Magal Jour J-3 Portrait de Sokhna Mame Diarra Bousso

Sokhna1 Mame Diarra Bousso (1833-1866) est la troisième épouse du marabout Momar Anta Sali Mbacké et la mère de cheikh Ahmadou Bamba, chef religieux musulman, fondateur du mouridisme.

Elle est l'objet d'une haute considération et d'une dévotion particulière de la part des membres de la confrérie des mourides. Une célébration annuelle – dénommée « Magal » comme le Grand Magal de Touba – lui est dédiée à Porokhane, une localité proche de Nioro du Rip dans la région de Kaolack2, où elle mourut à l'âge de 33 ans. Ce pèlerinage est le seul dédié à une femme au Sénégal. Il attire chaque année des milliers de disciples, surtout des femmes, qui visitent son mausolée et plusieurs autres lieux saints3.

Mame Diarra Bousso est née en 1833 à Golléré, une localité du nord-est du Sénégal aujourd'hui rattachée au département de Podor.Elle est une femme qui a consacré toute sa vie à l’adoration de Dieu et à la transmission du savoir Islamique. Sokhna Diarra descend directement de la lignée de Imam Hassan, Petit Fils du Prophète Mouhamed (SAWS)

Sokhna Diarra est l’exemple de la femme idéale en Islam. Elle fut très tôt éduquée dans la pure tradition musulmane par sa mère dont les enseignements étaient réputés partout. Elle maîtrisa le Coran chez elle et allia à la fois les sciences théologiques et les taches quotidiennes inhérentes à la vie d’une femme dans la société. En elle, se trouvait déjà à bas âge un condensé de valeurs qui doivent caractériser la femme musulmane : le savoir, la piété, la droiture, la soumission exclusive à Dieu le Guide Suprême. Son engagement et sa détermination à se conformer quoi qu’il advienne aux instructions de la charia sont connus de tous et chantés par les grands poètes mourides comme Serigne Moussa Kâ, Serigne Mbaye Diakhaté, etc. Ce qui signifie qu’elle menait une intense activité pieuse. Ce qui n’entrava en rien sa soumission totale à Serigne Mor Anta Sally Mbacké. De Nawel où elle partit pour rejoindre le domicile conjugal à Mbacké son serment fut mémorable et toute l’assistance était émue de la forte détermination de Mariama Bousso qui croyait en Dieu à tel point qu’elle venait de montrer que par le service qu’on rend à son maître (époux) on peut, non seulement parvenir au cercle scellé de Dieu mais aussi avoir une descendance digne des grandes figures de l’Islam. 

L’histoire lui donnera raison car, malgré une courte vie (33 ans), est s’est assigné les règles de bonnes conduites islamiques au point que Dieu lui donna une progéniture exceptionnelle. Elle est la mère de Serigne Mouhamadou Mor Diarra (Borom Sam), de Serigne Abibou Lahi, de Sokhna Fatima et du Serviteur Privilégié du Prophète Mouhamed (SAWS) Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. 

Sokhna Diarra éduquait ses fils en leur traçant la voie à suivre pour faire partie des pieux valeureux de l’Islam. Elle accomplissait ses devoirs familiaux et se consacrait exclusivement à l’adoration de Dieu comme nous le rapporte Serigne Bassirou Mbacké dans son livre Minanoul Bakhi Khadim. En effet dans ce livre de référence, Cheikh Mouhamadou Bachir nous explique Sokhna Diarra savait trouver le temps de s’occuper de l’éducation et de la formation de ses enfants. Elle aimait leur raconter très souvent l’histoire des saints et des pieux anciens, afin que leur vie leur serve d’exemple, de référence. C’est ainsi Cheikh Ahmadou Bamba se retirait dans la nuit parce que ayant entendu sa mère dire que les valeureux preux de l’Islam avaient l’habitude d’être debout toute la nuit. Et pourtant, en ce moment, Le Cheikh ne savait même pas que c’était pour prier parce que étant trop jeune. 

Sokhna Diarra se distinguait par sa foi, sa piété, une constance notoire dans la mission qu’elle s’est assignée. Ce qui fait d’elle une femme exempte de tout reproche vis-à-vis de Dieu, de son époux et des voisins en premier lieu ses coépouses (Mame Anta Ndiaye Mbacké et Mame Faty Issa Diop) avec qui elle entretenait une complicité remarquable. En effet, de Mbacké à Porokhane en passant par Khourou Mbacké, jamais on n’a vu Mame Diarra se détourner ne serait ce qu’une fraction de seconde de son objectif.

Elle a vécu 33 ans. Cette vie courte mais remplie de bienfaits lui a valu un témoignage fort élogieux de son époux (son surnom de Diaratou Lah). C’est cette vie également qui fait que chaque année des milliers de personnes se déplacent vers ce haut lieu de pèlerinage qu’est Porokhane pour lui rendre un hommage appuyé. 

Mame Diarra fût décédée et inhumée à Porokhane vers 1866, à l'âge de 33 ans.

BBY Accuse Une Frange de L'opposition de Sabotage Prévue

Pèlerinage A La Mecque: 2 Millions de Fidèles Attendus

Deux millions de pèlerins du monde entier sont attendus cette semaine à La Mecque dans l'ouest de l'Arabie saoudite pour effectuer le grand pèlerinage musulman qui est un devoir religieux et, pour certains, le voyage d'une vie. L'évènement sera marqué cette année par le retour des Iraniens, absents en 2016, et se déroulera sur fond de crise diplomatique dans le Golfe et de recul du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans ses fiefs irakiens et syriens.

"Je suis tellement excitée, beaucoup de gens rêvent de venir ici. Lorsqu'on quitte ce lieu, on se sent plus religieux", affirme à l'AFP l'Indonésienne Eni, 47 ans, le visage rond ceint d'un voile couleur sable brodé de dentelle aux extrémités.

Son pays fournit le premier contingent de pèlerins à La Mecque et ses coreligionnaires sont nombreux à l'aéroport de Jeddah, à 80 km de La Mecque, où transitent ces jours-ci des dizaines de milliers de pèlerins. La tête plongée dans un Coran, Eni semble loin du vacarme incessant qui l'entoure. La chaleur est étouffante. Des perles de sueur stagnent au-dessus de sa bouche.

LE POINT 

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…