En ce vendredi, Khalifa Sall fait face au juge dans le cadre de son procès en appel. Ses conseils ont la parole. Me Bamba Cissé, s’appesantissant sur divers articles, à expliquer la manière dont le procès en appel de son client tourne vers le mauvais sens.

 

Rappelant que l’article 558 ne doit pas prôner dans ce cas précis car « étant complexe », la robe noire juge que pour mieux cerner les choses, il faut « faire appel à l’article 557 ». Selon lui, avec l’article 558, « le juge est complètement hors sujet car cet article n’a pas besoin d’être en vigueur ». A suivre Me Bamba Cissé, toutes les parties qui se sont penchées sur l’affaire Khalifa Sall ont parlé en sa faveur. « Dans l’affaire Khalifa Sall, il y a deux mains de Dieu, l’article 158 et la Cour de la CEDEAO », argue-t-il avant de terminer en lançant une pique à ses pairs : « Je ne connais pas la loi mieux que vous, chers confrères, mais mon avantage est que je suis plus jeune que vous. J’ai aussi la mémoire encore fraîche ».

Senenews

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 87 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…