Dès 5h du matin, les militants pro-Khalifa ont pris d’assaut le Palais de justice de Dakar. Accéder au tribunal relève, dès lors, d’un véritable parcours du combattant : pas moins de six verifications avant d’accéder à la salle 4, en plus de deux portiques et de trois détecteurs de métaux.

À l’intérieur, il y a un petit air de déjà vu : Mes Moussa Félix Sow et Yérim Thiam se trouvent au côté d’Antoine Félix Diome. Ce dernier, aujourd’hui agent judiciaire de l’État, était le substitut du procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), lors du procès de Karim Wade, alors que les deux premiers plaidaient déjà pour l’État du Sénégal.

On remarque aussi l’absence des leaders du Parti socialiste, dont le maire de Dakar a été exclu tout récemment. On note également dans la salle la présence de Cheikh Guèye, le maire de Dieuppeul-Derklé, de la députée Aïda Mbodj et de certains leader du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), le parti de l’ancien président Abdoulaye Wade.

J.A

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 58 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…