, rappelé à Dieu à l’âge de 69 ans.Le défunt "laisse à la postérité un héritage qui prendra la place inestimable qu’elle mérite dans le patrimoine musical international", a-t-il ajouté, faisant part de sa "profonde douleur" et de son "immense tristesse" suite à la disparition de l’artiste,

Les quotidiens parvenus lundi à l’APS repartent de plus belle sur l’affaire Khalifa Sall, avec la reprise du procès de l’édile de Dakar, sujet qui contribue à mettre en exergue la politique à travers les colonnes des journaux."La Caisse d’avance n’est pas un fonds politique", affiche à sa Une Le Soleil, sous la forme d’une précision, se fondant sur un décret datant du 14 août 2003 et censé mettre fin à une polémique liée au procès du maire de Dakar Khalifa Sall.Les avocats de l’édile, poursuivi pour malversations présumées portant sur 1,8 milliard de francs CFA, font valoir que les sommes incriminées relèvent de fonds politiques, dans le cadre de la gestion de la "Caisse d’avance" de la mairie de Dakar.

lundi, 12 fvrier 2018 12:12

L'ADN, nos ancêtres et nous

Arrivé à Rennes dans les derniers jours du mercato d’hiver, Diafra Sakho est de retour en France après trois ans et demi à West Ham. L’occasion pour FF.fr d’évoquer certains moments importants de sa vie pour un voyage de Dakar à Rennes. Avec la Coupe du monde, mais surtout la CAN dans un coin de sa tête.

Page 8 of 228

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…