La jeune femme qui a déclenché sa charge lundi en milieu de journée en visant une patrouille de police sur la principale avenue de Tunis était diplômée et au chômage, a indiqué à l’AFP

le parquet antiterroriste tunisien.

Vingt personnes, dont quinze policiers et deux adolescents, ont été blessées dans cette attaque, la première à secouer la capitale tunisienne depuis 2015, mais aucune n’a été touchée grièvement, ont indiqué les autorités tunisiennes. La vie est revenue à la normale sur l’avenue Bourguiba, hormis une présence policière renforcée sur cette artère déjà très surveillée habituellement, où se trouvent le ministère de l’Intérieur, l’ambassade de France ou encore de la cathédrale de Tunis. Les services municipaux nettoyaient au karcher la zone où la jeune femme a déclenché sa charge, tandis que touristes et travailleurs arpentaient l’avenue où les nombreux cafés ont rouvert.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 179 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…