Jeunesse

21 Jui, 2018
Le Réseau 3 E (Elèves Etudiants Entrepreneurs) sera à l’honneur une fois de plus dans la banlieue,

Santé

06 Jui, 2018
La foi étant plus grande que l’addiction beaucoup de croyants possédant une addiction s’aménagent

Développement Personnel

06 Jui, 2018
[yt_youtube url="https://www.youtube.com/watch?v=KvXkGOR3H7Y" width="600" height="400" ...

Sur le Divan : la rubrique de Psychologie

radiosenpresse

Mode

02 Oct, 2017
[yt_youtube url="https://www.youtube.com/watch?v=XFM0219tLOc" width="600" height="400" responsive="yes" ...
senpresse.com

senpresse.com

Le Réseau 3 E (Elèves Etudiants Entrepreneurs) sera à l’honneur une fois de plus dans la banlieue, notamment au stade Amadou Barry de Guediawaye, pour une conférence sur les Secrets de La  Réussite avec Brice Dre Koué, Coach et Conférencier, tout comme 3 autres intervenants sur le meme thème.

Abdou Lo, le coordonnateur, nous rappelle ici les raisons de la création de ce cercle d’échange et de leadership :

«  Nous avons créé ce réseau de transfert de compétences pour combiner les profils afin de donner une perspective à la jeunesse sénégalaise, renforcer les acquis scientifiques fragiles et insuffisants dus aux bouleversements du système scolaire. A travers ce projet de société, nous invitons tous les jeunes à découvrir le goût d’entreprendre à travers des activités socioéconomiques qui contribuent à éveiller une passion pour le développement de projets de différentes natures leur permettant de développer des compétences profitables non seulement en tant que futur entrepreneur, mais également comme citoyen engagé pour le développement socio-économique de son pays.

Ce réseau développe l’esprit d’entreprendre depuis le lycée. Il vise à encourager le développement des habiletés telles que la confiance en soi, l’initiative, la créativité, l’esprit d’équipe, l’estime de soi, la passion, la réalisation de soi, la volonté et la motivation d’agir, le goût d’apprendre, la curiosité intellectuelle, le goût du dépassement, le goût du travail bien fait. Voilà des attitudes que nous ne pouvons ignorer en éducation. La culture entrepreneuriale est constituée de qualités et d’attitudes exprimant la volonté d’entreprendre et de s’engager pleinement dans ce que l’on veut faire. »

SENPRESSE

Une victoire éclatante, le civisme de fans salué sur la Toile, et un tweet raciste d’un animateur britannique… 

Homme d’affaires richissime et animateur de la version britannique de l’émission « The Apprentice » sur la BBC, Lord Sugar a semble-t-il voulu partager une « bonne blague », jeudi matin, à ses quelque 5 millions d’abonnés. En l’occurrence, un tweet comparant les joueurs de l’équipe du Sénégal à des vendeurs à la sauvette sur une plage de Marbella, en Espagne.

Pour appuyer son trait d’esprit matinal, Lord Sugar – qui est aussi l’ancien président du club londonien de Tottenham – a accompagné son message d’un montage photo montrant les Lions de la Teranga au côté d’étalages de lunettes et de sacs de contrefaçon. « Des gars pleins de ressources », plaisante-t-il.  

Pour appuyer son trait d’esprit matinal, Lord Sugar – qui est aussi l’ancien président du club londonien de Tottenham – a accompagné son message d’un montage photo montrant les Lions de la Teranga au côté d’étalages de lunettes et de sacs de contrefaçon. « Des gars pleins de ressources », plaisante-t-il.  

Volée de bois vert immédiate sur le réseau social, où les internautes ne manquent pas de souligner le racisme débridé de l’ancien animateur. « Un tweet choquant, ignoble », juge ainsi la journaliste de la BBC Babita Sharma. Face à la bourrasque, Lord Sugar accuse ses détracteurs de manquer d’humour. « C’est juste une foutue blague », estime-t-il, qualifiant son tweet « d’amusant ».

Comme à l’accoutumée lors de dérapage raciste, la prise de conscience du fautif aura été bien tardive. Ainsi, six heures après son premier tweet, l’intéressé rétropédale en publiant un nouveau tweet où il présente finalement ses excuses. « Clairement, ma tentative de faire de l’humour n’a pas eu l’effet escompté », a-t-il déclaré.

Bien loin des vilenies de l’homme d’affaires britannique, les Lions de la Teranga avaient fait rugir mardi les travées du Spartak Stadium en s’imposant face à une Pologne moribonde (2-1). Seule équipe africaine à avoir remporté son premier match, le Sénégal s’est également illustré par le civisme de ses fans.

Une victoire saluée sur le continent

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on voit certains d’entre eux faire place nette dans le stade à l’issue de la rencontre avec la Pologne. Des images vues des centaines de milliers de fois sur la Toile, qui ont suscité des commentaires admiratifs de la part des internautes.

La start-up sénégalaise a obtenu en mars une subvention de 184 millions de francs CFA de la GSMA, l’association mondiale des opérateurs, pour le développement de Townpay, sa solution de paiement qui permet aux communes d’automatiser et de numériser la perception des impôts locaux.

Lorsque le message du GSMA – un organisme qui représente les intérêts des opérateurs mobiles à l’échelle mondiale – tombe dans sa boîte mail, le 7 août 2017, Samba Sow, n’y prête pas attention. « C’était en anglais, je n’ai pas tout de suite compris », confie le cofondateur et directeur général de Sudpay.  

Le start-uper sénégalais de 42 ans, né à Ndame, dans la région de Louga et qui a grandi à Dakar, mène alors plusieurs chantiers de front : il travaille à l’implémentation de sa solution de paiement pour les Navétanes, le Championnat populaire de football, et veille en même temps à répondre aux questions pointilleuses des auditeurs envoyés par une banque avec qui il est en discussion pour une éventuelle montée au capital qui en ferait l’actionnaire majoritaire de la start-up.

Quelques jours plus tard, il reçoit un mail de relance de GSMA. Cette fois, il prend le temps de le copier dans Google Traduction. « Ah, mais ça change complètement la donne ! », réalise-t-il, ravi. Sudpay fait partie des 32 starts-up sélectionnées par GSMA sur 150 candidatures dans la course à l’obtention d’un prix de 250 000 livres sterling (280 000 euros). Mais il reste encore un tour de sélection, à l’issue duquel seule la moitié de la liste sera retenue.

J.A

 

Cinq membres d’une même famille à Gomba, un quartier de la commune de Kédougou (sud-est), sont mortes asphyxiées. 

En effet, il s’agit de Mariama Kandé? étudiante en Licence 1 GRH à l’ISEG de Kédougou, son enfant de moins de deux ans, sa bonne et ses 2 belles sœurs. Ils sont tous morts asphyxiés suite à un incendie dont l’origine serait un court-circuit.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour connaître les premières équipes qualifiées pour le deuxième tour. L’Uruguay s’est invité en huitièmes de finale à la faveur de sa deuxième victoire, cette fois sur l’Arabie Saoudite qu’il a éliminée. Au passage, il a assuré la présence des hôtes russes au tour suivant.

Malgré sa vaillance, le Maroc a dû rendre les armes face aux champions d’Europe, victime de son manque d’efficacité devant les cages. Ses deux défaites étant synonymes d’élimination, il est le premier pays à quitter la compétition. Son bourreau a été Cristiano Ronaldo, qui a signé son quatrième but en Russie. La journée a été marquée par les centièmes. Luis Suárez et Gerard Piqué disputaient en effet leur 100ème match en sélection. Mais si le premier a fêté l’occasion en inscrivant un but, devenant le premier Uruguayen à marquer dans trois Coupes du Monde différentes, le second a vécu un match compliqué avec la Roja.

La RI Iran a mis en place une défense de fer qui a neutralisé l’attaque espagnole. La Melli s’est en outre montrée dangereuse en contre, mettant David De Gea à contribution à plusieurs reprises. Diego Costa a enfin provoqué la faute dans la surface iranienne pour débloquer la situation et bousculer le classement du Groupe B.

fifa.com

Exilé au Qatar depuis deux ans, Karim Wade voit les obstacles se multiplier sur la route de sa candidature à l’élection présidentielle, en février 2019. De la modification du code électoral à la question de sa supposée nationalité française, passage en revue des principales difficultés susceptibles de l’empêcher de concourir à la magistrature suprême.

« Ma détermination est intacte pour affronter [Macky Sall] dans des élections qu’il essaie déjà de vous voler en espérant pouvoir choisir les candidats qui pourront l’affronter », déclarait Karim Wade, le 15 juin, dans un communiqué au vitriol diffusé à l’occasion de la Korité. Une « détermination intacte » mais des obstacles juridiques bien réels, depuis la condamnation de l’ancien ministre à une peine de six ans de prison pour enrichissement illicite, en mars 2015.

En témoignent les déclarations du ministre de la Justice Ismaïla Madior Fall, le 10 juin, sur les ondes de la TFM, à propos d’une candidature de Karim Wade : « La loi prévoit que si un citoyen est condamné à cinq ans d’emprisonnement au moins, il perd ses droits civils et politiques. » En d’autres termes, la condamnation de l’intéressé par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) l’empêcherait d’être candidat.

Modification du code électoral

Le garde des Sceaux a-t-il dit vrai ? Dans le code électoral sénégalais figure effectivement l’article L. 31, qui interdit de s’inscrire sur les listes électorales, pendant une durée de cinq ans, toute personne condamnée « pour l’un des délits passibles d’une peine supérieure à cinq ans d’emprisonnement » – ce qui pourrait donc être le cas de Karim Wade. Mais rien n’indique pour autant que cela empêcherait ladite personne de se porter candidat à un scrutin présidentiel.

La donne a changé avec l’adoption par le Parlement, ce 18 juin, d’un projet de loi portant modification du code électoral. Ce texte oblige en effet tout candidat à être inscrit au préalable sur les listes électorales. Une position défendue par Aymérou Gningue, le chef du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) : « Comment pourrait-on être candidat sans être électeur ? Je suis moi-même maire d’une commune, et il me paraît normal que l’édile y soit aussi électeur. »

Dans une vidéo diffusée le 16 avril dernier, Karim Wade avait mis en scène sa demande d’inscription sur les listes électorales à l’ambassade du Sénégal au Koweït. Souriant, il y exhibait le récépissé signé par le président de la commission administrative. « Sa demande est actuellement examinée à Dakar », indique à Jeune Afrique une source à l’ambassade de Koweït City. En l’occurrence, cet examen dépend de la Direction de l’autonomisation des fichiers, au ministère de l’Intérieur, qui est chargée de l’actualisation du fichier électoral.

 

Karim Wade figurera-t-il sur les listes électorales ?

Cité par l’Agence de presse africaine (APA), le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a fait référence à l’opposant, ce 18 juin, alors qu’il défendait devant les députés le projet de loi portant révision du code électoral. « Quand on a sa carte d’électeur, c’est qu’on est inscrit sur les listes électorales, a-t-il déclaré. Mais Karim [Wade] ne s’est pas inscrit sur les listes. Il a juste fait la demande pour y figurer. »

Son nom y figurera-t-il ? À en croire Doudou Ndir, président de la Commission électorale nationale autonome (Cena), l’heure de vérité approche. « Les listes électorales provisoires doivent être publiées très prochainement, peut-être début juillet, explique-t-il. Il y aura ensuite une phase contentieuse avant la consolidation et la publication de la liste définitive. »

« Débusquer les traîtres »

Dans un communiqué diffusé le 12 juin, le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) estimait quant à lui que « rien, ni dans la Constitution ni dans aucune autre loi, n’interdit à notre candidat de se présenter à la prochaine élection présidentielle, et encore moins un jugement prononcé par Macky Sall [celui de la CREI] qui viole l’ordre public international. »

 

J.A

Page 1 of 257

International

21 Jui, 2018
Dakar, 20 juin (APS) - Le chef de l’Etat Macky Sall a eu un tête-à-tête avec son homologue russe Vladimir Poutine, ce mercredi après-midi, au ...
06 Jui, 2018
Editorial. La réunion des ministres de l’intérieur des Vingt-Huit mardi a confirmé ce que tout le monde redoutait : l’Europe reste incapable de ...

Contributions

La tristement célébrissime affaire Idrissa Seck, née d’une malencontreuse déclaration dont il qualifie le contenu ...
03 Jui, 2018
[yt_youtube url="https://youtu.be/Pr0eEXxG2GU" width="600" height="400" responsive="yes" autoplay="no" ]
27 Mar, 2018
par
8)- Chers condisciples, si cette articulation bien agencée est bel et bien assimilée, me voilà prêt à assumer la ...
25 Mar, 2018
Le plus grand intellectuel de tous les temps Mame Cheikh Ahmed Tidiane disait « Touma alalou gorla saysay momouko, ...
24 Mar, 2018

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…