senpresse.com

senpresse.com

Le dispositif de réglementation et de régulation mis en place par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) permet à une collectivité locale de lever des ressources sur le marché régional, a estimé Oumar Bâ, vice-président et secrétaire permanent de l’Association des maires du Sénégal (AMS).Oumar Ba qui participe au séminaire de l’Agence de développement municipal (ADM) sur le financement des collectivités lcoales a relevé qu’aucune obligation ne leur est faite, comme les Etats, de disposer de garanties particulières.Toutefois, il incombe aux collectivités lcoales de produire une grande quantité de documentation attestant une bonne gestion financière, d’une part, et d’être notées à l’instar des États par des agences de notation, d’autre part, a-t-il dit.

Les quotidiens reçus mardi à l’APS traitent de sujets relatifs à la magistrature avec le rejet par le Comité de juridiction du projet de loi organique sur la Cour suprême, la COP 22 et les suites judiciaires du carburant présumé toxique vendu au Sénégal.
Au sujet du projet de loi sur la Cour suprême, Le Quotidien affiche à sa Une : "L’UMS alourdit la peine". Selon le journal, "des magistrats membres du Comité de juridiction de la Cour suprême, affiliés à l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) réclament le +retrait immédiat et sans condition+ du projet de loi organique sur la Cour suprême adopté le 2 novembre en Conseil des ministres".

La Côte d’Ivoire a ramené un bon point du Maroc en faisant match (0-0) sur le terrain des Lions de l’Atlas malgré une domination des hommes d’Hervé Renard. Les Éléphants restent aux commandes de la poule C devant les Marocains. Le Mali est bon dernier après être tenu en échec à domicile par le Gabon (0-0).Hervé Renard rêvait de jouer un mauvais tour à son ancienne équipe, il devra attendre le match retour dans un an pour retenter sa chance. Victorieux de la CAN 2015 avec la Côte d’Ivoire, l’entraîneur français a dû noter que les Éléphants n’avaient pas beaucoup changé depuis qu’il les a quittés quelques semaines après le sacre. Du moins en ce qui concerne la solidité défensive. Car il en fallait véritablement pour repartir indemne du Grand stade de Marrakech, tellement les Marocains ont mis de l’intensité, du cœur et une grosse volonté pour faire tomber les champions d’Afrique en titre.

Le Président Macky SALL a fait vendredi devant le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) à Washington un plaidoyer pour le financement des infrastructures, notamment celui du chemin de fer Dakar-Bamako et la lutte contre l'évasion fiscale, a annonce un communiqué du ministère sénégalais de l’économie des finances et du plan parvenu dimanche à APA.Hôte du Conseil d’administration du FMI, le sénégalais a été invité à délivrer un message. C'est la première fois qu'un Chef d'Etat est invité à une réunion de Conseil d'administration du FMI, assure-t-on au niveau du ministère des finances.

La capitale du Mouridisme peut-elle être cible des organisations terroristes en cette période de Magal de Touba ? En tout cas, la seule certitude, c’est que le ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, n’écarte point cette possibilité. D’ailleurs, il recommande davantage de vigilance. M. Diallo a renouvelé ces recommandations aux autorités et populations de la cité religieuse, ce week-end, à l’occasion de la dernière réunion préparatoire de cet événement qui célèbre le départ en exil de Serigne Touba, Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du Mouridisme.

Le président du comité de gestion de l’école Cheikh TOURE a vivement dénoncé, dimanche, l’attaque  » honteuse et ignoble » perpétrée contre cet établissement par des manifestants défavorables à l’opération de désencombrement et à la démolition des mosquées de la baie de Guet- Ndar.«  Nous présentons toutes nos excuses à la FIDEI et à nos partenaires », a déclaré, dimanche, Arona NDIAYE joint par NDARINFO. Il a rappelé, avec tristesse, les nombreux efforts consentis par une dynamique partenariale qui avait permis de transformer cette école en un joyau.Aujourd’hui, Cheikh TOURE a été ravagé à 85% par cette furie. Des tables-bancs, manuels, ordinateurs et autres outils didactiques ont été brulés. Des portes et fenetres ont été arrachées.

Dans sa première interview accordée depuis son élection à la présidentielle américaine, Donald Trump s’est employé à afficher sa fermeté sur les thèmes-clés de son programme, comme l’immigration et l’avortement.Il ne s’était pas exprimé aussi longuement depuis sa victoire à la présidentielle. Dans un entretien diffusé dimanche 13 novembre par la chaîne CBS, Donald Trump a dévoilé les grandes orientations de sa politique à la tête de l’État américain.Sans grande surprise, le président élu, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, s’est montré très ferme surplusieurs dossiers-clés de son programme conservateur, comme l’immigration ou le droit à l’avortement, mais a toutefois essayé d’apaiser les craintes suscitées par son élection dans de larges pans de la société américaine.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…