Dans une lettre ouverte publiée le 10 novembre 1993, Serigne Cheikh tidianeSy revendiquait son appartenance à une communauté, celle là dont l’élément essentiel consiste à prêter l’oreille à des hommes plus intelligents que le commun des mortels. Cette « race d’hommes » aux conceptions à même d’enterrer les thèses issues des connaissances livresques ont  ceci en commun : une maitrise du verbe avec une pertinence rare. Pour un homme de la trempe d’Al Maktoum, une telle faculté doit être associée à une action rénovatrice, pierre angulaire de l’œuvre du Prophète Muhammad (psl). Et l’on sait que de ses discours résultent des concepts capables d’opérer une rupture : rupture avec des valeurs traditionnelles coiffées de supputations, un cadre politique chantre  du cautionnement de l’illégalité, une intelligentsia atteinte de la fameuse crise de perception, une économie axée sur un système qui promeut le gaspillage,une pratique religieuse en manque d'éducation mystique, une jeunesse sous le joug de l’inflation des valeurs, une tendance à confondre occidentalisme et modernisme…La conscience universelle se perd dans les dédales d’un obscurantisme qui ne dit pas son nom.

Et Serigne Moustapha Sy  d’enfourcher le cap de forgeur de concept, et ceci depuis plus de quatre décennies. Son objectif : faire maitriser ses paroles et paraboles qui pèsent lourdement sur la conscience publique. Objectif au terme duquel  la constructiond’une société modèle avec comme pilier la doctrine prophétique s’avère nécessaire. Et depuis, l’homme à la djellaban’a cessé de souligner sa position de grand père spirituel  de cette élite.

L’exemple le plus frappant de l’adhésion du tribun de Tivaouane à la cause Moustarchidine reste ses témoignages durant les fameux événements de l’année 1993, avec l’arrestation de plusieurs disciples moustarchides.Dans ses interventions, il est possible de déceler trois optiques.  Une premiére allant  dans le sens d’une condamnation pure et simple des auteurs d’une telle injustice qu’il qualifie de « kidnapping ». Dans une lettre ouverte publiée le 7 mars 1994, Serigne Cheikh insinuait que tous ceux qui y ont participé se verront immanquablement traqués par les forces de l’autre galaxie.« Ils vont tous payer, du fait qu’ils ont légitimé et même cautionné des actes contre nature», rétorque t-il. Et depuis, il paye en permanence.

Ladeuxième dynamique  a trait à un cautionnement de la prise de position de Serigne Moustapha Sy,qui apportait son soutien à l’opposition. Alliance qu’il compare au choix de Mahomet (psl) de soutenir  leschrétiens au détriment des perses. « Moustapha n’a pas à avoir de « repentir ». Son choix est à la fois juste et fondamental », déclare l’auteur de Fa Ileyka.

 Quant à la troisième objection, elle  s’apparenteà une citation de l’héritage spirituel du Mouvement. Dans un communiqué de presse publié le 8 novembre 1993, il précise : « En ce qui concerne l’aspect mystique de la chose, et dont se réclame l’ensemble des Moustarchidines, et qui a pour centre de rayonnement la mémoire du Khalife Ababacar SY, cela ne concerne que ce Grand Homme de DIEU et qui, comme chacun le sait, peut régler ce problème selon les règles de Sa Sainteté. ». Il va plus loin en déclarant que  le Mouvement Moustarchidine a été dédié à la mémoire des gens de la caverne (AshaboulKeuhfi) par l’homme au bonnet carré.

Serigne Moustapha Sy reste aujourd’hui le seul apte à interpréter la philosophie du conférencier de talent avec une profondeur remarquable. Encore faut-il souligner le fait qu’il en ait fait une « accoucheuse d’actions concrètes ». Et depuis, il ne cesse d’œuvrer dans une démarche, celle qui faisait dire à Serigne Cheikh Tidiane Sy que les Moustarchidines sont plus que jamais attachés aux grands objectifs de ce siècle. Dans une lettre ouverte publiée le 5 avril 1994, il écrit : « Les Moustarchidines restent attachés à une volonté inébranlable d’aller toujours de l’avant.».

Nourris à la sève de l’enseignement d’un professeur d’espérance à l’image de Serigne Moustapha Sy, les moustarchidines restent les héritiers légitimes d’une pensée qui surpasse l’entendement du commun des mortels, et leur mouvement le reflet en conscience collective de la pensée d’Al Maktoum. Il s’agit entre autres d’une appréhension rare de la chose religieuse, d’un élan rénovateur qui transcende  les conceptions sur les relations entre islam et occident, d’une redéfinition de la culture, de l’incarnation par le croyant d’un personnage atypique, de la promotion d’une nouvelle conscience et d’une réorientation  du message islamique conforme aux réalités du temps et de l’espace.

En effet, la Conception Maktoumienne de la chose religieuse invite les « gendarmes du monde » à être récalcitrants. « Laissons le musulman interroger correctement son coran et le chrétien son évangile. L’impérialisme mondial ne saurait remplacer un  tel message  dans le cœur d’un homme fort de son appartenance à la conscience universelle. », souligne t-il dans Islam et Monde Occidental. Une telle pensée s’apparente à la conception de Serigne Moustapha Sy allant dans le sens de dénoncer l’existence d’un « islam de cliché », vulgarisé par les médias occidentaux. Aussi l’occident, technique sans conscience, et l’islam, conscience sans technique, doivent procéder à une coopération de haut niveau. Une telle jonction reste un pilier dans la démarche du D.M.W.M, avec un usage de la technique associé à des activités d’ordre spirituel (cellule technique, cellule internet, cabines de traduction), ou encore un objectif de restauration des valeurs par le canal des médias (Mourchid TV).Dans le domaine de la culture, il faut soulever l’équivoque selon laquelle l’homme à la djellaba, toujours dans sa lettre intitulée Islam & Monde Occidental, dénonce le phénomène de « l’ignorance des savants », encore plus fallacieux que ce qu’on peut appeler ignorance des incultes.Et le Chef de Guerre des Moustarchidines de s’engager dans la restauration de la culture synonyme de valeurs. Valeurs à même de faire d’un Moustarchid cultivé un  être à la fois savant, discipliné, tourné vers l’évolution et doté d’un sens de l’organisation. Si la Prophétie de Mahomet (psl) nous enseigne que l’encre du savant est aussi précieuse que le sang du martyr, il n’en demeure pas moins que l’acquisition de connaissances doit être associée à ces vertus, au risque de verser dans l’obscurantisme intellectuel, à l’origine de la fameuse crise de logique.

Le patriarche de la Tijanya aime à citer David, histoire d’illustrer le caractère atypique de la personnalité du musulman convaincu, celui là qui sait accomplir ses devoirs religieux tout en participant activement aux travaux de réforme mondiale, pour psalmodier ces vers de l’illustre Fa Ileyka : « FakaAnnahoumFizzikriWalAdabilleuziFizzikri Mine Mala i Samarrouhàni/WakaAnnahoumWaqtannachàTiliEuhlihime Wali QawmihimeBiwaziifatiSoultàni.» 

«La promotion de l’homme passe d’abord par l’homme avant que l’outil n’y soit associé. J’admire beaucoup plus les apôtres que les édificateurs de pyramide. S’il y’a les deux réunis en un seul, c’est encore mieux. Dieu rend hommage à David parce qu’il est à la fois prophète, architecte, ténor et poète. »,déclare le patriarche de la Tijanya. Et c’est là tout le sens de la responsabilité du Moustarchid. Responsabilité que le Grand Patron compare à un rôle de catalyseur, dix fois plus noble et plus sensé que celui des acteurs de la mondialisation, parce qu’ayant pour fondement un perfectionnisme exquis.  « Ah!Si un jeune pouvait renoncer à sa jeunesse pour se consacrer uniquement aux exigences de sa maturité! »,se lamentait le Grand Al Maktoum il y’a plus d’une vingtaine d’années. Aujourd’hui, avec une jeunesse Moustarchid tournée vers les réalités du 21éme siècle, il n’hésite pas à confier publiquement  à l’égard du Chef de Guerre des moustarchidines : « Moustaf!Ton grand péreSerigneBabacarSy est d’une fierté sans mesure pour ton œuvre. »

 

 MAME CHEIKH

Chroniqueur

Senpresse.Com

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 31 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…