senpresse.com

senpresse.com

Le candidat Macky Sall s'est rendu mercredi 6 février, par ailleurs 4e jour de campagne à Matam. Accueilli par imune foule en liesse, le Président sortant a soutenu que Matam était son «titte foncier». 

 

«C'est vous  Matamois qui avez déclaré que Matam est un titre foncier à mon nom. Donc qui va à Matam doit me demander la permission», a déclaré le candidat Macky Sall, lors du meeting qu'il a présidé au stade municipal de ladite ville. Raillant ses adversaires à la présidentielle, le candidat de Benno book yakaar (Bby) a indiqué ces derniers ne parlaient jamais de son bilan, mais d'un tout autre sujet lequel n'a même pas son lieu d'être. «Vous avez remarqué qu'ils ne parlent jamais de mon bilan, mais préfèrent plutôt accusez la justice de ne pas être indépendante. C'est ridicule puisque c'est cette même justice qui est là depuis l'indépendance». 


Mais cette posture ne le surprend pas, fait-il remarquer car, le bilan est exhaustif. Ne s'en arrêtant pas en si bon chemin, M. Sall fait savoir qu'ils ont déplacé le débat sur un autre sujet : «On lui reproche souvent de parler beaucoup Puular mais il ne faut pas oublier que c'est ma langue maternelle.» 
Mais aussi, ajoute-t-il, je suis né à Fatick et les Fatickois m’ont adopté jusqu'à faire de cette région, ma base politique. Ce qu'il y a c'est simplement qu'ils sont jaloux que dispose d’autant d'assises au Sénégal. Quant sa victoire dans le Fouta et plus particulièrement à Matam, Macky Sall n'en doute point. «S’il ne tenaient qu'à Matam, à le 24 février à 11 heures les résultats seraient annoncée». Revenant sur l'unité dont les responsables de cette région ont fait montre, il martèle: «cela l'encourage. Car dans la politique, il faut toujours faire des additions et bannir la soustraction ainsi que la division».
 
P.A

Pour la deuxième journée de sa campagne présidentielle, le candidat de la coalition Idy 2019 a opté pour des visites de proximité et des marches « Orange ». Idrissa Seck a démarré sa tournée vers 15h à Thies Bakhdad où il a entamé ses visites de proximité auprès de Serigne Khadim Lo Gaindel. Après sa rencontre privé avec le marabout qui a fait des prières pour lui, Idrissa Seck s’est rendu à Thienaba auprès du Khalife général.

 

Lors de sa rencontre avec Serigne Cheikh Akhmed Tidiane seck, les responsables de cette localité ont déploré le manque d’eau dont ils font face depuis bien longtemps. Avant d’exiger plus de considération envers la famille de Thienaba. Le manque d’eau a été décrié à Réfane et pratiquement dans toutes les localités où la caravane d’Idrissa Seck est passée.

Après Thienaba, Idrissa Seck a continué sa marche « Orange » jusqu’ à Khombole où il a tenu une déclaration contre le régime actuel. « Les sénégalais ont souffert durant ces 7 ans à cause de la mauvaise gestion de Macky Sall. Tout ce que Macky Sall sait faire, c’est emprisonné ces adversaires. C’est pourquoi il doit quitter le pouvoir au soir du 24 février », a t- il lancé.

Dans toutes les localités où le leader de Rewmi est passé, les complaintes sont les mêmes. Les habitants ont fustigé le manque d’eau, et de forages. Les populations de Réfane ont réclamé la construction de routes, de forages et de centres de santé. Des doléances que le leader de Rewmi s’engage à résoudre dés son élection au soir du 24 février.

 

Senenews 

Le candidat de la mouvance présidentielle, leader de la Coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) n’a pas raté ses adversaires qui vise la chaise présidentielle qu’il occupe. Il est revenu sur les prédictions de son prédécesseur qui peignait un tableau sombre de l’avenir du Sénégal, si lui-même venait à perdre le pouvoir. 
  
‘’Les Sénégalais ne sont pas dupes. Personne ne peut leur bander les yeux pour leur cacher toutes les réalisations qui ont été faites. Quand j’arrivais en 2012, on avait prédit des difficultés financières pour payer les salaires, il y avait une récurrence des coupures de courant. Mais c’est ma vision, mes efforts consentis pour le Sénégal, à travers le Pse, qui nous ont valu ces résultats appréciables aujourd’hui’’, a dit le président Sall dans sa volonté de convaincre les populations à lui offrir un second mandat.

 

Dakar Actu

 Le leader de Bes Du Niak a décidé de soutenir El Hadji Issa Sall du Parti pour l’unité et le rassemblement (PUR) pour la présidentielle. La décision a été prise ce dimanche, selon L’AS qui donne la nouvelle, lors de la réunion du directoire dudit parti.
Mansour Sy Djamil déjoue ainsi les pronostics, qui l’envoyaient auprès de Macky Sall, le Président sortant et candidat de benno bokk yaakaar.

Le Parti des travailleurs et du peuple (Ptp) a volé en éclats. Selon « Les Echos », une importante frange du parti a déclaré hier, une démission collective.

Il s’agit de Cheikh Fall, responsable des jeunes dans le département de Dakar, Mamadou Marèna, Samba Diack, Serigne Abdou Mbodj de Kaolack, Omar Sall de Tambacounda, Mamadou Thioune de Keur Massar, Issa Diop de Mboup et 27 autres hauts responsables dans les différents départements et localités du pays, qui disent qu’il ne se reconnaissent pas dans les déclarations de leur leader Me El Hadji Diouf.

vendredi, 01 fvrier 2019 23:24

PRESIDENTIELLE: Guirassy A Choisit Son Camp

Face à la presse, ce jeudi 31 janvier 2019, Moustapha Mamba Guirassy, a annoncé son soutien au candidat Idrissa Seck pour la Présidentielle de 2019. Le président du parti des Sénégalais unis pour le développement (Sud), par ailleurs candidat recalé à l’élection du 24 février 2019 ne fera donc pas partie de la cohorte de dignitaires de l'ancien régime qui a rejoint les prairies marron.

P.A

Page 3 of 309

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…