senpresse.com

senpresse.com

La 5e Université républicaine des jeunes de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) est au menu de la livraison de lundi de la presse quotidienne dont la plupart des titres reviennent dans le même temps sur la défaite du président Yahya Jammeh à l’issue de la présidentielle gambienne de jeudi dernier. Le chef de l’Etat Macky Sall, présidant la 5e Université républicaine des jeunes de son parti, l’Alliance pour la République (APR), a invité les jeunes au culte du travail et précisé qu’aucune instance de sa formation politique "ne sera changée avant 2019", rapporte le quotidien national Le Soleil.
Dans le même temps, souligne Sud Quotidien, le président Sall "impose Thérèse Faye Diouf", la responsable de la Convergence des jeunesses républicaines (COJER), non sans annoncer menaces et sanctions contre ceux qui contribueraient à installer le "désordre" au sein de l’APR.

Une centaine d’enfants ont marché ce dimanche à Kolda (Sud), pour réclamer la promotion des droits des enfants par la lutte contre les mariages et grossesses précoces.Sous l’impulsion de "Sos enfants" qui célèbre ses 40 ans de présence au Sénégal, cette marche a été une occasion pour les différents acteurs impliqués dans la protection de cette catégorie de la population de renouveler son engagement à œuvrer pour la lutte contre toutes les formes de violences faites aux enfants.A Kolda, "Sos enfants" travaille avec quelque 500 enfants, qu’il appuie et encadre.

Parler de SEYDI EL HADJ MALICK SY reste une entreprise complexe du fait de la grandeur de l’Homme. Cet Homme de DIEU a opté pour l’efficacité et l’effacement refusant toute gloire. C’est même ce qui fait de Lui un Khalif de Cheikh à la hauteur des Grands Sages de l’Histoire.

Ainsi, à l’occasion du Mawlid, Senpresse fait un petit aperçu de la méthode et des stratégies de Maodo.

Les marabouts au service de l’Etat Colonial

C’est au XIème siècle, plus particulièrement en 1067, que l’Islam accède au Sénégal avec la révolution des Almoravides.

Du XVIème au XVIIème siècle marque le début d’un véritable appel avec : Malick SY de Boundou, Souleymane Baal, Almamy Abdoul Kader de Fouta,… accès sur l’instauration d’un Etat qui véhicule les valeurs de l’Islam surtout avec Thierno Souleymane BAAL.

Au milieu XIXème siècle marque le début du djihad avec : El Hadj Omar, Maba Diakhou BA et Ahmadou Cheikhou.

Seydi El Hadj Malick a changé cette méthode d’appel en une autre, pacifique mais efficace quand il est venu, car à l’époque le colon avait déjà instauré son système alors l’affrontement était voué à l’échec.

Les stratégies de Maodo

Dans un contexte hostile au Djihad car étant caractérisé par : l’esclavage, la colonisation, la Première Guerre Mondiale, la Deuxième Guerre Mondiale,…

  • La recherche de nouvelles affiliations avec : un cadre politico-sociologique obscur caractérisé par : la rareté des mosquées, manque de dynamisme dans l’enseignement, absence de prosélytisme actif et pacifique, Ceddoïsme, l’insécurité, problèmes de castes,…

La réponse de Maodo face à ces problèmes :

  • Une ou plusieurs mosquées dans chaque village ou localité ;
  • Un centre d’enseignement et d’éducation des musulmans jeunes et adultes ;
  • Un foyer ou lieu de rassemblement permettant de cultiver la fraternité islamique dans plusieurs localités : Ndombo Alarba, Ngabou Thillé, Ndiarné, Keur Bassine, Santhiou Pire, Gossas, Diamaguène, Fass Diack
  • Stratégie d’adaptation à la domination coloniale
  • 1892 : création de la Zawiya de Saint Louis
  • 16 Juin 1895 : création de l’AOF avec comme objectif de dominer les colonies
  • Début du séminaire de Ndiarndé
  • 1915 : création de la Zawiya de Dakar

La réussite de l’appel de Maodo peut se voir actuellement facilement vues ses nombreuses réalisations et surtout la célébration du Gamou au Sénégal qui réuni de nombreux disciples venant dans toutes les localités su pays et du monde entier.

Pape Mor Lo

«Après 10 jours de campagne médiatique orchestrée par le journal français Le Monde (Yann Bouchez – qui semble avoir un accès illimité du dossier d’instruction du Juge Van Ryumbeke) et Ard (Hans Joachim «Hajo» Seppelt qui poursuit dans sa logique de dénigrement de l’Athlétisme engagée depuis décembre 2014), il me semble nécessaire d’apporter les clarifications qui s’imposent», écrit Pape Massata Diack dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Seneweb.«Je déplore la violation constante du secret de l’instruction, qui semble être érigée en méthode normale d’enquête sans que cela n’émeuve personne. Je rappelle, en particulier, les fuites du rapport de la Commission d’Enquête de la Wada sur les sites français Médiapart et Lyoncapital.fr entre le 3 et le 9 novembre 2015.

Pape Ndiaye Souaré, le défenseur sénégalais de Crystal Palace (élite anglaise), victime d’un grave accident de voiture en septembre dernier, a laissé entendre qu’il est chanceux d’être encore en vie. J’ai de la chance d’être encore en vie", a déclaré le défenseur sénégalais de 26 ans dans un entretien avec la BBC. ’ancien pensionnaire de Diambars avait été transporté d’urgence en hélicoptère après son accident sur une autoroute près de Londres.Intervenant dans les médias, son entraîneur, Alan Pardew, disait qu’il pourrait revenir à la compétition dans six mois sans être formel au sujet de son défenseur qui s’était cassé le fémur et la mâchoire."Je ne sais pas à propos de ma blessure. Je ne sais pas si je peux revenir ou non", a tout simplement dit l’arrière gauche de 26 ans qui s’en remet à Dieu.

Le maire de la commune de Mermoz-Sacré cœur, Barthélémy Diaz a procédé hier, mercredi 30 novembre, à la diffusion des extraits audio compromettant l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade et le Pds dans l’affaire Affaire Ndiaga Diouf. Lors d’un point de presse à la veille de son procès dans le cadre de cette affaire, Dias fils a ainsi exigé la comparution du pape de Sopi.Alors que la reprise de son procès dans l’affaire Ndiaga Diouf, est prévue pour ce jour, le député-maire de la commune de Mermoz-Sacré cœur, Bathélémy Diaz, a fait face à la presse hier, mercredi 30 novembre, pour décliner l’identité des commanditaires de l’attaque de sa mairie qui s’est soldée par la mort du jeune Ndiaga Diouf le 22 décembre 2011.

A Cuba, le parcours de l’urne contenant les cendres de Fidel Castro s'achèvera à Santiago où il sera inhumé. Sur le bord de la route, des milliers de personnes se massent pour tenter d’apercevoir le cortège, et surtout la jeep qui transporte l’urne. La caravane a pris le chemin inverse de la route de la victoire de la révolution en 1959, lorsque les frères Castro et leurs compagnons avaient conquis le pouvoir à La Havane après avoir lancé la révolution dans les montagnes de la Sierra Maestra près de Santiago.Avec nos envoyés spéciaux sur la route de Santiago de Cuba,  Véronique Gaymard et Manu Pochez Les cendres du « Líder Máximo » continuent de traverser le pays, pour rejoindre dimanche leur dernière demeure à Santiago de Cuba, le bastion de la guérilla castriste et de la révolution de 1959. Mercredi soir, le cortège a fait une étape à Santa Clara, où se trouve le mausolée d'Ernesto Guevara. C'est dans cette ville emblématique que le « Che » avait mis en déroute l’armée de Fulgencio Batista.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…