Maam Cheikh

Maam Cheikh

samedi, 12 novembre 2016 12:27

Revue de Presse

La levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Dias est un des principaux sujets traités par les journaux du week-end reçus à l’Agence de presse sénégalaise (APS). Les députés ont voté vendredi la levée de l’immunité parlementaire de Barthélémy Dias par 62 voix contre 14 et 4 abstention, permettant ainsi la tenue du procès du député, maire de Mermoz-Sacré Cœur, poursuivi pour le meurtre de Ndiaga Diouf, tué en décembre 2011, lors de l’attaque de la mairie éponyme par un groupe de nervis. Son procès, prévu le 20 octobre dernier, a été renvoyé en raison de l’immunité dont il jouit en tant que député.

‘’62 voix et Barth est +déshabillé+’’, selon La Tribune qui relaie l’opposition de députés dont Me El Hadj Diouf qui estime : ‘’Rien n’explique cette urgence subite d’attendre qu’on commence une session budgétaire pour demander la levée de l’immunité parlementaire. Ce n’est pas de la légalité républicaine’’.Concernant Barthélémy Dias, Enquête titre : ‘’Son immunité levée, Barh plaide non coupable’’. Il a déclaré : ‘’Mon immunité doit être levée afin que cette affaire soit vidée pour qu’à l’avenir, nul ne s’aventure plus à attaquer, armes aux poings, violement, en bandes organisées, une institution de l’Etat du Sénégal (….)’’.Pour Sud Quotidien, ‘’Barth tient son +procès+’’ alors que pour Le Populaire : ‘’L’Assemblée livre Barth à la Justice’’. ‘’Rien, souligne Le Pop, ne s’oppose maintenant à la tenue du procès de Barthélémy Dias dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire de la fusillade de la Mairie de Mermoz Sacré-Cœur’’.Walfadjri note que Barthélémy Dias ‘’traine Me Wade, Oumane Ngom et Macky Sall à la barre’’. Il a déclaré : ‘’Ils devront venir témoigner. On doit prouver que j’ai tué. J’espère que chacun assumera ses responsabilités’’.Dans cette affaire de l’attaque contre la mairie de Mermoz, Libération titre : ‘’Les vrais visages du commanditaire et des seconds couteaux’’. Selon ce journal, ‘’le donneur d’ordres était Abdoulaye Diène, alors membre de la sécurité du président Abdoulaye Wade’’.

Les journaux L’As et Le Soleil abordent la visite de Macky Sall à Washington pour honorer une invitation du FMI et recevoir une médaille de la Chambre américaine de commerce. ‘’Macky Sall doublement honoré’’, selon L’As tandis que Le Soleil annonce une nouvelle loi pour encadrer l’exploitation du pétrole et du gaz.Le match Afrique du Sud-Sénégal, ce samedi, pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, fait la Une des quotidiens L’Observateur et Stades qui titrent respectivement : ‘’Lions en chasse’’ et ‘’Bataille entre Lions et Bafana Bafana’’.

Source APS

Jeune entrepreneur, Abass Lopy est un autodidacte qui, malgré cela, parle l’anglais et formateur dans le domaine de la décoration au Cours Sainte Marie de Hann. Self-made man, Il s’est hissé une place dans le domaine de l’entrepreneuriat. De nature souriante, il déborde d’énergie et affectionne les échanges sur ce qui pourrait booster l’économie du pays. Senpresse l’a rencontré dans le cadre d’une première interview pour la rubrique entre’preneurs.


1.Parlez-nous de votre parcours et de  ce qui vous a mené à l’entrepreneuriat.
Je me suis inspiré d’une nécessité de devoir réorganiser le secteur de la peinture. Il est de nature informel. De plus, beaucoup de jeunes peintres sont exposés à des dangers par manque d’organisation et de structuration de l’activité en question.


2. Pourquoi avoir opté pour l’appellation « Peintartdeco » pour votre entreprise ?
Cette appellation est née d’un désir de s’ouvrir. Il s’agit d’abord de donner un sens à mon activité, d’où l’énumération des services que sont la peinture et la décoration. Tenter de s’ouvrir à un marché large, c’est surtout donner du sens à son activité professionnelle.


3. Quel regard portez-vous sur le secteur de la peinture et de la décoration au Sénégal ?
Je vois un secteur fertile qui peut procurer de l’emploi à bon nombre de jeunes. Il est donc essentiel que ceux qui le veulent s’y mettent. Les réalités prouvent qu’un avenir propice ne dessine à l’horizon.


4. Quelles sont les principales difficultés dans l’acquisition de marchés ?
Ceux qui détiennent le statut de peintre et sont souvent employés n’ont ni salaire ni retraite. Ils n’ont aucune garantie dans l’avenir par rapport à leur activité. Et pourtant, un bon nombre d’entre eux sont des pères de familles, des gens qui doivent soutenir les membres de leur entourage proche. Ce qui est grave dans une société comme la nôtre.  


5. Les Conditions d’exécution des marchés sont-elles favorables ?
Pour l’instant, elles s’améliorent, et même dix fois mieux qu’avant. Il est cependant nécessaire que les peintres s’organisent et trouvent des ententes avec la chambre des métiers.  


6. Pour vous, quel est le profil du parfait entrepreneur ?
C’est celui qui compte contribuer à la révolution de son domaine d’activité. Il lui faut une vision globale, histoire de marquer sa génération. Voilà pourquoi j’ai choisi comme slogan pour ma start up « let’s paint the world in our actions and tought spirits’s coulors »  (« peignons le monde aux couleurs de nos actes et croyances »). Accomplissons les prophéties par ce que nous entreprenons !  

7. Quels Conseils Souhaitez-Vous Procurer à Ces Nombreux Jeunes qui veulent se lancer ?
Qu’ils ne se précipitent pas ll est aussi nécessaire qu’ils écoutent leur cœur. Enfin il leur faut tout faire avec passion et convivialité.

Propos Recueillis par Senpresse

mercredi, 09 novembre 2016 11:15

Invocation Pour Echapper A la Dépendance

Qu’Allah le très miséricordieux nous accorde sa grâce, et accepte nos prières. Pour l'invocation du jour, nous allons d’abord préciser que nul ne peut assurer à l’individu sa subsistance, son moyen d’existence à part Dieu, le grand pourvoyeur. A titre illustratif, prenons l’exemple des animaux, des insectes et autres. L’exemple que nous donnons c’est celui du corbeau qui, à sa naissance est abandonné par son entourage mais Allah vient à son chevet et lui assure une subsistance. De la même manière, il existe des personnes qui ne veulent pas être des parasites parce qu’elles détestent la dépendance. Sur ce, nous leur proposons cette invocation à réciter assez souvent:

Allâhouma yâ râziqannaâbi fî ouchi-hi ourzouqnî


أَللَّهُمَّ يَا رَازِقَ النَّعَابِ فِي عُشِّهِ أُرْزُقْنِي

lundi, 07 novembre 2016 18:43

Invocation Pour Femme Souhaitant Se Marier

Excellente journée à toutes et à tous. En cette période de Tabaski, Qu’Allah vienne au chevet des pères et mères de famille afin qu’ils puissent trouver de quoi fêter la tabaski sans endettement. Pour ce mardi, notre invocation sera réservée aux femmes qui ont des jeunes filles qui sont en âge de se marier mais qui ne trouvent toujours pas de mari. Ainsi, nous recommandons aux mères de famille se trouvant dans cette situation de faire ce rituel. Il incombe à la maman de convoquer ses filles et d’implorer le pardon d’Allah pour ses péchés. Puis faire le rituel ci-dessous :

Un Fatiha+ le verset 29 de la sourate 35 Inna Lazīna Yatloūna KitābAllāhi Wa 'Aqāmou Şalāata Wa 'Anfa qū Mimmā Razaqāhoum Sirrāan Wa `Alāniyyatane Yarjoūna Tijāratane Lane Taboūra

                                      إِنَّ الَّذِينَ يَتْلُونَ كِتَابَ اللَّهِ وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَأَنفَقُوا مِمَّا رَزَقaنَاهُمْ سِرًّا وَعَلَانِيَةً يَرْجُونَ تِجَارَةً لَّن تَبُور

lundi, 07 novembre 2016 18:25

Construire Sa Légende Personnelle

« Si l’on dort 8 Heures par nuit, cela signifie qu’a l’âge de 60 ans, on aura déjà dormi 20 ans ! » « Le comble ! », aurait rétorqué toute personne à l’énergie débordante et à l’ambition truffée de volontés. Cette affirmation vient de Mame Cafa Sall, jeune as du développement personnel dont la pertinence n’est plus à démontrer. Debout devant plus d’une centaine de personnes, dans la prestigieuse  Salle Madiba de l’Hôtel Fleur de Lys, son verbe et la profondeur de ces propos ne laisse personne indifférent. Son habitude de répéter la fameuse question « c’est pas ça ? », comme pour s’interroger sur l’accord ou non de l’auditoire sur ces principes ainsi relatés.

lundi, 07 novembre 2016 16:00

Revue de Presse

L’arrivée du roi Mohamed VI, dimanche à Dakar pour une "visite d’amitié et de travail" au Sénégal, est l’un des sujets les plus en vue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne.  "Le roi Mohammed VI, accompagné de son altesse royale, le prince Moulay Rachid, et du prince Moulay Ismaïl, est arrivé, hier en début de soirée à Dakar, pour une visite d’amitié et de travail au Sénégal", rapporte Walfquotidien.
"Accueil populaire pour le roi Mohammed VI", souligne le quotidien national Le Soleil, avec à sa une, une photo du souverain marocain et du président sénégalais Macky Sall, venu l’accueillir à l’aéroport de Dakar.
Le séjour de Mohammed VI "s’inscrit dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail de trois jours. Il s’agit de la troisième visite officielle du souverain chérifien en trois ans après celles de mars 2013 et de mai 2015", précise le journal. "Un accueil chaleureux lui a été réservé par les milliers de personnes venus saluer leur hôte du jour, arrivé sur le sol sénégalais dimanche dans l’après-midi", note le quotidien L’Observateur.
De son côté, le quotidien Enquête fait savoir que le souverain chérifien "va signer avec son homologue sénégalais, le président Macky Sall, des accords portant sur la coopération entre les deux pays". "Des entretiens sont également au menu de la visite", selon ce journal. Un point relevé par Le Soleil également, selon lequel deux accords seront signés ce lundi par les deux parties. "Mohamed VI en pays conquis", soutient Le Témoin quotidien, signalant que les Marocains "contrôlent d’importants secteurs de l’économie nationale".
D’où ces propos du président sénégalais, rapportés par le quotidien La Tribune. "Entre le Maroc et le Sénégal, déclare Macky Sall, c’est une relation d’amour spéciale". Mais le Quotidien affirme que Mohammed VI est surtout "à Dakar pour séduire l’Afrique". "Après avoir annoncé son intention de retour à l’Union africaine 32 ans après, le Maroc veut se donner une nouvelle image en Afrique mais particulièrement au sud du Sahara", ce qui fait que la visite de Mohamed VI "indique à son pays une nouvelle voie menant à la diplomatie de développement", écrit le journal Le Quotidien. Outre la visite du roi Mohammed VI, les sujets politiques sont en exergue, avec par exemple la convocation du député-maire de SICAP-Mermoz Barthélémy Dias, demain mardi, devant la commission ad hoc de l’Assemblée nationale, dans le cadre d’une procédure de levée de son immunité parlementaire. "Le premier acte du procès à venir. Celui d’une approche violente de la politique, des coups bas et des règlements de compte. En quelque sorte le procès du régime sortant, qui risque d’être riche en déballages", analyse Enquête.
"Même s’il reste suspendu à la question des commanditaires, il y a 5 ans, des investigations ont été menées et des déclarations et révélations faites", relève le journal. Walfquotidien, qui revient sur la même information et parle de l’audition de Dias comme d’une "simple formalité". De toutes les manières, le député-maire de Sicap-Mermoz "a déjà affirmé sa volonté de voir ses collègues lui enlever son immunité parlementaire pour faire face à la justice dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf", écrit Walf quotidien.
Le député Barthélémy Dias, fils de Jean Paul Dias du Bloc des centristes gaïndé (BCG), est cité dans ce meurtre intervenu en 20112 dans une attaque contre la mairie de SICAP-Mermoz dont il est l’édile. Selon le quotidien L’As, "Wattu Sénégal", un regroupement de partis de l’opposition, a adressé "une lettre d’alerte" au présidant Macky Sall, dans laquelle les formations concernées font part de leurs préoccupations relatives au processus électoral, après "la refonte partielle unilatérale du fichier électoral (…)". Un peu dans la même perspective, Le Populaire rapporte que le khalife de Pire "clashe les politiciens". "Au Sénégal, dit le marabout, nous n’avons pas d’hommes politiques, mais plutôt des politiciens". Et d’ajouter : "Il y a trop de partis politiques au Sénégal, il faut penser à la limitation".
"Tanor, les mains liés", affiche Sud quotidien, au sujet du président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) dont les membres "peuvent être élus par consensus sur proposition d’une liste présentée par le président de l’institution", Ousmane Tanor Dieng, par ailleurs secrétaire général du parti socialiste (PS). "Leur mandat est de un an, ils peuvent être rééligibles. Ce qui n’est pas le cas pour le président du HCCT, dont la longévité dépend des humeurs du chef de l’Etat qui peut le dégommer à tout moment", poursuit le même journal.

jeudi, 03 novembre 2016 18:29

Par Oustaz Mor Thiam

Excellente journée à toutes et à tous. L’invocation d’aujourd’hui vise à donner l’importance de ce groupe de mot que nous répétons sans connaître son utilité. En réalité, il s’agit de « yâ arhamar râhimîna » .Aujourd’hui, nous vous présentons l’un de ses avantages. En effet, celui ou celle qui a une urgence et qui souhaiterait qu’Allah l’assiste, l’aide à le résoudre, ou à l’obtenir, il peut faire invoquer Allah en répétant « yâ arhamar râhimîna » 284 fois. Ensuite clôturer le rituel par cette invocation.

Yâ Alîimou Yâ halîimou, wa anta bi hâlinà khabîrou, wa alà khilassina qàdîrou, wa houwa alayka yassîrou


يا أرحم الراحمين

يا عليم يا حليم وأنت بحالنا خبير وعلى خلاصنا قدير وهو عليك يسير

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…