senpresse.com

senpresse.com

HALTE A LA VILE OPERATION D'ACHAT DE CONSCIENCE ACTUELLEMENT EN COURS EN CHINE !

 

Chers compatriotes de l'AESC (Association des Etudiants Sénégalais en Chine) et de la Chine toute entière, il est devenu un secret de polichinelle qu'il se passe actuellement en Chine, une vaste opération d'achat de consciences en prélude aux joutes électorales de dimanche prochain.

 

Au-delà de la dénonciation d'un comportement dont seul le qualificatif méprisable sied, il importe de se demander si les exécutants d'une si abominable besogne - apprise a bonne école au demeurant-, ont la fibre patriotique nécessaire et la conscience nationale sine qua non devant germer en chaque citoyen sénégalais occupant quelque parcelle de responsabilités que ce soit ?

 

Nos valeurs républicaines nous autorisent et nous enjoignentàrépondre par la négativeà une telle interrogation.

 

Dès lors, conscients que nous sommes du caractère censitaire du vote en Chine et de la précarité des conditions de vie de bon nombre de nos camarades que des belligérants à col blanc et tapis dans l'ombre ont décidé d'exploiter pour leurs propres intérêts et non ceux de notre communauté ou de notre pays, nous souhaiterions nous insurger contre ces tentatives de manipulation dirigées principalement vers l’élitesénégalaise de ce pays.

 

Ainsi, lançons-nous un appel pressant à l'endroit de tous les étudiantssénégalais de la Chine et de toute la diaspora, à ne pas céderà la tentation du gain facile. Les veilles de scrutins étant toujours propices pour la coalition au pouvoir pour appâter l'électeur aux moyens de subsides qui n'améliorent tout au plus que temporairement sa condition sociale, il est évident que ce dernier aura une déception au lendemain du scrutin, n'ayant de réponse que la phrase connue : "les promesses n'engagent que ceux qui y croient !"

 

Au regard des différentesirrégularitésnotées dans le processus électoral au cours du septennat du candidat sortant MackySall, nous rappelons à nos chers compatriotes cette célèbre citation du Président Lincoln: "On peut tromper tout le temps une partie du peuple ; On peut tromper tout le peuple une partie du temps ; On ne peut tromper tout le peuple tout le temps." et cette maxime bien de chez nous : "Li mu jarraladdukalpé, bu ko jarraleeboroomkalpé, kalpé du dém!"

 

Le Sénégal est notre destin!

 

La lutte continue!

 

Ku bëreeydaan!

 

Bloc pour la Sécurisation du Vote en Chine

(Coalition SonkoPrésident

Coalition Idy2019

Coalition du Peuple)

Le tirage au sort de la coupe du monde U19 s’est déroulé ce mercredi en Grèce à Heraklion, ville hôte du tournoi.

La compétition se tiendra du 29 juin au 7 juillet.

Groupe A : Etats-Unis, Lituanie, Nouvelle-Zélande, Sénégal




Entrepreneurs africains, la date limite des dépôts de candidatures pour le programme de la Fondation Tony Elumelu est pour le 1er Mars. Postulez sur la plateforme www.tefconnect.com.

a Fondation Tony Elumelu, la principale organisation philanthropique africaine fondée et financée par des fonds africains, qui s’est engagée à autonomiser les entrepreneurs africains, a annoncé son dernier appel à candidatures dans son prestigieux Programme pour l’entrepreneuriat de 2019. Le portail des candidatures, lancé le 1er janvier 2019, se clôturera le 1er mars 2019.

Les bénéficiaires sélectionnés rejoindront 4 470 anciens élèves actuels et recevront un capital de démarrage de 5 000 $, l’accès à des mentors, une formation sur mesure et de nombreuses possibilités d’influencer les politiques au niveau local et mondial.

Ouvert aux entrepreneurs africains des 54 pays africains, le Programme pour l’entreprenariat accepte les idées d’affaires ainsi que les entreprises existantes ayant moins de trois ans d’expérience dans tous les secteurs de l’économie. Il a été reconnu comme l’un des rares programmes de type accélérateur qui encouragent les entreprises viables au stade de l’idée et qui peuvent démontrer leur potentiel d’expansion, de création de revenus et d’emplois.

Bambey, 20 fév (APS) - Les étudiants interpellés lundi lors des affrontements entre étudiants de l’université Alioune Diop de Bambey (UADB) et ceux de l’Institut supérieur de formation agricole et rural (ISFAR) ont été libérés à l’exception de deux d’entre eux qui ont été déférés au parquet, a appris l’APS de bonne source, ce mercredi.  Déférés au Parquet du tribunal de grande instance de Diourbel, les deux prévenus pourraient être jugés en flagrant délit au tribunal de grande instance de Diourbel, ce jeudi.
 
Le premier a été identifié comme auteur présumé de la casse du véhicule de fonction du commissaire de la police de Bambey. Le second est présumé coupable d’agression sur un brigadier de la police.
 
APS
Selon le candidat, la culture est la société, si on te domine sur le plan culturel, on te domine sur tous les plans, laisse entendre le candidat. 

Ousmane Sonko promet dans son programme de réconcilier nos identités, un retour aux valeurs culturelles et aux identités du pays. Ceci avec l'implication des langues locales dans le système éducatif du pays. 
 
Dakar Actu
 La gouvernance est la thématique la plus abordée par les candidats à l’élection présidentielle durant les 14 premiers jours de la campagne électorale, selon SYNCHRONIX, un cabinet d’études et de sondages.
 
L’approche méthodologique de cette étude repose sur les passages officiels des candidats au journal de la campagne sur la RTS1. 
 
"Ce choix a répondu à trois raisons principalement : Le temps de passage est le même pour tous les candidats (7 minutes environ) ; Le contenu des éléments qui passent pendant le journal de la campagne sont choisis et validés par les mandataires des différents candidats ; Le contenu est supervisé par le CNRA", explique le cabinet.
 
"Plusieurs thématiques ont été abordées par les cinq candidats durant cette campagne électorale. Cependant, la thématique la plus évoquée est la gouvernance (17,8%)", souligne le cabinet dans cette étude transmise à l’APS, mercredi alors que la campagne électorale s’achève ce vendredi.
 
Les thématiques abordées se présentent comme suit : gouvernance (17, 8%), offres économiques (15, 8%), Accès aux services sociaux de base (13, 6%), formation et emploi des jeunes (8,9%), Séparation et équilibre des pouvoirs (8,7%), performances économiques (7,2%), paix (5, 9%), amélioration des services sociaux de base (4,5%), Sécurité (4,2%).
 
Suivent citoyenneté, patriotisme et valeurs (3,7%), diplomatie (2,7%), environnement (2,2%), violences (1,7%), réforme de l’enseignement secondaire (1,5%), amélioration des conditions de vie des couches vulnérables (1,2%) et sport (0,2%). 
 
La thématique de la gouvernance "a été abordée à 98% par les candidats de l’opposition qui ont relevé une mal gouvernance sous plusieurs formes (absence de reddition des comptes, corruption, détournement, mauvaise gestion des ressources naturelles, etc.)". 
 
Selon le cabinet, "cette thématique apparaît principalement dans les discours de Madické Niang, Idrissa Seck et Ousmane Sonko".
 
"Sur la question de la gouvernance, les candidats Ousmane Sonko (28%), Madické Niang (27,8%) et Idrissa Seck (26,4%) ont été les plus prolixes, dénonçant de manière acerbe, toutes les fautes de gestion dans plusieurs secteurs de la vie socioéconomique", lit-on dans le document.
 
Le candidat Issa Sall (13,9%) a bien évoqué la gouvernance dans la première semaine de campagne avant de voir l’occurrence avec laquelle il faisait référence à cette thématique décliner au fur et à mesure, rapporte l’étude.
 
Selon Sonchronix, "Macky Sall a peu parlé de gouvernance. Il a évoqué de nombreuses performances dans plusieurs secteurs mais est resté presque muet à ce sujet. Les rares fois où il a fait référence à la gouvernance, il en a parlé de façon plus ou moins laconique".
 
Une autre thématique sur laquelle les candidats ont insisté est l’économie, selon l’étude, soulignant que "dans l’opposition, cette thématique a été abordée en termes d’offres économiques (15,8%)".
 
Le candidat Macky sall a mis l’accent sur les performances atteintes en matière économique (7,2%) avec un taux de croissance en hausse, des infrastructures, l’amélioration de l’environnement économique ayant eu comme impact l’attrait de nombreux investisseurs, etc.., relève Sonchronix.
 
L’étude note que la dernière thématique du trio de tête concerne les services sociaux de base. 
 
Concernant les services sociaux de base, le candidat Macky Sall "est le plus prolifique de tous les candidats réunis avec 24,7%". Il a fait état d’un ensemble d’améliorations dans ce domaine que ses services compétents ont réalisées. 
 
Arrivent ensuite Madické Niang (23,3%), Ousmane Sonko (21,9%) et Idrissa Seck (21,9%).
 
Sonchronix constate encore que "la séparation et l’équilibre du pouvoir est une question lancinante qui a été au cœur des assises nationales dont les propositions devraient, en toute vraisemblance, permettre de résoudre ce problème". 
 
"Un pouvoir législatif et un pouvoir judiciaire sous le joug de l’Exécutif, une justice instrumentalisée, l’absence d’indépendance de la magistrature, tels sont les principaux arguments avancés par les candidats de l’opposition, Issa Sall (32,4%) et Idrissa Seck (32,4%) notamment, pour justifier la nécessité de séparer et d’équilibrer les pouvoirs", lit-on dans le texte.
 
Sonchronix note que le candidat Macky Sall "est resté aphone à ce sujet".
 
L’étude relève aussi que "les autres candidats ont abordé la question de l’économie en procédant par des constats et en formulant des offres, sous forme de solutions aux problèmes économiques rencontrées".
 
Ainsi, Ousmane Sonko est, après Macky Sall, le candidat qui a le plus parlé d’économie (21,5%), suivi par Madické et Issa Sall (18,3%). Idrissa Seck est le candidat dont le discours regorge le moins de propos renvoyant à l’économie, d’après l’étude.
 
Concernant la thématique Patriotisme et valeurs, le candidat Ousmane Sonko obtient 44% du total des propos des candidats y renvoyant, souligne l’étude.
 
"Entre révision et renégociation des contrats, bonne gestion des ressources naturelles et préférence nationale, entre autres, le candidat de la Coalition Sonko Président a beaucoup insisté sur le patriotisme", lit-on dans le document.
 
Le texte note que le candidat Issa Sall "a insisté sur les valeurs en mettant sur l’éducation comme socle qui doit sous-tendre toutes les valeurs à inculquer aux hommes et aux femmes pour une société juste, paisible et valeureuse".
 
"Dans des proportions moins importantes, Idrissa Seck (11%), Macky Sall (11%) et Madické Niang (11%) ont aussi abordé le patriotisme et/ou les valeurs, durant les 14 premiers jours de campagne électorale".
 
Dans la perspective d’une industrialisation souhaitée par tous les candidats, la formation et l’emploi des jeunes ont été abordées par les différents protagonistes, notamment Ousmane Sonko (30%), Madické (26,7%) et Macky Sall (23,3%), mentionne encore Sonchronix.
 
 
APS
Page 5 of 313

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…