Jeunesse

17 Jan, 2017
La vente est le talent n°1 à posséder, pour rendre un business rentable. Pas de vente, pas de ...
08 Jan, 2017
Plus de 150 mariages collectifs célébrés à Yoff Layène hier aprés midi. Une pratique qui est de ...

Santé

16 Jan, 2017
Nul n'est à l'abri de la grippe et elle peut s'attaquer à tout le monde, peu importe l'âge de la

Développement Personnel

30 Nov, 2016
par
Il n'y a que deux émotions fondamentales: la peur et l’amour.  Toutes les autres émotions peuvent

Revue de Presse

Spécial CAN

Dossier du mois

Portrait du mois

Vidéos

Mode

23 Nov, 2016
Le mouvement #nomakeup (sansmaquillage) lancé par Alicia Keys a fait pas mal de jalouses, particulièrement
senpresse.com

senpresse.com

Le recours de Yahya Jammeh ne peut empêcher la prestation de serment du nouveau président Barrow, a soutenu l’ancien ambassadeur de la Gambie aux Etats-Unis, Cheikh Omar Faye, invoquant une jurisprudence de 2011, née d’un recours de l’opposant Ousseynou Darboe contre les résultats de la présidentielle gambienne de cette année-là."Jammeh a le droit de recourir à la Cour suprême comme l’avait fait en 2011 Ousseynou Darboe, mais cela n’avait pas empêché la tenue de la cérémonie de prestation de serment’’, a dit M. Faye dans des propos relayés par ’’Leeral’’, une radio privée lougatoise.

Les quotidiens parvenus mercredi à l’APS titrent pour la plupart sur l’imminence d’une intervention militaire de la CEDEAO en Gambie dont le président sortant Yahya Jammeh refuse jusque-là de passer pacifiquement le pouvoir à son successeur élu Adama Barrow dont la victoire a été validée par la commission électorale gambienne.   La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tente depuis quelques semaines de convaincre le président Jammeh de céder le pouvoir à l’opposant Adama Barrow, que le Sénégal accueille depuis samedi à la demande de l’organisation sous-régionale.

mercredi, 18 janvier 2017 09:24

CAN : l’Égypte et le Mali dos à dos (0-0)

Nation la plus titrée du continent, l'Égypte a concédé le nul face au Mali (0-0) pour son retour dans la Coupe d'Afrique des nations après sept ans d'absence mais a ajouté un nouveau record à son palmarès, mardi à Port-Gentil. Sur une pelouse délabrée, les Pharaons ont trouvé le moyen d’ajouter un chapitre à leur riche histoire : le légendaire gardien Essam El-Hadary est devenu, à 44 ans et deux jours, le joueur le plus âgé à disputer la phase finale de la CAN.Le quadruple vainqueur du trophée (1998, 2006, 2008, 2010), entré en cours de jeu après la blessure du titulaire (25e), a réussi une sortie décisive dans les pieds de Moussa Marega en fin de rencontre pour sécuriser le nul (85e).

Un nouveau soulèvement militaire parti de Yamoussoukro a secoué la Côte d’Ivoire mardi, au lendemain du règlement d’une partie des primes réclamées la semaine dernière par des mutins issus des forces armées. Si les armes se sont tues en fin de journée, au moins un mort est à déplorer.Le mouvement de protestation armé qui s’est déclenché mardi 17 janvier au matin avait pour épicentre Yamoussoukro. Il a d’abord pris forme au centre d’instruction et de formation militaire de Zambakro, situé à moins d’une dizaine de kilomètres de la capitale.

L’équipe du Ghana, finaliste de la dernière Coupe d’Afrique, a débuté la CAN 2017 par une victoire 1-0 face à l’Ouganda, ce 17 janvier à Port-Gentil. Un penalty d’André Ayew a suffit au bonheur des Black Stars, dans le groupe D.♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.L’équipe d’Ouganda, l’une des équipes les moins réputées de cette CAN 2017, n’a pas réussi à imiter celles de la Guinée-Bissau ou du Zimbabwe. Les Ougandais ne sont en effet pas parvenus à déjouer les pronostics face aux Ghanéens, ce 17 janvier à Port-Gentil.Les « Cranes » [les « grues », en anglais, Ndlr] auraient peut-être pu décrocher le nul, comme l’ont fait les Bissau-Guinéens face aux Gabonais ou les Zimbabwéens face aux Algériens.

mercredi, 18 janvier 2017 07:45

Une Can pour nous-mêmes et par nous-mêmes

Dans le monde du foot-business, la Coupe d’Afrique des Nations est en train de gagner des trophées. Mais à quel prix ? Si on n’y prend pas garde, cette grande fête de la jeunesse africaine risque de nous échapper pour tomber entre les mains de capitalistes soucieux que de l’appât du gain. C’est vrai que le meneur de jeu du sport aujourd’hui est le business, mais des compétitions comme la Can doit prendre en compte beaucoup de paramètres.

La dissertation à la française est probablement l’un des exercices les plus difficiles à réaliser lorsque l’on est étudiant.

Comprendre l’enjeu, être rigoureux, trouver du contenu, ne pas tomber dans le hors sujet ou ne pas recopier le cours classiquement : il y a une méthode et des conseils à connaître pour réussir sa dissertation.

Suite à de nombreux échanges avec nos élèves en voici un condensé qui vous permettra (au moins) de vous assurer la moyenne.

Les dix étapes pour réaliser une bonne dissertation :

1) Comprendre ce que l’on fait
2) Comprendre le sujet
3) Faire une bonne introduction
4) Faire son plan
5) Brainstormer
6) Créer des sous-parties
7) Conclure
8) Rédiger au propre
9) Se relire
10) Démarquer sa copie des autres


1) Comprendre ce que l’on fait

Première étape lorsque vous vous lancez dans la dissertation : comprendre ce que vous êtes en train de faire. Ça veut dire quoi disserter ? Faire une dissertation c’est donner son avis et argumenter de manière logique et organisée sur un sujet donné.

Le danger dans la dissertation ? Tomber dans le hors sujet, être tenté de recopier son cours car la question y figure, manquer de contenu, être désorganisé, avoir une mauvaise expression…

 

2) Comprendre le sujet

La plupart du temps lorsque l’on arrive devant sa copie de dissertation le sujet nous fait peur, on panique ! On se dit : “Je ne connais rien sur ce sujet” ou “comment vais-je tenir 4h ?!” ou encore “Au secours, sortez moi d’ici !”.. ZEN. Il faut prendre cette question comme un réel défi qui va vous passionner durant les heures qui vont suivre. Si vous êtes intéressés et passionnés, vous intéresserez et passionnerez votre correcteur. Tout part de vous !

Première chose : lisez le sujet attentivement. Surlignez les termes importants et surtout n’omettez pas les petits mots de liaisons tels que « et » « ou », « face à », « contre » etc. Ils sont très importants pour choisir le bon plan de rédaction  

Par exemple dans le sujet de dissertation « Les catholiques face à la réforme protestante dans l’Europe du XVIème siècle : aspects religieux et politiques » le danger est de passer à côté du « face à » qui peut paraître anodin mais qui en vérité va dicter tout le plan de votre dissertation puisqu’il va ici s’agir de traiter non pas la réforme protestante en soi, mais la réaction des catholiques dans cette réforme.

 

3) Faire une bonne introduction dans une dissertation.

Une bonne introduction dans votre dissertation et c’est déjà une bonne note assurée ! (eh oui) Lorsque les deux premières pages de votre nouveau livre ne sont ni intéressantes ni très vivantes : avez-vous envie de poursuivre votre lecture? Probablement que non, et il en va de même avec l’introduction de votre dissertation : il faut donner envie à votre correcteur de continuer à lire ! Pour cela il faut suivre quelques étapes indispensables :

a) une accroche

L’accroche que ce soit dans une dissertation ou un commentaire est la première impression que vous laissez à votre correcteur, il s’agit donc de bien la choisir. Mais attention ! Ne proposez pas non plus une phrase bateau qui sort de nul part uniquement pour avoir une accroche…si vous n’êtes pas inspiré, passez, vous y reviendrez plus tard ! En histoire et en philosophie vous pouvez par exemple prendre des citations d’auteurs et en économie prendre un fait d’actualité que vous adapterez à la leçon traitée.

Une bonne pratique par exemple est de lister au fur et à mesure de l’année des citations d’auteurs que vous trouvez pertinentes et que vous pourriez réutiliser comme accroche dans vos dissertations ou commentaires de textes.


b) la définition des termes du sujet

Il s’agit maintenant de décrire les termes importants que vous avez surligné au préalable dans le sujet de la dissertation. Pas la peine de sortir des définitions tirées du Larousse : restez simples et utilisez des mots qui vous sont propres, le principal est quand même que vous compreniez ce que vous êtes en train d’écrire…


c) la problématique

C’est un peu l’étape qui va dicter le reste de votre dissertation…une mauvaise problématisation et c’est le risque d’avoir une copie hors sujet. Cependant, no stress, avec quelques clés l’exercice devient plus simple.

Généralement en économie et en histoire le sujet est déjà sous forme interrogative, et s’il ne l’est pas, souvent en ajoutant « Dans quelles mesures » ou « en quoi », il est facile de le transformer.

Par exemple : Vous montrerez que la décision d’investir des entreprises dépend du taux d’intérêt mais aussi d’autres facteurs. Vous pouvez ainsi transformer cette affirmation en : Dans quelles mesures des facteurs dont le taux d’intérêt réel interviennent dans la décision d’investir des entreprises ?

En philosophie c’est un peu plus complexe, généralement la problématique est là pour vérifier que vous avez vu le piège du sujet et qu’à vous on ne la fera pas. Pour prendre un exemple classique, dans le sujet « Le travail rend-il libre? », vous définissez le travail, et si vous avez bien appris votre cours vous savez que travail vient de tripallium, qui est un outil de torture romain. Vous allez ensuite définir la liberté, et c’est ainsi que va jaillir votre problématique, le problème auquel vous allez essayer de répondre dans votre dissertation, à savoir comment quelque chose qui nous fait souffrir, une contrainte qu’on nous inflige, pourrait-ilnous rendre libre ?

Il existe toujours plusieurs problématiques possibles et elles dépendent à chaque fois de la sensibilité de chacun au sujet, c’est ici également qu’intervient la passion : à vous de montrer ce qui vous semble davantage intéressant ! Encore une fois, si vous êtes intéressé, votre copie le sera également.


d) l’annonce du plan

Pour terminer l’introduction de votre dissertation il s’agit maintenant d’annoncer votre plan. A cette étape vous ne l’aurez probablement pas encore défini complètement, vous pourrez y revenir plus tard. Dans tous les cas faites attention aux longues et lourdes formulations du type « Nous verrons dans une première partie que… » Soyez simple et essayer de présenter davantage le déroulé de l’histoire que vous allez décrire : « Si le travail est certes vu comme une contrainte nous verrons qu’il est également un facteur de libération, et nous nous demanderons enfin si la dénaturation du travail moderne ne serait pas un nouveau facteur d’aliénation dans le travail. »

 

e) l’écrire au propre

Rédigez votre introduction entièrement au propre une fois que vous l’avez terminée, cela vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur votre dissertation, et de gagner du temps par la suite.

 

4) Faire un plan de dissertation.

Lorsque vous faites une dissertation c’est un peu comme quand un politique fait un grand discours. Il y a une accroche, un déroulement, et surtout un crescendo dans l’histoire que vous narrez. A la fin le public doit être convaincu de voter pour vous. Il faut que votre dissertation parte ainsi du plus évident pour aller au plus compliqué et au plus implicite. Voilà une technique qui peut vous aider dans la réalisation de votre plan, c’est un conseil que vous n’êtes pas obligé de suivre et dans des matières autre que la philosophie cela peut parfois être difficilement adaptable, mais elle a son efficacité :

         a) Pour votre première partie : allez à ce qui vous paraît le plus évident, c’est un peu l’opinion de monsieur tout le monde. Si on reprend l’exemple sur « le travail rend-il libre? », l’évidence pourrait êtreque le travail est nécessaire pour se sentir libre, dans ce cas là il faut développer les premiers arguments en ce sens.

         b) Dans votre deuxième partie il s’agit alors de venir réfuter ce que monsieur tout le monde a avancé, il faut montrer qu’il a tort, et pour cela contrer ce que vous venez de présenter. Non le travail n’est pas nécessaire pour être libre, il détruirait même des libertés.

         c) Dans votre troisième partie, et maintenant que vous vous êtes débarrassé des présupposés du sujet, il va vous falloir le creuser davantage et donner votre avis et votre vision sur le sujet. Le plus pratique dans cette partie est de reprendre les termes de la problématique et d’aller plus loin, pensez à une ouverture à laquelle vous essaierez de répondre avec différents arguments. Dans notre exemple ici on pourrait se demander si en fait sous certaines conditions le travail ne mènerait pas à une certaine liberté.

C’est un classique : OUI – NON – MAIS / Thèse – Antithèse – Synthèse, qui fonctionne dans pas mal des cas en philosophie et en économie. En histoire vous aurez régulièrement des plans chronologiques ou thématiques, rarement dialectique comme celui-ci.

 

5) Brainstormer

C’est un moment important dans la réalisation de votre dissertation car c’est l’étape où vous rentrez au maximum dans votre sujet. Il vous faut écrire sur vos feuilles de brouillon tout ce qui vous vient à l’esprit par rapport au sujet sans vous mettre de barrières. Ces pages blanches en face de vous doivent être remplies ! Le tri viendra par la suite. Il vaut mieux pour faciliter le travail avoir une page de brouillon par axe, ici dans cet exemple de philosophie sur le travail et la liberté j’en aurais donc trois.

Comment faire pour trouver du contenu et des arguments pour remplir sa dissertation ?

Régulièrement lorsque vous arrivez à cette étape : vous stressez parce que vous ne trouvez rien et vous vous dites super j’ai fait tout ça pour ne rien avoir à remplir dans mes sous-parties…Ne paniquez pas, vous avez des connaissances et des arguments, il faut juste aller les chercher.

Pour cela : ne cessez pas de questionner le sujet. Rebondissez d’une question à une autre et cela vous permettra de déterminer un certain nombre d’arguments. Listez des théories d’auteurs, des définitions et tout ce qui vous revient du cours, et surtout : passionnez-vous pour le sujet ! Prenez cette dissertation comme un réel défi, plus vous vous sentirez concerné par celui-ci et plus vous parviendrez à trouver des arguments et idées facilement.

 

6) Ranger ses sous-parties.

Maintenant que le brouillon de votre dissertation est bien rempli, il vous faut ranger et organiser des sous-parties à l’intérieur de chaque axe. Idéalement il en faudrait trois, mais si vous n’en avez que deux, aucun problème mais il faudra rester cohérent dans le reste de votre dissertation et n’en avoir que deux dans les autres parties également.

Dans chaque sous-partie il doit y avoir : une idée, un exemple et un commentaire.

  • il faut donc premièrement expliquer l’argument que vous avancez : votre idée, et expliquer en quoi cet argument permet de justifier votre axe. Pour cela, pas besoin de tourner autour du pot et d’ennuyer ainsi votre correcteur : soyez brefs et concis.
  • puis, il vous faut trouver un exemple permettant de justifier et de comprendre davantage l’argument que vous venez d’avancer. Pour cela référez-vous à votre brouillon et les références à votre cours que vous aurez notées, ou encore à votre expérience personnelle, etc.
  • enfin pour terminer votre sous-partie il faut rapidement la commenter et conclure en liant l’idée avec l’exemple afin de prouver une dernière fois que cela va bien dans le sens de votre axe.

Si vous respectez rigoureusement ce plan non seulement votre correcteur ne se perdra pas dans votre copie mais vous ferez preuve de rigueur ce qui prouvera que vous maîtrisez votre sujet, que vous ne paniquez pas et qu’au contraire vous savez très bien où vous allez.

 

7) Une bonne conclusion en dissertation.

Conclure votre dissertation est assez simple, mais régulièrement vous finissez votre copie très rapidement et n’avez soit pas le temps de la faire soit vous la baclez, ce qui ne permet pas au correcteur de garder une dernière bonne image de votre copie.

L’idéal est donc de la rédiger entièrement sur votre brouillon avant de vous lancer dans l’étape de la rédaction, cela vous permettra de gagner du temps et d’uniquement avoir à la recopier durant les cinq dernières minutes de l’examen.

Une bonne conclusion de dissertation est une conclusion qui sera succincte et qui au-delà de résumer vos axes, répondra de manière claire à la problématique que vous aurez soulevée en introduction.

Dans certaines matières une ouverture est la bienvenue, par exemple en économie ou histoire, mais tout comme l’accroche, si vous n’êtes pas inspiré ce n’est pas la peine d’en mettre une bateau du style “Cela va-t-il avoir des conséquences sur un autre futur événement ?” Préférez un élargissement plus actuel, par exemple sur le chapitre des mémoires de la seconde guerre mondiale vous pourriez conclure : Un long travail de mémoire a aujourd’hui abouti en France à une vision démystifiée de la Seconde Guerre Mondiale et du régime de Vichy, de la Résistance et de la Collaboration. La condamnation de l’historien Robert Faurisson, pour contestation de l’existence de crimes contre l’humanité, en administre une preuve tangible. Mais, soixante-dix ans après, les plaies semblent toujours ouvertes et le débat parfois devant les tribunaux très vif.

En revanche faire une ouverture en philosophie n’est pas forcément bien vu car cela montre que vous n’avez pas clôt le sujet et que vous pouvez encore le discuter, le but à la fin de la dissertation de philosophie est de tout de même avoir apporté une solution à la problématique lancée en introduction…

 

8) Rédiger au propre sa dissertation.

Une fois votre plan détaillé terminé, votre introduction et votre conclusion rédigée entièrement au brouillon, vous pouvez vous lancer dans la rédaction au propre de votre dissertation. C’est la partie probablement la plus agréable dans la dissertation car le plus gros du travail et de la réflexion a déjà été donné dans le plan détaillé, il s’agit maintenant de bien mettre en forme le tout.

Pour cela, soyez simple dans votre style d’écriture, n’essayez pas d’innover, faites des phrases courtes, n’utilisez pas des termes compliqués, décrivez soigneusement chaque argument, sautez des lignes entre vos grandes parties et annoncez-les “Dans cette partie nous verrons que…” ou sous forme interrogative :”Pourquoi le travail est-il nécessaire ? C’est ce que nous verrons dans cette première partie.”

 

9) Se relire

C’est également une étape assez sympa, si on a le temps de la réaliser, où il s‘agit certes de relire votre copie, mais surtout de corriger vos fautes d’orthographe et de vous satisfaire de votre travail (dans tous les cas il sera trop tard pour en changer donc ne paniquez pas si de nouveaux arguments super géniaux vous viennent à l’esprit, vous aurez fait de votre mieux).

 

10) Démarquer sa dissertation des autres

a) être original

Pour être original dans sa dissertation il faut citer des sources qui vous sont propres et personnelles. Il est totalement possible en philosophie par exemple de citer des pièces de théâtre, films, livres…que vous avez lus pour votre loisir et qui ne sont pas considérés comme “classique”. Il vous faudra les amener correctement, en préférant les exemples dont vous connaissez les auteurs, les metteurs en scène, etc. Vous pouvez ainsi dire “Dans la pièce de Machin, le metteur en scène Mr Machin a choisi la couleur rose pour symboliser l’enfance”.

b) Recycler ses connaissances

Très régulièrement on entend chez nos élèves “mais je n’y connais rien” ou “j’ai pas de culture”, mais comme dirait Norman : FAUX. Oui parce qu’il suffit juste de regarder notre quotidien autrement et d’aller puiser dans vos connaissances profondes. Par exemple cette pièce que vous avez lue en 5ème pour les cours, ces contes, et ces fables de la Fontaine que vous connaissez sans trop savoir d’où, tout ça c’est du bagage culturel, qu’il faut aller chercher et qui feront la personnalité de votre dissertation.

c) se questionner, tout le temps

Prenez l’habitude, notamment en philosophie, de questionner toutes vos affirmations et de le noter dans votre copie. Inutile d’aller dans la description complète de ces questions sinon vous pourriez 1) vous égarer et risquer le hors sujet 2) parler pour ne rien dire, laissez donc en suspens vos questions, cela permet de montrer au correcteur que vous vous interrogez sur le sujet, et que vous vous y intéressez pleinement.

d) faire des choix parfois difficile

Parfois vous connaissez une théorie d’un auteur par coeur, vous l’adorez, elle est géniale, elle peut être utilisée dans pleins de sujets, mais parfois elle ne passe pas du tout…Faites attention donc à ne pas citer des auteurs ou mécanismes que vous connaissez par coeur juste pour montrer au correcteur que vous maitrisez un peu votre cours. Soit vous réussissez à l’amener dans un argument un peu détourné (risqué, mais bien joué) soit vous ne le mettez pas….Il vaut mieux que votre copie réponde entièrement à votre sujet, que vous gardiez cette rigueur et cohérence dans la réponse à votre problématique de départ, plutôt que de balancer des théories que vous connaissez juste pour faire style que vous maitrisez votre cours. Il y’a des chances pour que votre correcteur s’en rende compte, et soit alors moins sympa dans sa notation…

 Pour conclure, faire une bonne dissertation c’est avant tout être organisé et cohérent. Il faut savoir bien problématiser la question et être simple et concis dans ses réponses. Une copie structurée est une copie qui est agréable et que le correcteur lira plus facilement. N’hésitez pas à y apporter votre piment en citant des expériences ou exemples personnels, sans omettre  les grands classiques appris en cours. Enfin, passionnez-vous pour le sujet ! Plus vous serez intéressé, plus votre copie le sera et plus votre correcteur appréciera 

Page 1 of 62

International

14 Jan, 2017
Depuis la chute et la fuite de l’ex-président Zine el-Abidine Ben Ali, il y a six ans maintenant, la nouvelle vie de sa famille, ainsi que de sa ...
14 Jan, 2017
A une semaine de l’investiture de Donald Trump, l’administration Obama se prépare à plier bagage. Mais non sans tenter de « sauver les meubles ».

Contributions

Comment dans un pays se réclamant de 99 % de croyants les journalistes peines à couvrir les évènements de nature ...
08 Jan, 2017
C’est la photo d’une famille du Far West : le père qui revient de la chasse aux canards, le fils dévoué coupe le bois
08 Jan, 2017
Si la grandeur se mesure par l’étendue des connaissances et l’envergure par la profondeur des pensées, alors il y'a
27 Dec, 2016
Les autorités sénégalaises sont, semble t-il,  enchantées par les résultats de la visite d'Etat de Monsieur Le ...
26 Dec, 2016

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…