Maam Cheikh

Maam Cheikh

jeudi, 03 novembre 2016 14:32

Dip Sort l'Album TLK Ce Vendredi

Dip Doundou Giss, l'un des artistes les plus en vue de ce pays, lancera son Album TLK ("Tey la Kagne") demain. Le jeune rappeur ne cesse de connaitre un succés fulgurant. Confronté à des rumeurs de toutes sortes, Dominique Preira fournit pour seule réponse un Clip d'une originalité remarquable. "Témanéfi", comme pour donner suite à la Mixtape "Beus Niki Tey", est une vidéo qui fait office d'outro, et qui en dit beaucoup sur l'inspiration du jeune rappeur originaire de Grand Yoff. En seulement 4 jours, la vidéo vient d'atteindre les 100.000 "vues" sur Youtube. Aussi un concert gratuit, à l'honneur des 30 ans de Marie Stopes International, se tiendra demain soir à la place de l'obélisque, jour de sortie de TLK. Ce sera pour lui l'occasion de faire découvrir aux milliers de jeunes qu'il ne cesse de fasciner les titres les plus marquants de l'album. "Je ne fais pas que du Rap. Meme si cette musique demeure celle dont je m'adonnerai à vie, je compte m'ouvrir également à d'autres styles, et plein de collaborations sont en vue", a t-il soutenu lors d'une interview sur Vibe radio cette semaine.  

A cinq jours de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, l'écart de ressert entre Hillary Clinton et Donald Trump. Les derniers sondages donnent Trump vainqueur dans plusieurs Etats clés. C'est donc là que Barack Obama a décidé de faire campagne pour son ancienne secrétaire d'Etat. Quatre jours de suite, le président sortant ne sera plus à la Maison Blanche, mais en Caroline du Nord, dans l'Ohio et en Floride, du jamais vu dans une campagne présidentielle. Et c'est notamment auprès de la communauté afro-américaine que Barack Obama met les bouchées doubles.

En 2008, 90% de l'électorat noir avait voté pour Barack Obama. Huit ans plus tard, les Afro-Américains sont bien moins mobilisés pour celle qui souhaite succéder au président sortant. Hillary Clinton est à la traîne notamment en ce qui concerne le vote anticipé. Exemple : il y a quatre ans, en Floride, à une semaine du scrutin, 25 % des Afro-Américains avaient déjà mis leur bulletin dans l'urne. Cette année, leur participation n'est que de 15 %.

Mercredi 2 novembre, Barack Obama a été l'invité du Tom Joyner Morning Show, une émission de radio matinale à l'audience largement afro-américaine : « Le vote afro-américain n'est pas aussi robuste qu'il devrait l'être. Je sais que beaucoup de gens chez le coiffeur, dans les salons de beauté ou dans les quartiers noirs se disent : "On aime Barack. On adore Michelle. C'était une expérience existante mais maintenant nous ne sommes plus aussi enthousiastes". Mais vous savez quoi ? Chacun d'entre vous doit comprendre que tout ce que nous avons réussi à faire dépend maintenant de ma capacité de passer le flambeau à quelqu'un qui partage les mêmes valeurs que moi. » Barack Obama ne fait donc pas seulement campagne pour Hillary Clinton. Il tente aussi de sauver son héritage politique que Donald Trump a d'ores et déjà promis de défaire en cas de victoire.

 

Source RFI.FR

mercredi, 02 novembre 2016 00:13

Reussir Un Entretien d'Embauche

Dress-code, langage, communication non-verbale... Au-delà de votre parcours professionnel et votre habilité à bien le présenter, les recruteurs sont également sensibles à votre attitude en entretien. Autant d'éléments à prendre en compte pour le jour J.


1. Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler
Nous avons tous des tics de langage. Mais entre une discussion informelle entre amis et un entretien d'embauche, certains sont à proscrire, d'autant que cela peut être horripilant. Les "hein", "heu", "quoi" qui ponctuent les phrases sont à bannir. De même que les fautes de français : plus jamais de "si j'avais su, j'aurais pas venu" !

2. La forme, c'est le fond qui remonte à la surface
Votre CV est béton, votre parcours professionnel colle parfaitement à l'annonce à laquelle vous postulez. Et pourtant, le jour de l'entretien, vous n'arrivez pas à convaincre le recruteur ? Pour qu'un discours soit entendu, qu'importe le fond, il faut y mettre les formes. En clair, il est nécessaire de maîtriser l'intonation de sa voix pour mieux vendre votre présentation. En effet, il est difficile de croire qu'un candidat est dynamique s'il le dit d'une voix trop "molle"... Pensez aussi à la manière dont vous vous tenez face à votre interlocuteur, à votre jeu de mains ainsi qu'à votre regard. Même si cela peut paraître secondaire, le recruteur sera forcément sensible à la manière dont vous vous comportez.

3. Victime d'un mauvais dress code ?
En entretien vous êtes jugé à "55% sur votre apparence, à 38% sur votre gestuelle et à seulement 7% sur vos propos", explique Virginie le Cozic, directrice d'une agence de conseil en image. Si on peut regretter ce "diktat de l'apparence", une tenue adaptée en entretien est cependant un prérequis attendu du recruteur. A moins de travailler dans le milieu de la mode, le protocole veut que vous vous présentiez sous votre meilleur jour en entretien d'embauche.

4. Soyez inflexible avec la ponctualité
Jamais, ô grand jamais, vous ne devez être en retard à un entretien d'embauche, même si votre interlocuteur vous laisse ensuite poireauter. En cas d'imprévu, prévenez l'entreprise et faites votre mea culpa. Cela est considéré comme la moindre des politesses...

5. De l'art de discourir spontanément
Pour réussir son entretien d'embauche, il est nécessaire de l'avoir bien préparé. Sur la forme comme nous l'avons évoqué précédemment mais aussi sur le fond. Cela vous permettra d'être cohérent lors de votre présentation et de répondre du tac au tac aux questions du recruteur. Vous ne serez pas déstabilisé et vous pourrez alors lâcher vos fiches pour afficher un discours plus spontané. La confiance en soi est toujours payante : elle rassurera votre interlocuteur. Un bon point pour l'étape d'après !

6. Parlez-moi de vous...
Cette question piège demeure un classique de l'entretien d'embauche. Rien ne sert de stresser : le recruteur n'attend pas de vous un long monologue depuis votre naissance à aujourd'hui. Au contraire, le but est de tester votre capacité à synthétiser un discours clair en lien avec le poste et votre présence en entretien. Alors n'en faites pas des tonnes, soyez concis mais clair et vendeur...

7. Mon ancienne entreprise ? Tous des c... !
S'il est une chose à ne jamais faire, c'est bien de dire du mal de votre ancienne entreprise, ou de vos anciens collègues, hiérarchiques ou non. Même si c'est une des raisons pour lesquelles vous cherchez à partir, vous devrez légitimer votre actuel choix de carrière par un argument professionnel. Personne n'aime être critiqué et encore moins savoir qu'il pourra l'être...

8. Au revoir, et merci
Dernier point important lors d'un entretien d'embauche, la manière dont vous y mettez un terme. Si un recruteur vous demande à la toute fin si vous avez des questions, il est vital d'avoir noté - par écrit éventuellement - dans un coin de votre tête les points que vous souhaitez approfondir. Cela signifie que vous vous projetez déjà dans le poste et que vous prenez les choses à cœur. Enfin, pour conclure l'entretien, il est de rigueur de remercier votre interlocuteur, de lui dire au revoir et, encore mieux, de saluer les autres personnes qui vous ont accueilli. Sinon, le ou la personne à l'accueil aura vite fait de vous tailler un costard.

lundi, 31 octobre 2016 09:40

Nitdoff Fait Cap Sur l'Afrique

De son Louga natal (nord du Sénégal), il dit tirer une éducation qui fait de lui un talibé (élève d'une école coranique, par extension, personne dotée d'un sens moral élevé). Pourtant en 2009, c’est en « Kalachnikov » qu’il a fait une entrée fracassante sur la scène hip-hop sénégalaise, tirant sur tout ce qui lui semblait marcher à contre-courant des intérêts du mouvement. Depuis lors, le succès ne l’a pas quitté et chaque année ce sont des milliers de fans qui attendent son « Show Of The Year ». Nous parlons de Nitdoff Killah ! Quelques jours après avoir rempli le Grand Théâtre et le stade Iba Mar Diop, l’artiste a reçu Music In Africa dans son QG dakarois, le temps d’un petit débriefing et pour évoquer son autre actualité : l’album : Roi d’Afrique, dont la promotion va bientôt commencer.

C’est un Nitdoff très courtois qui nous accueille chez lui, malgré la fatigue et une actualité quelque peu chargée. Il nous avoue d’ailleurs « beaucoup dormir pour reprendre des forces ». Pour cette année, Nitdoff, qui aime voir les choses en grand, voulait le Stade Demba Diop pour son « Show Of The Year ». Malheureusement, les autorités publiques ne lui ont pas accordé le droit de s’y produire, prétextant la tenue d’une journée de championnat de football.
Cet épisode a d’ailleurs occasionné un clash entre le ministre des sports, Mactar Ba, et Nitdoff. Partageant un plateau de télévision avec ce dernier, l’artiste a fustigé l’attitude des autorités qui lui ont refusé le stade alors qu’elles l’autorisent à un artiste étranger comme Maître Gims qui s’y produira en décembre. « Je n’ai rien contre  Maître Gims, c’est un artiste que je respecte, mais nos gouvernements doivent soutenir les fils de ce pays », a protesté Nitdoff Killah.

« Show Of The Year » Réussi

Malgré cet obstacle, Nitdoff Killah a réussi son pari. Sur deux jours, il a fait carton plein et joué à guichets fermés. « Au moment du bilan, nous sommes satisfaits. Contents d’avoir tenu le pari d’organiser sur deux jours un tel événement. Ce n’était pas évident en matière d’organisation, de budget et d’énergie, mais le formidable public qui est venu nombreux, nous a fait oublier tous nos efforts ; et nous avons relevé le défi ensemble » a précisé un Nitdoff satisfait de ses fans. Pour lui, ces derniers ont fait preuve d’une maturité extrême. « Je tire un grand coup de chapeau au public sénégalais pour sa maturité et sa politesse. On ne le souligne pas assez, mais on a un public exemplaire avec un bon comportement », a-t-il tenu à faire saloir.
Pour Nitdoff, l’idée, à travers le « Show Of The Year », était de montrer que les grands concerts qui se tiennent en France ou aux États-Unis peuvent se tenir ici aussi, au Sénégal. « Ce n’est pas normal que les grands concerts aient lieu seulement en Europe ou ailleurs. Notre volonté était d’en faire ici, d’offrir à notre public des spectacles géants. J’ai toujours su que le public galsen était demandeur, seuls les acteurs avaient peur de prendre des risques, de se ridiculiser ou d’être la risée des gens en cas d’échec. Pour ce qui me concerne, je suis venu avec mon équipe et nous y avons cru. Mon souhait est de voir le rap Galsen décoller, que les partenaires arrivent et que toute l’industrie hip-hop s’y retrouve. Pour moi, c’est ici, au Sénégal, que cela doit se passer » martèle-t-il.

La Polémique Booba

Au moment où fait rage la polémique sur les déclarations du rappeur franco-sénégalais Booba, qui a dit, au cours d’une conférence de presse, que le rap sénégalais reste méconnu, s’attirant ainsi les foudres des acteurs du hip-hop galsen, les propos de Nitdoff tombent comme une réponse anticipée (L’interview a eu lieu avant l’épisode Booba). Pour Nitdoff, c’est le Sénégal et l’Afrique qu’il faut d’abord convaincre. Il s’agit de faire plaisir au public africain et de délivrer des messages positifs à la jeunesse afin que le continent puisse se construire un avenir meilleur. Des paroles pleines de sagesse. Même si au lendemain de notre rencontre, le sage artiste ressort sa kalachnikov, et c’est pour demander au DUC de Boulogne, ce qu’il a fait, lui, pour que le rap galsen soit connu ?
L'album Roi d'Afrique
Nitdoff, quant à lui, veut faire focus sur son continent et son pays. C’est pour cette raison qu’il a intitulé son 4e album, qui vient tout juste de sortir: « Roi d’Afrique ». Entre deux verres de thé (le thé n’est jamais bien loin à Dakar), et entouré des membres de son staff, Nitdoff s’est dit fier du nouvel opus parce qu’entièrement conçu en Afrique. « L’album a été conçu entièrement et totalement au Sénégal, mis à part le mastering, réalisé à Paris. C’est une première pour moi et je suis fier du résultat »  s’est félicité l’auteur de Ragal dou Diégui rail (RDDR).

Pour Nitdoff, l’album, dont la phase de promotion va  bientôt débuter, est signe de maturité et d’engagement. Une maturité qui intervient selon lui après des années de voyages, de rencontres et de scènes. Quant à l’engagement, il s’est consolidé avec la maturité naissante. « La maturité et l’engagement qualifient bien cet album. C’est un album qui  pose des questions sur nos vies, qui  pousse celui qui l’écoute à trouver ses propres réponses … D’un autre côté, je rends hommage aux héros africains, toutes ces personnes qui se battent au quotidien pour que l’Afrique relève la tête. L’histoire africaine a été sombre, mais nous sommes un peuple de guerriers, de combattants et il faut rappeler cela parce que nous, les fils d’Afrique, avons perdu un peu ces repères. L’Afrique nous appartient et c’est à nous seuls de la construire » a plaidé le natif de Louga.
Le style de Roi d’Afrique propose du Nitdoff pur jus. Ouvert pour aller à la rencontre d’autres sonorités, il n’en reste pas moins fidèle à ce qui a fait sa renommée : le rap hardcore. Nitdoff déplore d’ailleurs le fait que beaucoup, dans le mouvement hip-hop aujourd’hui, soient tentés exclusivement par les vagues musicales venues du Nigeria ou d’Afrique centrale.
« Il ya de très bons groupes et de très bons rappeurs au Sénégal, il faut juste les inviter à ne pas trop changer leurs musiques pour adopter un style dans l’air du temps. Le Nigeria a su adapter et travailler sa musique traditionnelle jusqu’à en à sortir quelque chose d’originale qui leur ressemble. À nous de faire pareil » a-t-il expliqué.

Nitdoff Et Engagement

Par ailleurs, loin de l’engagement de certains rappeurs qui sont de plus en plus dans l’activisme, Nitdoff veut rester artiste et uniquement artiste. Il ne veut pas que son message soit parasité ou détourné. « Je suis un artiste d’abord. Et par mes textes, par ma musique, je m’engage pour une Afrique meilleure. Je parle de politique, de social, d’éthique, d’exemplarité etc. Je crois en la force de la musique et des textes engagés. J’ai beaucoup de respect pour ces mouvements auxquels vous faites allusion, mais je ne suis pas encore prêt à prendre une telle voie. Si on m’écoute et que mes messages passent, c’est à travers ma musique, donc je tiens à garder un fort coté artistique. C’est en nourrissant mon art que je pourrais continuer à  impacter sur la vie des gens qui m’écoutent. Je ne suis pas là pour faire le travail de l’opposition ». C'est on ne peut plus clair !

Source Musicinafrica.net

lundi, 31 octobre 2016 09:16

Revue de Presse

Les quotidiens parus ce Lundi 31 Octobre s'interessent à l’installation cet après-midi du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) et à la déclaration de l’ex-chef de l’Etat lors d’une conférence à Paris. Le président de la République, Macky Sall, procède à l’installation du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), ce lundi, à partir de 16h, Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio. Le secrétaire général du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng, a été désigné la semaine dernière président du HCCT dont 80 des 150 membres ont été élus le 4 septembre dernier à l’issue d’un scrutin indirect à un tour.
Les 70 membres restants du Haut conseil des collectivités territoriales ont été nommés par le président de la République, Macky Sall. Le HCCT a été créé par la loi constitutionnelle n°2016-10 portant révision de la constitution et adoptée par référendum le 20 mars 2016. Ses membres sont désignés pour un mandant de cinq ans. Le Haut conseil reçoit et examine les rapports sur le contrôle de légalité des collectivités territoriales et élabore un rapport annuel destiné au président de la République.
’Macky +active+ le HCCT’’, affiche à sa Une Sud Quotidien qui note que le président de la République ‘’procède à l’installation de cette chambre consultative présidée par le socialiste Ousmane Tanor Dieng’’.bEnquête présente ‘’le boss’’ de la nouvelle institution en titrant : ‘’Tel quel : Ousmane Tanor Dieng (OTD)’’. ‘’Le Plafond de +Verts+ est tel un phoenix qui renait des cendres d’une adversité politique qui a laissé beaucoup de camarades socialistes sur le carreau’’, écrit le journal. Au sujet de OTD, le quotidien relaie ces propos tirés des mémoires d’Abdou Diouf : ‘’C’était un garçon méthodique, sérieux, travailleur et cultivé’’. La vie politique de M. Dieng, selon toujours Enquête, a été marquée de ‘’tribulations’’ mais sans être couronnée de ‘’succès’’. Le journal Le Quotidien présente Ousmane Tanor Dieng comme ‘’le monstre froid’’ , un ‘’+tueur+ politique’’ qui, ‘’froidement élimine les adversaires’’.
Les quotidiens L’As et La Tribune reviennent sur la sortie de l’ancien président de la République lors d’une conférence ‘’sur l’Etat de droit et la démocratie au Sénégal’’ organisée par ses partisans à Paris. ’Wade organise la résistance’’, selon L’As qui écrit : ‘’Me Wade a repris son manteau d’opposant virulent et caustique pour descendre en flammes son successeur (….) critiquer la gestion des affaires de l’Etat par Macky Sall’’. En conférence à Paris, Wade appelle à ‘’résister à l’oppression’’, selon La Tribune. L’Observateur parle du ‘’nouvel assaut’’ de Wade qui déclare entre autres : ‘’Le peuple est abandonné et a perdu la boussole ; il faut résister à l’oppression sans semer le désordre (….)’’. Selon Le Témoin, ‘’Wade appelle les Sénégalais à la résistance’’. Le Soleil revient sur la dernière visite du chef de l’Etat en Pologne et annonce : ‘’Un projet de raffinerie d’or à Kédougou’’.

samedi, 29 octobre 2016 16:22

9 Conseils Pour Bien Dormir

Il y a plusieurs moyens non pharmaceutiques pour atteindre  un sommeil réparateur sans avoir recours à des médicaments, en travaillant avec les rythmes circadiens naturels qui régulent les cycles du sommeil et du réveil.


1-Réduire le temps passé au lit
Beaucoup d’adultes n’ont pas vraiment besoin de huit heures de sommeil par nuit, En fait des études au centre du sommeil montrent que la plupart des adultes ne sont vraiment endormi qu’entre six et sept heures par nuit. Si vous trouvez que vous pouvez dormir entre cinq et sept heures par nuit et se sentir bien reposé, n’essayez pas de dormir plus que cela. Profitez de ces heures supplémentaires de veille.

2-Gardez un horaire de sommeil cohérent
Une fois que vous découvrez votre quantité optimale de sommeil, faites de votre mieux pour aller au lit et se lever à la même heure chaque jour, et ne pas essayer de rattraper le sommeil « perdu » en  restant au lit plus tard le week-end. Ce Qui nuit à l’horloge naturelle du corps et rend plus difficile de dormir la nuit suivante.

3-N’allez pas au lit si vous n’êtes pas somnolent
S’allonger éveillé et essayer de s’endormir quand vous n’êtes pas fatigué peut créer une boucle d’auto-renforcement en créant une frustration qui rendra plus difficile de retrouver le sommeil. Si vous n’êtes pas fatigué à l’heure du coucher normale, essayez une relaxation structurée. Si vous vous réveillez  au milieu de la nuit, quittez votre lit et ne revenez pas jusqu’à ce que vous soyez fatigué.

4-Votre chambre doit être favorable et confortable
-Assurez-vous que votre matelas et oreillers sont confortables et offrent un bon soutien. Vous passez près d’un tiers de votre vie couché sur le lit, donc ça vaut bien la peine d’investir dans un bon et confortable matelas.
-Assurez-vous que vos taies d’oreiller et draps sont propres.
-Votre chambre doit avoir une bonne ventilation et doit être à une température confortable.
-Les plantes améliorent la qualité de l’air, de sorte que vous pourriez envisager de les placer dans votre chambre à coucher.
-Vous pouvez également envisager d’utiliser un purificateur d’air (éviter les bruyants).
-Dormez-vous sur le côté? Si vous le faites, placer un oreiller entre vos jambes et placer l’autre entre vos bras ? Ça peut aider à améliorer votre posture de sommeil.
-Le bruit peut perturber le sommeil, éliminez les appareils bruyants et gadgets de votre chambre à coucher, y compris les horloges bruyantes.
-Pour vraiment promouvoir un bon sommeil, assurez-vous que vous dormez dans l’obscurité totale. Cela stimule la production d’une hormone très importante, la mélatonine, qui régule vos cycles veille-sommeil.

5-Les habitudes Saines peuvent vous aider à dormir la nuit
-L’exercice physique pendant la journée peut vous aider à mieux dormir la nuit.
-Une autre façon pour améliorer sa réglementation des cycles veille-sommeil est de vous assurer d’obtenir une certaine lumière naturelle (soleil) à l’extérieur pendant la journée.
-Boire beaucoup d’eau pendant la journée.

6-Votre estomac ne doit pas être pleine avec des aliments et des liquides lorsque vous allez au lit
-Manger trop juste avant de coucher est un grand problème. Votre corps va avoir du mal à digérer toute cette nourriture au lieu de se concentrer sur ses fonctions de base pendant le sommeil – la réparation, la guérison et le rajeunissement.
-Dans la même veine, vous devriez éviter de manger gras et autres aliments lourds la nuit.
-Boire trop de liquides juste avant d’aller au lit est également déconseillé, ce qui vous obligera à vous lever pour aller aux toilettes au milieu de la nuit et perturber votre sommeil. Essayez d’aller aux toilettes avant de rejoindre votre lit.

7-Vous devez éviter la stimulation près de l’heure du coucher
-Évitez les activités stimulantes telles que l’exercice ou regarder la télévision, juste avant d’aller au lit.
-Les spectacles d’horreur ou d’autres médias qui perturbent votre mental devraient notamment être évités.
-La musique forte ou la stimulation doit être évitée ainsi.
-La prise de stimulants physiques trop près de l’heure du coucher n’est pas une bonne idée. Il s’agit notamment de la caféine (café potable, thé ou cacao), la nicotine (tabac) et l’alcool.
-Les activités stimulantes émotionnellement, comme une conversation passionnée et chauffée, trop près de l’heure du sommeil peut perturber votre capacité de bien vous reposer.
-Les activités mentales excessives ou stressantes, un effort pour résoudre un problème peut perturber votre sommeil.

8-Détendez votre esprit et votre corps avant de dormir
-Essayez de prendre un bain chaud juste avant d’aller au lit.
-Vous pouvez également essayer de lire un livre de détente avant de se coucher.

9-Utilisez des remèdes naturels pour favoriser un meilleur sommeil
-Vous pouvez profiter d’un bain apaisant et relaxant en utilisant des huiles à base de plantes ou d’huiles essentielles. Versez dans le bain l’huile de lavande, camomille romaine, marjolaine, néroli, bois de santal, valériane et  vétiver pour un plus d’effet
-Via l’aromathérapie, telles que la combustion des bougies d’aromathérapie ou chauffer des huiles essentielles, vous pouvez donner à votre chambre un parfum merveilleusement apaisant.
-Utilisez des remèdes à base de plantes naturelles pour améliorer votre sommeil. Le vinaigre de cidre ou une tasse de tisane chaude de : passiflore,  valériane, mélisse, tilleul, avoine et de camomille sont bonnes et  pourraient vous aider à bien rêver.
-Certaines personnes utilisent des suppléments de mélatonine pour les aider à dormir, à bon escient.
-Les ions négatifs peuvent vous détendre et favoriser votre sommeil. Vous pouvez essayer d’utiliser un purificateur d’air qui émet des ions négatifs, ou essayez de placer un tapis de mise à la terre.
-Essayez la méditation et la respiration profonde avant de dormir.

Source maplante.com

« Mes parents m’ont beaucoup appris au sujet de la philanthropie. L’idée de servir la communauté a également été une part importante de l’éducation de ma femme, Melinda. Mais notre premier voyage en Afrique, en 1993, a changé notre vision des choses. Nous étions en vacances et les paysages étaient magnifiques. Les gens se montraient amicaux, mais la très grande pauvreté que nous avons découverte à cette occasion nous a bouleversés. Une fois rentrés chez nous, nous avons énormément lu et avons discuté avec beaucoup de personnes afin de comprendre comment on se retrouve pris au piège de la pauvreté. Un des points qui nous est assez vite apparu évident est qu’il est impossible de rompre le cycle de la pauvreté quand on n’est pas en bonne santé.

Fournir des médicaments

Nous avons été choqués d’apprendre que dans les pays pauvres des millions d’enfants mouraient chaque année de maladies évitables, pour la seule raison qu’ils n’étaient pas immunisés. Cela nous a amenés à nous poser deux questions. Comment remédier à cette situation ? Et que pouvons-nous faire pour y contribuer ? Nous avons pris conscience que l’absence d’un mécanisme capable de procurer vaccins et médicaments aux enfants des pays pauvres constituait l’un des plus gros problèmes. Les pays en développement n’avaient pas les moyens de les financer. Et les compagnies pharmaceutiques n’avaient aucun intérêt commercial à investir dans la fourniture de médicaments aux régions les plus pauvres.

   Source Le Monde

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…