senpresse.com

senpresse.com

Les quotidiens reçus vendredi à l’APS évoquent l’inauguration de la centrale solaire de Malicounda, la guerre de leadership au Parti socialiste (PS, mouvance présidentielle) et de supposées magouilles au Port de Dakar.Le Soleil se fait écho de l’annonce, par le chef de l’Etat, Macky Sall, de la mise en service de 5 nouvelles centrales solaires dès 2017. ‘’Après Bokhol et Malicounda, le gouvernement ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le chef de l’Etat a annoncé la mise en service, dès 2017, de 5 nouvelles centrales solaires qui porteront le taux des énergies renouvelables à 21%’’, écrit le journal.

Face à un mal de dos, poser le bon diagnostic est un vrai casse-tête. La dorsalgie n'est en effet pas une maladie, mais « un ensemble de symptômes qui peuvent provenir d'origines très différentes », affirme le Pr Jean-Charles Le Huec. La source de la douleur peut parfois même être localisée très loin du dos !

A une semaine de l'élection présidentielle américaine, Hillary Clinton et Donald Trump multiplient leurs attaques l'un contre l'autre alors que les sondages se resserrent.Donald Trump est regonflé à bloc. En cause, un sondage ABC-"Washington Post" le donnant mardi à 46% des intentions de vote, contre 45% à Hillary Clinton."Nous allons regagner la Maison Blanche", a-t-il assuré lors d'un meeting le 1er novembre à Eau Claire dans le Wisconsin, Etat traditionnellement démocrate où il rêve de créer la surprise."Les Clinton sont le passé sordide, nous sommes l'avenir brillant", a-t-il martelé devant des milliers de supporters survoltés, scandant "enfermez-la" quand il parlait d'Hillary Clinton, qu'il a décrite comme menteuse et corrompue.

Le service de l’eau doit être «obligatoirement» rémunéré à Touba. C’est la recommandation faite par Lansana Gagny Sakho, directeur général de l’Office des forages ruraux (OFOR). Même s’il dit ne pas savoir par qui, il pense qu’il n’y a pas une autre alternative si on veut régler définitivement les problèmes de santé publique et de la qualité de l’eau qui est salée. Pour cela, il en appelle à une large concertation. Dans cette interview qu’il a accordée à Sud Quotidien, il a tout de même prêché la bonne nouvelle en annonçant qu’il n’y aura pas de problème d’approvisionnement en eau dans la capitale du mouridisme durant le Magal 2016. Lansana Gagny Sakho a également annoncé l’inauguration, le 14 décembre prochain, du système d’approvisionnement des îles du Saloum en eau potable. Mais aussi la réalisation de 281 forages sur une période de douze mois dans le cadre du programme d’urgence pour le développement communautaire (PUDC).

mercredi, 02 novembre 2016 12:04

Tabac : Afrique, pourquoi tu tousses ?

Si les femmes fument de moins en moins, les hommes, eux, sont de plus en plus nombreux à adopter cette pratique néfaste. À Alger, mi-octobre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a taclé les fabricants de tabac (Philip Morris, British American Tobacco, etc.), accusés de se rabattre sur des marchés moins réglementés, les pays africains notamment. L’institution a également pointé les commerces illégaux, qui sont de gros fournisseurs.

New York (Etats-Unis)– Le Sénégal qui a imaginé le concept d’hydro-diplomatie, parce que conscient des risques de conflits liés à l’eau, continuera à cultiver une démarche de prévention dans ce sens, a indiqué, mardi à New York (Etats-Unis), l’ambassadeur représentant permanent du Sénégal auprès des Nations unies, Fodé Seck.M. Seck a démarré la présidence sénégalaise du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mois de novembre, par la proposition d’un programme accepté et jugé "ambitieux" par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Ban Ki-Moon.Le diplomate sénégalais estime que la question de l’eau occupe une place de choix dans ce calendrier.

Les députés sont convoqués en séance plénière ce mercredi à 9h pour la ratification de la liste des membres de la Commission ad hoc chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Barthélémy Dias.Barthélémy Dias, député de la majorité, a comparu le 20 octobre devant le tribunal correctionnel de Dakar, pour le meurtre de Ndiaga Diouf, tué en en décembre 2011, mais son procès a été renvoyé à cause de son immunité parlementaire.Le Bureau de l’Assemblée nationale et la conférence des présidents se sont réunis récemment pour mettre en œuvre la procédure prévue par le règlement intérieur pour traiter un dossier de demande, par le Parquet, de la levée de l’immunité de Barthélémy Dias.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…