A l’occasion de la cérémonie de prestation de serment des juges consulaires de la Cour d’Appel de commerce, l’ancien procureur de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) Alioune Ndao pense "qu'il n'y a aucune célérité excessive dans le traitement de cette affaire". A cet effet, il souligne qu’un dossier de justice suit son temps, qu'il soit traité rapidement ou non. À son avis, "l'affaire Khalifa Sall constitue un dossier ordinaire, comme tous les autres". 

Press Afrik

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 514 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…