Jeunesse

24 Avr, 2017
Vous voulez vaincre votre timidité. C’est décidé. Mais quoi faire exactement ? Voici 5 méthodes ...
24 Jui, 2017
Notre rédaction vient d'etre informée de la disparition de Serigne Moustapha Cissé, le Khalife ...

Santé

24 Avr, 2017
Les règles douloureuses, on connaît toutes, et chacune a ses astuces pour atténuer la douleur. ...

Développement Personnel

SOPRASEN

Ciné News

Mode

23 Nov, 2016
Le mouvement #nomakeup (sansmaquillage) lancé par Alicia Keys a fait pas mal de jalouses, particulièrement
senpresse.com

senpresse.com

mardi, 25 juillet 2017 12:17

POD & MARICHOU-BANDE ANNONCE EPISODE 26

 Le problème de la délivrance des cartes d’électeur est le principal sujet traité par les quotidiens reçus mardi à l’APS avec la saisine du Conseil constitutionnel par le chef de l’Etat afin de permettre le vote avec des pièces autres que la carte biométrique Cédéao. Le chef de l’Etat, Macky Sall, a saisi le Conseil constitutionnel "sur la possibilité que les électeurs n’ayant pu retirer leur carte d’électeur puissent voter aux élections législatives du 30 juillet 2017" avec d’autres documents, dont la carte d’identité nationale numérisée, a-t-on appris lundi de la présidence de la République.
 
Compte tenu des "lenteurs notées dans le retrait des cartes d’identité biométriques", cette saisine vise à amener le Conseil constitutionnel à autoriser les électeurs à voter avec une carte d’identité nationale numérisée, ou une carte d’électeur numérisée, ou un passeport, ou un permis de conduire, ou encore un document d’immatriculation, pour les "primo-inscrits" non détenteurs d’un des quatre premiers documents administratifs déjà indiqués, selon un communiqué de la présidence de la République.Il y a ‘’cafouillage au sommet’’ dans l’organisation et le déroulement du scrutin, note Enquête. ‘’Si ce n’est pas un aveu d’échec, ça en a tous les attributs. Après le report prôné par Moustapha Diakhaté, c’est au tour de Macky Sall de saisir le Conseil Constitutionnel pour permettre aux citoyens de voter avec des pièces autres que la nouvelle carte biométrique Cédéao. Une proposition rejetée par les partisans de Me Wade et Khalifa Sall’’, constate le journal.
 
Cette ‘’trouvaille’’ de Macky Sall, selon Vox Populi, ‘’enflamme les tensions’’. ‘’Entre aveux d’échec et solution catastrophe, le pouvoir attaqué de toutes parts’’, écrit le journal. Dans Vox, le président de la CENA, Doudou Ndir, confie : ‘’La situation est telle qu’il faut faire preuve de beaucoup d’imagination’’.L’Observateur parle de ‘’mauvais jeu de cartes’’ et estime que ‘’cela pourrait être une solution qui crée des problèmes’’. Le journal se fait l’écho des réactions de désapprobation que suscite cette saisine au sein de l’opposition.
 
‘’Aucune fraude ne sera tolérée’’ (Me Wade) ; ‘’Que Macky Sall se débrouille pour délivrer les cartes d’identité’’ (Ousmane Sonko) ; ‘’Macky Sall est en train d’étaler ses limites’’ (Me El Hadj Diouf) ; ‘’La démarche de Macky Sall s’inscrit dans un vaste plan de fraude’’ (Idrissa Seck).Selon L’Obs toujours, ‘’le mouvement Y en a marre exige la démission du ministre de l’Intérieur’’.C’est ‘’le poker menteur des cartes’’, note Le Témoin qui estime que le ministre de l’Intérieur ‘’a fini par étaler toute son incompétence pour organiser les élections de dimanche prochain’’.

‘’Si le président de la République en est arrivé à saisir le Conseil constitutionnel (…) c’est parce que l’indisponibilité des cartes risque d’attiser le feu qui couve sous la cendre des discours des Sénégalais et des Sénégalaises n’ayant pas encore le privilège de recevoir leurs cartes’’, ajoute le journal.C’est ‘’la confusion totale’’, s’offusque l’AS, soulignant que Me Wade qui a avait appelé à une marche pour la délivrance des cartes ‘’ rejette la proposition’’ du chef de l’Etat. Pour lui, ‘’il est hors de question que les Sénégalais votent avec les anciennes cartes et le récépissé d’inscription’’, écrit le journal.Les cartes numérisées, passeports, permis de conduire, etc, deviennent ‘’les recours de Macky Sall’’, note Le Quotidien qui relève que ‘’le faible de taux de retrait des cartes biométriques présageait d’une formule alternative pour faciliter aux citoyens l’expression de leur droit de vote’’.
 
Dans le journal, le président de la CENA, Doudou Ndir, soutient que le ministre de l’Intérieur ‘’a été honnête en disant que ses services ne peuvent pas produire toutes les cartes’’.Walfadjri se demande ‘’comment l’Etat s’est fait rouler dans la farine’’ dans cette opération de confection des cartes biométriques’’.‘’La fracture sera gravée dans les mémoires. Avec les nombreux problèmes sur la disponibilité des cartes d’électeurs qui font planer le doute sur la tenue du scrutin à date échue, on peut dire que l’Etat s’est bien fait rouler dans la farine malaisienne’’, écritWalf.‘’Le Sénégal qui a déboursé 50 milliards de francs Cfa risque d’être la risée du monde. Et si ce magot n’était pas perdu pour tous ?’’, ajoute le journal.
 
APS
 
Avec cette saisine du Conseil constitutionnel, ‘’Macky Sall garantit le vote à tous les électeurs’’, estime Libération.
 
Les journaux abordent également la volonté de Me Wade d’organiser sa marche pour la délivrance des cartes d’électeur en dépit de l’interdiction par les autorités compétentes. 
 
Me Wade ‘’maintient sa marche’’, souligne Vox Populi. ‘’Abdoulaye Wade et sa suite seront bel et bien à la Place Washington (ministère de l’Intérieur). L’assurance est du Parti démocratique sénégalais (PDS) malgré l’interdiction préfectorale (…), relève le quotidien Enquête.

OID/ASG

lundi, 24 juillet 2017 14:22

Décidez de Changer Votre Vie (vidéo)

Page 1 of 136

International

28 Jui, 2017
A Calais, environ cinq cents migrants tentent chaque nuit de passer en Angleterre. Huit mois après le démantèlement de la jungle et alors que l'été
14 Jui, 2017
Le ministre de la Justice Jeff Sessions a été auditionné mardi près de trois heures sur l’enquête russe par le Sénat. Le ministre, à de nombreuses

Contributions

Le vote, si petit soit ce mot, pourrait se définir grand comme le choix d'une trajectoire voire d'un avenir assumé. ...
14 Juil, 2017
Chers Confrères de Parti,  Je viens par cette présente rapportée un discours qui légitiment devait être prononcé
14 Juil, 2017
Les latins nous ont légués« Votum » (Vœu), qui désigne une méthode permettant à un groupe d’opérer une prise de ...
04 Juil, 2017
A première vue, l’Afrique et l’Etat moderne –du moins au sens de la philosophie des Lumières- ne font pas bon ménage.
04 Juil, 2017

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…