senpresse.com

senpresse.com

Le rappeur Kilifeu est très remonté contre les Sénégalais. Le membre du mouvement Y en a marre ne comprend pas l'attitude défaitiste des Sénégalais restés chez eux alors que Macky Sall fait passer à l'Assemblée la loi sur le parrainage des élections. À l'en croire, ils sont tous simplement "complices" du chef de l'État. C'est peu après sa déclaration qu'il a été arrêté

vendredi, 20 avril 2018 11:23

Parrainage : L'édito de Sidy Lamine Niass

Charte fondamentale du pays, la Constitution ne peut être en contradiction avec une loi qui vient l'intégrer. Le règlement intérieur de l'Assemblée nationale ne peut, non plus, pas être au-dessus de cette Constitution. Mais plutôt en conformité avec elle pour être valable. Et pourtant, c'est ce à quoi nous avons assisté hier, à l'Assemblée nationale, lors de l'examen de projet de loi portant réforme de la constitution.

L’Afrique du football doit être la première à croire aux chances du Maroc, candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2026, a indiqué le premier vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Saër Seck.Pour le Maroc, commençons par y croire nous-mêmes et par faire bloc autour de la candidature du Maroc", a-t-il dit dans un entretien avec des journalistes africains.Selon le vice-président de la FSF, qui dit parler en son nom personnel, estime qu’aucune voix africaine ne doit manquer au Maroc, avant de préciser que "la position officielle du Sénégal" est celle exprimée par le président de la FSF, Augustin Senghor.

L’adoption de la réforme constitutionnelle introduisant le parrainage électoral à la présidentielle jeudi par l’Assemblée nationale est largement commentée par les quotidiens reçus vendredi à l’APS.Des députés de l’opposition ont "vivement" dénoncé l’adoption de la réforme constitutionnelle visant à introduire le parrainage électoral à la présidentielle, un texte voté sans débat à l’unanimité des députés de la majorité présents lors de la délibération.Les députés de l’opposition, sous la conduite du président du groupe parlementaire liberté et démocratie, Me Madické Niang, avaient décidé de boycotter la suite de la plénière, pour protester contre la décision de la majorité de faire voter sans débat ce projet de loi de réforme constitutionnelle.

vendredi, 20 avril 2018 11:08

42 Sénégalais expulsés des Etats-Unis

Quarante-deux Sénégalais ont été expulsés des Etats-Unis avant-hier, mercredi 18 avril. Ils sont arrivés à bord d’un vol spécial affrété par la police américaine.Selon Le Témoin, qui donne l’information, ils ont été livrés, menottes aux poignées, à la police de l’air et des frontières sénégalaise.Le journal rapporte que les expulsés ont été arrêtés et condamnés à divers délits et crimes : trafic de drogue, viols, braquages, contrefaçon, escroquerie...
Parmi eux, précise Le Témoin, on retrouve des natifs des Etats-Unis «de mère ou de père américain». 

 

 

 

Page 1 of 232

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…