senpresse.com

senpresse.com

En Côte d’Ivoire, il aura fallu veiller tard ce lundi pour connaître une majeure partie des résultats des élections législatives du 18 décembre. Ceux-ci permettent déjà de discerner une large victoire de la coalition au pouvoir. La Commission électorale indépendante (CEI), qui a choisi  d’égrainer à la télévision nationale, la RTI, les résultats de chaque circonscription (255) et de chacun des candidats (près de 1300) avait pourtant débuté cet exercice quelque peu archaïque dès le début d’après-midi, avant de continuer par tranches successives entrecoupées de journaux télévisés et de téléfilms de Noël…

La visite d’Etat du président sénégalais en France est largement évoquée par les quotidiens, dont Le Soleil, qui fait état de la disponibilité du groupe industriel français Alstom de "relever le défi de la qualité et de la fiabilité" du Train Express Régional (TER) de Dakar.
"Lors de la visite d’hier (lundi), dans les ateliers d’Alstom, le président Sall a rappelé tout le long de son discours le délai (…) de 24 mois pour livrer les 15 rames de la ligne Dakar-Diamniadio", rapporte le même journal.Il ajoute que Macky Sall tient aux délais de livraison du TER, "sans doute pour tenir une promesse électorale".L’Observateur met en exergue l’appel lancé aux dirigeants d’Alstom par le M. Sall, en ces termes : "Dans deux ans, je veux avoir mes trains à Dakar, c’est-à-dire en 2019".

Donald Trump a été officiellement élu président des Etats-Unis par le collège électoral, lundi 19 décembre 2016, avec une large majorité. Le milliardaire a recueilli 304 voix parmi les grands électeurs, contre probablement 228 pour Hillary Clinton - les résultats de Hawaï seront connus plus tard. La révolte des anti-Trump, qui espéraient renverser le scrutin, a donc échoué.Echec sans surprise. Depuis la création en 1787 du collège électoral, qui rassemble les représentants du peuple américain chargés d'élire le président des États-Unis, les défections des grands électeurs, tenus de respecter le mandat qui leur a été confié pendant l'élection par les électeurs, ont été rares. En général, le vote est d'ailleurs une simple formalité.

Les férus de préparations succulentes peuvent rajouter une nouvelle adresse à leur liste de "coins préférés" à Dakar.Situé à Derklé, le "Maréchal" a été inauguré ce dimanche 18 décembre 2016. Le prestigieux restaurant a refusé du mondedu rant toute la journée dominicale. Il s'agissait de servir gratuitement mets, boissons rafraichissantes, jus naturels, thé café et meme de la bouillie de mil arrosée de lait caillé ("lakh") aux nombreux sympathisants de la promotrice venus assister audit événement. " Nous proposons des préparations africaines de toutes sortes, et privilégions les plats sénégalais. "Notre crédo, c'est un servir de qualité ou se joignent un raffinement et une convivialité", précise la Gérante. Elle ne cesse de faire des aller et retour, se préoccupant sans cesse de savoir si les invités sur place ont été satisfaits. Un Fast Food est aussi sur place, et une livraison à domicile est assurée avec la rapidité que cela exige.  Le Bonus, c'est un Espace VIP ou se cotoient un confort et une atmosphère chic: Salon Style Marocain, Ecran Téléviseur et Décoration qui ne laisse personne indifférent. Un cadre idéal pour les Ateliers, Réunions, et Rencontres à l'allure "restreinte" dans une Salle d'une Quarantaine de Places.

                                                                               


                                                                                

La situation des  sénégalais migrants et leur réinsertion une fois de retour au bercail ont ponctué les débats d’hier, vendredi 16 décembre, lors de la célébration de la Journée internationale des migrants sous le thème «Ensemble: respect, sécurité et dignité pour tous». Il ressort de la rencontre organisée à l’Ecole supérieure polytechnique (ESP) de Dakar que même s’il n’y a pas de statistiques sur le nombre exact de migrants sénégalais, faute de recensement des Sénégalais de l’extérieur (nos compatriotes s’expatriant de façon illégale), 6000 Sénégalais vivent sur les côtes italiennes et de manière informelle. Quid des cas décès ou disparus ?

Le président de la République a procédé hier, vendredi 16 décembre, à l'inauguration de la centrale électrique des Industries chimiques du Sénégal (ICS), situé à Mboro, dans le département de Tivaoune. Pour un coût d’environ 22 milliards de francs Cfa, cette  centrale électrique de 20 mégawatts, va  permettre à l'usine d'être totalement autonome en matière de fourniture d'électricité.La nouvelle centrale électrique des Industries chimiques du Sénégal (Ics) va assurer l’autonomie en énergie de cette usine et  jouera un rôle essentiel dans la consolidation de la société. C’est du moins la conviction du président de la République  Macky Sall. Il procédait hier, vendredi 16 décembre, à l’inauguration de la centrale électrique des Ics à Mboro. D’un coût d’environ 22 milliards de francs Cfa, cette  centrale électrique de 20 Mégawatts est construite en 15 mois.

En dépit des assurances données par le ministre de l’Education nationale Sérigne Mbaye Thiam qui soutient qu’il ne s’agit pas, de fermeture des écoles Yévuz Sélim, mais de retrait des turcs de  Fethullah Gûlen, il y a des gens qui sont toujours réticents à ce changement. C’est, en effet, le cas des parents d’élèves dudit établissement scolaire à Kaolack. Ces derniers se disent sceptiques par rapport à la substitution par la Fondation Marif.Le chamboulement opéré par l’Etat du Sénégal à Yévuz Sélim n’est pas du goût des parents d’élèves de Kaolack.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…