senpresse.com

senpresse.com

Le nouveau président gambien, Adama Barrow, a reçu « Jeune Afrique » et plusieurs médias francophones (RFI, France 24, TV5) à son domicile de Banjul, samedi 3 décembre, au lendemain de son élection. Interview. Jeune Afrique : Quelles seront vos premières décisions, une fois que vous serez investi président en janvier ?Ma première décision sera de mettre en place un cabinet, avec lequel je souhaite commencer à travailler. Celui-ci sera composé de membres des huit partis politiques qui forment la coalition de l’opposition. Nous allons travailler ensemble.Redoutez-vous des troubles pendant la période de transition qui vous sépare de votre prise de fonctions ?Je ne suis pas inquiet. Nous avons déjà parcouru un long chemin pour arriver ici. Je dis toujours à mes proches que nous progressons étape par étape. La plus importante d’entre elles a été franchie hier, mais je ne suis pas sous pression. Je suis confiant sur la suite des événements.

Les Gambiens ont tourné la page Yaya Jammeh. Les populations du Sud, elles, jubilent et voient à travers cette défaite du désormais ex-maitre de Banjul un déclic pour les questions de désenclavement et de paix en Casamance. Une chape de plomb au dessus de la tête des populations du Sud depuis l’avènement de Jammeh à la tête de ce pays. Les populations, malgré une certaine prudence, jubilent et manifestent leur satisfaction après la chute de celui qui a longtemps handicapé la mobilité des populations du Sud par la jonction Sud-Nord et Nord-Sud. Avec le départ du pouvoir, les populations du Sud poussent un grand ouf de soulagement.

DECADENCE DE LEUR PROFESSION, EMIETTEMENT .L’Union des jeunes pharmaciens du Sénégal (UJPS) prévient sur la décadence de leur profession et l’émiettement d’une élite intellectuelle. En assemblée  générale extraordinaire avant-hier, Falla Mané et ses camarades dénoncent l’insouciance et le manque de considération des autorités de tutelle qui limite leur  profession à sa vocation commerciale.« La vocation commerciale de cette profession  ne fait que l’affaire des plus nantis et des premiers installés. L’avenir des derniers diplômés se voit hypothéqué et la course à l’installation et à l’insertion nous place dans un système sauvage de manipulations de lois et textes et de lobbying où la question de santé publique  est reléguée au dernier plan», tonne le secrétaire général de l’UJPS qui indique que l’Etat a failli à ses missions régaliennes. 

La 5e Université républicaine des jeunes de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) est au menu de la livraison de lundi de la presse quotidienne dont la plupart des titres reviennent dans le même temps sur la défaite du président Yahya Jammeh à l’issue de la présidentielle gambienne de jeudi dernier. Le chef de l’Etat Macky Sall, présidant la 5e Université républicaine des jeunes de son parti, l’Alliance pour la République (APR), a invité les jeunes au culte du travail et précisé qu’aucune instance de sa formation politique "ne sera changée avant 2019", rapporte le quotidien national Le Soleil.
Dans le même temps, souligne Sud Quotidien, le président Sall "impose Thérèse Faye Diouf", la responsable de la Convergence des jeunesses républicaines (COJER), non sans annoncer menaces et sanctions contre ceux qui contribueraient à installer le "désordre" au sein de l’APR.

Une centaine d’enfants ont marché ce dimanche à Kolda (Sud), pour réclamer la promotion des droits des enfants par la lutte contre les mariages et grossesses précoces.Sous l’impulsion de "Sos enfants" qui célèbre ses 40 ans de présence au Sénégal, cette marche a été une occasion pour les différents acteurs impliqués dans la protection de cette catégorie de la population de renouveler son engagement à œuvrer pour la lutte contre toutes les formes de violences faites aux enfants.A Kolda, "Sos enfants" travaille avec quelque 500 enfants, qu’il appuie et encadre.

Parler de SEYDI EL HADJ MALICK SY reste une entreprise complexe du fait de la grandeur de l’Homme. Cet Homme de DIEU a opté pour l’efficacité et l’effacement refusant toute gloire. C’est même ce qui fait de Lui un Khalif de Cheikh à la hauteur des Grands Sages de l’Histoire.

Ainsi, à l’occasion du Mawlid, Senpresse fait un petit aperçu de la méthode et des stratégies de Maodo.

Les marabouts au service de l’Etat Colonial

C’est au XIème siècle, plus particulièrement en 1067, que l’Islam accède au Sénégal avec la révolution des Almoravides.

Du XVIème au XVIIème siècle marque le début d’un véritable appel avec : Malick SY de Boundou, Souleymane Baal, Almamy Abdoul Kader de Fouta,… accès sur l’instauration d’un Etat qui véhicule les valeurs de l’Islam surtout avec Thierno Souleymane BAAL.

Au milieu XIXème siècle marque le début du djihad avec : El Hadj Omar, Maba Diakhou BA et Ahmadou Cheikhou.

Seydi El Hadj Malick a changé cette méthode d’appel en une autre, pacifique mais efficace quand il est venu, car à l’époque le colon avait déjà instauré son système alors l’affrontement était voué à l’échec.

Les stratégies de Maodo

Dans un contexte hostile au Djihad car étant caractérisé par : l’esclavage, la colonisation, la Première Guerre Mondiale, la Deuxième Guerre Mondiale,…

  • La recherche de nouvelles affiliations avec : un cadre politico-sociologique obscur caractérisé par : la rareté des mosquées, manque de dynamisme dans l’enseignement, absence de prosélytisme actif et pacifique, Ceddoïsme, l’insécurité, problèmes de castes,…

La réponse de Maodo face à ces problèmes :

  • Une ou plusieurs mosquées dans chaque village ou localité ;
  • Un centre d’enseignement et d’éducation des musulmans jeunes et adultes ;
  • Un foyer ou lieu de rassemblement permettant de cultiver la fraternité islamique dans plusieurs localités : Ndombo Alarba, Ngabou Thillé, Ndiarné, Keur Bassine, Santhiou Pire, Gossas, Diamaguène, Fass Diack
  • Stratégie d’adaptation à la domination coloniale
  • 1892 : création de la Zawiya de Saint Louis
  • 16 Juin 1895 : création de l’AOF avec comme objectif de dominer les colonies
  • Début du séminaire de Ndiarndé
  • 1915 : création de la Zawiya de Dakar

La réussite de l’appel de Maodo peut se voir actuellement facilement vues ses nombreuses réalisations et surtout la célébration du Gamou au Sénégal qui réuni de nombreux disciples venant dans toutes les localités su pays et du monde entier.

Pape Mor Lo

«Après 10 jours de campagne médiatique orchestrée par le journal français Le Monde (Yann Bouchez – qui semble avoir un accès illimité du dossier d’instruction du Juge Van Ryumbeke) et Ard (Hans Joachim «Hajo» Seppelt qui poursuit dans sa logique de dénigrement de l’Athlétisme engagée depuis décembre 2014), il me semble nécessaire d’apporter les clarifications qui s’imposent», écrit Pape Massata Diack dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Seneweb.«Je déplore la violation constante du secret de l’instruction, qui semble être érigée en méthode normale d’enquête sans que cela n’émeuve personne. Je rappelle, en particulier, les fuites du rapport de la Commission d’Enquête de la Wada sur les sites français Médiapart et Lyoncapital.fr entre le 3 et le 9 novembre 2015.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…