zao

zao

Adieu “grand K” ! la nouvelle définition mondiale du kilogramme, indépendante de tout objet physique, est entrée en vigueur lundi.

Le nouveau système de mesure internationale qui concerne également l’ampère, le kelvin et la mole a été acté en novembre à Versailles, près de Paris, par la Conférence générale des poids et mesures (CGPM) créée à la fin du XIXe siècle et qui se réunit tous les 4 à 6 ans.

Des représentants de 60 pays avaient alors voté dans une “décision historique” en faveur d’une redéfinition du Système international d’unités (SI), modifiant ainsi à tout jamais la définition mondiale du kilogramme, de l’ampère, du kelvin et de la mole.

 Jusqu‘à maintenant, un kilogramme était défini comme étant égal à la masse du “grand K”, un cylindre de platine et d’iridium conservé précieusement depuis 1889 au bureau international des poids et mesures (BIPM) à Sèvres, près de Paris.

Or les scientifiques se sont aperçus que la masse du prototype international avait légèrement varié par rapport à celles des six copies-témoins réalisées à la même époque.

Cette variation est évidemment anecdotique pour le commun des mortels quand il s’agit de faire son marché. Mais peut devenir problématique : les sciences et l’industrie sont entrées dans l‘ère de l’infiniment petit avec notamment le développement des technologies quantiques.

Le kilogramme sera donc maintenant défini à partir de la constante de Planck (h) de la physique quantique.

Autres changements actés : le kelvin, mesuré à partir de l’eau, sera redéfini à partir de la constante de Boltzmann (k), liée à la mesure de l’agitation thermique des constituants fondamentaux d’un corps.

L’ampère sera relié à la charge élémentaire (e), la charge électrique d’un proton. La mole, l’unité de quantité de matière, utilisée essentiellement en chimie sera définie directement en fixant la constante d’Avogadro (NA).

AFP

La Côte d’Ivoire a lancé “Sublime Côte d’Ivoire”, un ambitieux programme d’un coût de 3.200 milliards de francs CFA (4,8 milliards d’euros), visant à développer le tourisme étranger, a annoncé le ministre du Tourisme lundi.

“Notre ambition c’est de devenir d’ici à 2025 la 5e destination touristique africaine et peser 12 % du PIB contre actuellement 5,5 % de 36 milliards de dollars de la Côte d’Ivoire, soit un poids de 300 milliards de francs CFA (457 millions d’euros), et créer 365.000 emplois contre 270.000 générés en 2016”, a déclaré le ministre ivoirien du Tourisme, Siandou Fofana.

Il a notamment mis l’accent sur San Pedro (sud-ouest), entouré de belles plages, estimant que le deuxième port du pays était “stratégique pour le développement touristique en Côte d’Ivoire”.

 Sur les 3.200 milliards à mobiliser 1.500 milliards (environ 2,3 milliads d'euros) seront consentis par l’Etat Ivoirien et le reste par des investisseurs privés.

Selon M. Fofana, “pour y parvenir, nous avons des infrastructures à réaliser: construire et réhabiliter l’axe San-Pedro–Abidjan par la côtière à partir de cette année 2019 (plus de 200 km à revêtir avec une couche bitumineuse), agrandir l’aérogare de San-Pedro, construire un chemin de fer pour y acheminer toute la production minière de la zone Ouest”.

Actuellement, la route côtière qui passe par Sassandra, ville au fort potentiel touristique également, est en piteux état voire impraticable. Les véhicules désirant rallier San Pedro depuis Abidjan préfèrent emprunter un long détour par Gagnoa et Soubré (sud-ouest).

“Sur les 3.200 milliards à mobiliser 1.500 milliards (environ 2,3 milliads d’euros) seront consentis par l’Etat Ivoirien et le reste par des investisseurs privés. Essentiellement, 482 milliards de francs CFA (735 millions d’euros) seront consacrés à la région de San-Pedro pour la réalisation des infrastructures hôtelières”, a précisé le ministre ivoirien.

Le secteur touristique “est aujourd’hui à la croisée des chemins, malgré la position robuste que la Côte d’Ivoire y occupe en tourisme d’affaires avec un potentiel de développement élevé. Mais nous avons encore des difficultés à organiser des grands sommets et exploiter un potentiel de tourisme de loisirs porté par la classe moyenne à la fois en volume et en valeur”, selon une étude du ministère ivoirien du Tourisme.

Cette étude a aussi révélé “un manque d’offre de divertissement dans la sous-région”.

Les spécialistes ont enfin déploré une “offre touristique peu développée et encore centrée autour d’Abidjan qui concentre 60 % des chambres du pays. Un éco-système touristique très limité, présentant des fortes lacunes notamment en termes de transports, foncier et formation des professionnels”.

Classée 3e pays d’Afrique en tourisme d’affaires, derrière le Nigeria et le Maroc, la Côte d’Ivoire espère doubler la valeur absolue du secteur d’ici à 2020.

La star Sénégalo-américaine Akon est annoncée à Dakar au cours de cette semaine pour discuter avec les autorités sénégalaises de son projet « Cité Verte » qu’il veut réaliser au Sénégal

Le ministre sénégalais de la Santé et de l’action sociale, Monsieur Abdoulaye Diouf Sarr, a demandé aux pharmaciens privés du pays, de surseoir à leur grève prévue demain mercredi 22 mai 2019, de 8h à 18h.
Ce mot d’ordre vient à la suite de la polémique de la grâce présidentielle accordée à Amadou Woury Diallo, « trafiquant » de faux médicaments condamnés à 5 ans de prison et qui s’est retrouvé libre, à la veille de la fête de l’indépendance du Sénégal. La grâce humanitaire était passé par là semant le doute dans l'esprit des sunugaliens.

En espérant que son appel soit entendu, les populations tendent une oreille sensible aux pharmaciens pour la levée du mot d'ordre.

Pape Alioune Badara FALL, un nom tristement célèbre qui a fini de faire le tour du monde et pour cause ! En effet après avoir tué la jeune Bineta Camara, le voilà qui fait des témoignages sur elle sur la page Whatsap qu'il partage avec des proches de la famille, allant même jusqu'à présenter ses condoléances aux habitants de leur quartier et de la région de Tamba.

Il pensait peut être s'en sortir à bons comptes, mais c'était sans compter sur le professionnalisme de la police scientifique qui d'un coup de maitre a conduit à son arrestation.

Ecoutez son témoignage :

L’auteur présumé du meurtre de Bineta Camara est enfin connu. Il s’agit de Pape Alioune Fall, âgé de 33 ans et voisin de la victime. Selon le correspondant de la Rfm à Tambacounda, ce dernier a avoué son forfait devant les enquêteurs.

D'une même voix les sénégalais ont clamé leur souhait de le voir arrêté pour que justice soit faite.

 

L’hebdomadaire parisien Jeune Afrique dans son article consacré, cette semaine, à l’ancien Premier ministre intitulé : «Le retour au sommet de Mimi Touré» révèle qu'elle aurait tout bonnement refusé de faire partie du nouveau gouvernement concocté par le Président de la république après sa réélection. «Certains avaient imaginé qu’elle ferait son grand retour au gouvernement, suite à la réélection de Macky Sall le 24 février. Mais c’est à la présidence du Conseil économique, social et environnemental (Cese) qu’Aminata Touré est réapparue, chassant de son poste son homonyme Aminata Tall, qui a été plusieurs fois ministres, puis secrétaire générale de la présidence sous Abdoulaye Wade», a écrit le journal sur son site Internet.

Citant un «habitué du palais de la République», jeune Afrique révèle que: «celle qui fut ministre de la Justice (2012-2013) puis Premier ministre de Macky Sall (2013-2014) aurait décliné la perspective de revenir au gouvernement».

Page 2 of 38

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…