« Jadis animés par la vocation de défendre l’opinion publique contre ses oppresseurs à l’image des politiciens ou encore des hommes d’affaires, les médias sont aujourd’hui dans une situation de conflit contre cette même opinion publique ! ». Ces propos, cités par le tonitruant Jean François Kahn, dans son ouvrage intitulé « Horreur Médiatique », en disent beaucoup sur l’image plutôt funambulesque mise en avant par ceux-là qui disent détenir le quatrième pouvoir.  Des propos que toute personne à l’esprit lucide peut adopter, d’autant plus qu’ils viennent d’un journaliste qui a évolué pendant des décennies dans cette sphère qui devrait promouvoir l’honneur.

Il n’y a rien de plus grave que ce jeu du chat et de la souris dans lequel s’adonnent médias et opinions publiques. Il arrive qu’une personne ayant exercé de hautes études universitaires se trouvent dans une posture assez bizarre : croire tout ce qu’une personne non initiée à la réflexion profonde, et moins savante que lui, écrit. Il s’y ajoute le verbiage incessant constaté qui pollue l’atmosphère médiatique. Cet étonnant jeu s’apparente à la remarque d’Amin Malouf, qui précise : « Les médias reflètent ce que disent les gens, et les gens ce que disent les médias. » Un jeu de miroirs dont il est  temps de mettre fin. Terme qui ne pourrait être évoqué sans pour autant que l’on ne procède à une dénonciation de ce qu’on peut appeler une crise d’interprétation.
 Il faut être Albert Einstein, l’un des hommes les plus intelligents au monde, pour oser théoriser le Concept de Bombe C, pour évoquer la communication. Un moyen assez révolutionnaire pour l’homme d’anticiper sur une ère ou l’horreur va fleurter avec  les plumes de ceux qui écrivent. C’est là que se trouvent les vicissitudes qui ont surtout atteints le secteur de la presse. Et ce qui est effarant demeure le fait de considérer comme leader d’opinion ceux qui font l’actualité. Sidi Ibrahim Rayahi ne faisait donc pas fausse route en rétorquant le fait que la formule qui fera exploser ce monde sera moins militaire qu’on le pense. Après tout, ce qui n’est qu’accessoire ne cesse de rebuter les esprits lucides et éclairés. Mais quand on évolue sous le joug de la crise d’interprétation, il est souvent difficilede distinguer l’essentiel.

 Au Sénégal, l’on nous dit que la seule ressource qui reste à ce pays est la démocratie. Quelque soit la conception qu’on a de cette idéologie, il est de tradition qu’elle n’a pour pilier que la  presse. N’est-il donc pas temps que les journalistes prennent conscience du fait qu’ils détiennent des entités dont la puissance n’est plus à théoriser ?  Un révolutionnaire à l’instar de Malcom X a cité  ces entités  dans une logique plutôt inquiétante, parce que soutenant qu’elles contrôlent les esprits.et de là, parviennent à innocenter les coupables et à prendre pour coupables des innocents. Un penseur de chez nous se plaignait assez souvent : « Seule une conscience pervertie peut culpabiliser l’innocence. » Le colonel Momar Ndao l’a compris, lui qui a soutenu dans son ouvrage intitulé « pour l’honneur de la gendarmerie », parce qu’il s’agit ici d’honneur et non d’horreur, préféré ne pas s’informer lorsqu’il accomplissait une mission d’envergure aux débuts des années 1990. Pour lui, c’était là le seul moyen de ne pas voir son opinion  être travestie. Au cas contraire, il est certain qu’il aurait perdu son opinion pour épouser la logique des victimes de la crise d’interprétation. Si, dans le cadre de l’écriture, l’on n’arrive pas à poser convenablement un problème, avec la profondeur que cela mérite, mieux vaut désigner cela par une épithète autre que journalisme, et l’entité qui cautionne ceci ne saurait être qu’un chantre de l‘ignorance pardi !

Évaluer cet élément
(4 Votes)
Lu 1290 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…