senpresse.com

senpresse.com

vendredi, 14 juillet 2017 23:22

Meeting PUR à Yoff (Vidéo) 12/07/2017

Le vote, si petit soit ce mot, pourrait se définir grand comme le choix d'une trajectoire voire d'un avenir assumé. L'hypotéquer pour les beaux yeux d'un candidat qui manquerait de vision et de la volonté est un suicide social.
Larousse nous dit que le vote est "une manifestation de volonté individuelle ou globale à l'occasion d'une élection ou prise de décision."Mais plus large encore, c'est un moyen de s'asseoir sur son PRÉSENT pour mieux organiser son FUTUR en balayant un PASSÉ mitigé. Ce choix, est un sacerdoce.Être député, se présenter devant une assemblée de citoyens, quémander leurs voix pour siéger à l'hémicycle, doit être un contrat social qui requiert un engagement moral, une stabilité intellectuelle avec une conscience moralisatrice.

Ce n'est pas une partie de poker où une ascension fulgurante y est espérée. Pouvoir se vêtir, se nourrir, assouvir ses besoins mondains avec l'argent du contribuable doit rappeler à tout candidat son statut de serviteur du peuple. C'est aussi une dette politico-morale qui doit peser dans la conscience de chaque candidat à la députation. 
Il faut comme le certifie Césaire demeurer "La bouche de ceux qui n'ont point de bouche."
En Assemblée, nous n'auront plus besoin de députés pantins, spectateurs et à la merci d'un régime. Mais des parlementaires COMPÉTENTS et SÉRIEUX, qui sauront proposer des lois à utilité publique. Des représentants justes et autonomes qui n'hésiteront pas à contrôler l'action du gouvernement en cas de nécessité. Des députés avertis qui vont voter les LOIS avec loyauté, en engageant leurs responsabilités devant Dieu, devant le Peuple et pour l'Avenir de notre nation.

Pour qu'enfin vive L'ÉTAT DE DROIT !
 
Lamine GAYE 
PUR EUROPE (FRANCE) 

Chers Confrères de Parti,

 Je viens par cette présente rapportée un discours qui légitiment devait être prononcé par le coordonnateur national de MEEP je nomme Monsieur Habib Ndiaye mais par responsabilité ailleurs, et en qualité de coordonnateur du mouvement des apprenants PUR des cinq universités, je viens vous toucher un peu du mouvement des étudiants PUR.

L’action politique des étudiants s’est vraiment consolidée  en Mai 68 après que des milliers de jeunes américains ont payé de leurs sacrifices pour s’opposer à la politique de leur gouvernement par ce que révulsés de l’horreur de la guerre du Vietnam,par le moyen de l’emploi du « SIT IN » non violent de Gandhi et du « Free speach » dans la propagande politique au sein de l’université de Berkeley. Notamment pour soutenir les droits civiques des noirs et dénoncer la campagne d’enrôlement de l’armée. Comme d’autres pays de  jeunes étudiants, après les répressions du Big Brother, ils ont tous provoquait l’histoire et changer son cours ; car pour une fois la jeunesse a donné une leçon à la bureaucratie condescendante, qui la seule ambition était la domination économique et sociale.

En 1968 :

-Les étudiants ont  interdit l’interdiction.

-Les étudiants ont diminué la liberté politicienne,  qui était la mère de tous les crimes.

-Les étudiants ont décrié les « élections piège à con ».

-Les étudiants ont psalmodié l’armée révolutionnaire de l’insolence.

-Les étudiants ont déboutonné les cerveaux.

-Les étudiants ont désamorcé la société de consommation.

-Les étudiants ont abolit l’aliénation.

- Les étudiants  ont été réalistes en demandant l’impossible.

-Les étudiants ont couru pour dépasser le vieux monde.

 

Ces jeunes-là, ont vécu sans temps mort et ont jouis sans entrave.

 

Mes mots ne seront que des mots. Ils ne feront que parler. Toutefois le sentiment qui m’anime n’est pas moins intense que celui de Patrice Lumumba face à Baudoin 1er à l’indépendance du Congo le 30 Juin 1960.Parce qu’avec la foi des gens de la caverne, j’ai la grande conviction que ces étudiants-làdécrits n’ont pas plus de responsabilité que la jeunesse apprenante PUR.

Cette jeunesse-là n’a pas plus de volonté que la jeunesse apprenante PUR

Cette jeunesse-là n’a pas plus de discipline que la jeunesse apprenante PUR.

En fin, cette jeunesse-là inspirera positivement la jeunesse apprenante PUR

 

Il est très limpide que notre avenir ne dépend pas d’une science sociale, mais d’une bonne politique de la société. Parce que le peuple ne s’active à son développement que quand la politique s’intéresse à lui. A Nicolas Machiavel de nous débiter « la politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre un politique sanglante ». Parce que lui avait perdu le « Fair Play »,l’élégance et le tampon de valeur qui réduit les excès. Il est recadré par le Président du parti PUR en 2000.

 « Le président commence par citer Habib Bourguiba ; je cite : 

« Ils se sont mis d’accord pour ne pas être d’accord » 

Et il décrit :

  « Le scénario s’est glissé à toutes les classes politiques sans exception d’un continent à l’autre

 

Puis il explique :

 « Convergence » ou « Divergence » : ce n’est plus un jeu de hasard mais une règle de jeu qui ne cherche ni vainqueur ni vaincu.

Le seul bénéficiaire reste la raison

-Raison d’être

-Raison de vivre

-Raison d’exister

Ensuite il plébiscite :

-De doter les institutions républicaines d’hommes et non de mercenaires politiques.

-afin de reprendre à César ce qui appartient à Césaire.

 Malheureusement,l’ennui de ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes.

Conscients de ce chao, les étudiants PUR sont appelés durant ses 22 jours d’élection de s’employer sans faille dans l’action qui évitera au très cher Sénégal,la tragédie del’incompétence qui vient remplacer l’indiscipline de la dernière législature.

Pour que PUR soit la logique politique.

Pour que sûr soit l’acteur  politique.

Pour que mûr soit le Sénégal politique.

Enfin Apprenants et très estimés étudiants, PURvous demande de passer son message à trois personnes de votre entourage ; qui le transmettront à trois personnes de leurs entourages ; qui le partageront à trois personnes de leurs entourages et ainsi de suite.

 Pour que la politique ne se résume plus au choix d’un candidat, et devient une manière de vivre, puisque c’est : « la faire ou la subir »

Chers étudiants,

« -Leudjleudj sa Gokh

-Yakoy leudj-mbeute mou  dox

-Beute si li nga ko diox

-Bagne sayseutedoundéthiox.

A bon entendeur, salam .

 

TALLA FALL

PUR (UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP)

 

Les têtes continuent de tomber. L'enquête sur les fuites au bac, menée conjointement par la Section de recherches de la gendarmerie et la Division des investigations criminelles (Dic), avance à grands pas.Selon des sources de Seneweb, durant ces dernières 48 heures, 6 nouvelles interpellations ont été enregistrées. Parmi ces suspects, rapportent nos interlocuteurs, deux professeurs ainsi qu'une pièce essentielle du puzzle, qui a été arrêtée à Thiès et permis une autre arrestation à Kaolack. Ces deux derniers suspects sont des étudiants.
Avant ces opérations à Thiès et à Kaolack, près d'une trentaine de personnes est tombée, notamment à Diourbel, dans les filets des enquêteurs.

Page 5 of 135

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…