lundi, 09 janvier 2017 13:28

BD PASSION DAKAR: PLONGEZ DANS L'UNIVERS DE LA BD!

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

BD Passion est une bibliothèque de bandes dessinées qui a su aussi bien réunir les enfants férus de lecture que les adultes nostalgiques de leurs héros d’enfance qu’ils ne retrouvaient plus dans les étalages et autres surfaces. Première du genre au Sénégal, l’initiative est de Mohamed El Mansour Touré et Marieme Seck. Celui-ci est Community Manager de son état alors que celle là est traductrice de profession, et par là directrice de Lingua Spirit International, cabinet spécialisé dans la traduction, le Marketing Digital et la Rédaction Web.

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer une bibliothèque de bandes dessinées?

MANSOUR : L’idée d’ouvrir BD Passion Dakar, Marième et moi, nous est apparue lorsqu’on a constaté qu’on ne trouvait plus les BD à Dakar. Si on connait l’importance des bandes dessinées, qui est une véritable porte d’entrée à la lecture, nous nous retrouvons dans une situation pour le moins aberrante.

C’est donc dans ce contexte qu’on s’est dit pourquoi pas ? Pourquoi ne pas ouvrir un lieu dédié aux bandes dessinées qui est considéré aujourd’hui, il faut le rappeler, comme étant le 9ème art.

 

Parlez Nous de BD Passion Dakar

MANSOUR : BD PASSION est une bibliothèque spécialement consacrée aux bandes dessinées. Elle a été ouverte le 15 septembre 2014 dans une petite pièce de la maison de Marième. Nous avions alors environ 300 œuvres. Mais nous avons tout de suite rencontré notre public principalement constitué de personnes passionnées qui n’attendaient que ça. Aujourd’hui BD PASSION compte plus de 3000 ouvrages et plus d’une centaine de membre dont une vingtaine d’abonnés réguliers. En outre, BD PASSION a déménagé depuis novembre 2016 sur la VDN dans un espace plus grand et plus accueillant.

Depuis août 2015 BD PASSION s’est enrichi d’un club de jeux de société qui s’inscrit toujours dans le concept « d’apprendre tout en s’amusant ». Les enfants tout comme les adultes peuvent y venir pour jouer à des jeux de sociétés, jeux de rôles, jeux d’imitation, jeux d’équipe, jeux de lettres tels que Scrabble, Echec, Monopoly, Dames, Uno, Seven Wonders, Small World, La Mafia de Cuba et plus de 100 autres jeux de table, de stratégie… Le club propose également des ateliers « découverte du monde », des ateliers scientifiques, des ateliers de dessin, un club de lecture (pour adultes) et un mini-club de lecture pour les enfants. Nous organisons également de nombreux évènements toujours dans l’esprit de la rencontre, de l’échange d’idées tels que des groupes de paroles toutes les semaines.

 

Quel est le profil des passionnés qui fréquentent BD Passion ?

MARIEME : Parmi les adhérents nous avons évidemment beaucoup de jeunes, des adolescents de 15 à 20 ans mais aussi des tout-petits à partir de 4 ans qui ne savent même pas encore lire ! Nous comptons aussi beaucoup de trentenaires nostalgiques qui viennent retrouver les héros de leur jeunesse. Les jeunes viennent spontanément car la plupart des bandes dessinées, notamment les mangas, ont été adaptées à la télévision. Certains viennent donc continuer des séries qu’ils regardent déjà à l’écran.

Souvent des parents nous rendent visite regrettant que leurs enfants ne lisent pas assez souvent. On leur explique que les enfants ne lisent tout simplement pas parce qu’on ne leur propose pas des livres qui les intéressent. Ils sont souvent surpris de constater ensuite que leurs enfants sont totalement happés par leur BD !

MANSOUR : Cette question me permet surtout de parler d’une certaine idée reçue qui voudrait que la bande dessinée ne soit destinée qu’aux enfants. Ce qui n’est pas le cas. Dans nos rayons par exemple vous trouverez des séries comme XIII, Largo Winch, Walking dead, Berserk qui sont destinés à un public adulte, plus averti. Les BD, comme le cinéma couvrent tous les genres : comiques policiers, romances, aventures, fantastiques… C’est un univers riche et varié !

Quels sont les facteurs positifs qui vous ont le plus marqué jusque là dans cette activité ? 

 MARIEME : Je le disais plus haut, l’un des facteurs positifs que nous avons constaté est le fait d’avoir relevé le défi de faire lire des enfants qui étaient à l’origine totalement réfractaires à la lecture. D’autre part, l’aventure de BD PASSION nous a permis de rencontrer énormément de passionnés et c’est très enrichissant. De nombreuses idées et plusieurs projets sont nés de ces rencontres. Le Club de jeux est également une de nos plus grandes fiertés. Nous sommes réellement heureux d’avoir mis en place une structure qui accueille des enfants et des adultes dans un espace sans écran totalement dédié aux jeux au sens premier du terme c'est-à-dire un moyen de créer du lien social, d’apprendre à interagir, dialoguer et bien entendu s’amuser tout simplement. Nous encourageons les parents à accompagner leurs enfants afin de casser le rapport d’autorité et instituer aussi un rapport ludique avec leurs enfants. Le projet BD PASSION a beaucoup intéressé à l’extérieur du Sénégal. Grâce à une dépêche de l’AFP publiée en août 2015, de nombreux médias étrangers sont venus visiter la bibliothèque, ce qui a donné lieu à de nombreux reportages et articles à travers le monde.

MANSOUR : Par ailleurs, nous avons créé un espace inédit dans le paysage culturel sénégalais. Les bibliothèques sont rares et même quasiment inexistantes, encore moins les bibliothèques jeunesse. Nous sensibilisons également les parents et attirons leur attention sur l’importance de donner à leurs enfants l’opportunité de s’amuser intelligemment dans un environnement stimulant sur un plan intellectuel. Et nous avons le sentiment que petit à petit, nous arrivons à changer les habitudes et les mentalités.

En faisant fie à votre expérience, comment décrirez vous le profil du parfait manager?

MARIEME : Je dirai qu’un parfait manager doit être à l’écoute de son environnement. Essayer de le comprendre, de voir ses mutations et ceci afin d’anticiper au mieux les besoins de ses clients mais aussi d’adapter ses offres proportionnellement à ces mutations. Nous-mêmes, à BD PASSION, avons dû créer un service de livraison à domicile pour pouvoir être au plus près de nos clients, ceux habitants la banlieue notamment. Nos clients peuvent donc « commander » les livres qu’ils veulent lire à travers notre site internet et nous les livrons dans l’heure.

L’autre qualité majeure du parfait manager est l’état d’esprit qui doit être positif à tout moment. La persévérance est de mise pour réussir, « jamais baisser les bras ». Il nous est arrivé à BD PASSION d’accueillir des clients qui sous-estiment voir dénigrent l’importance des bandes dessinées, surtout à nos débuts. Si nous n’avions pas cru en notre projet ou écouter un temps soit peu leurs remarques, BD PASSION aurait déjà fermé ses portes.

Un bon manager doit être organisé et savoir s’entourer de personnes compétentes. Souvent, les dirigeants de société (surtout de TPE) pensent pouvoir tout faire eux-mêmes et c’est ainsi qu’ils risquent le plus de voir leur société prendre l’eau car il est impossible de tout assurer soi-même. Il faut donc savoir déléguer et bien entendu superviser. Il est également impératif de ne rien laisser au hasard et de chercher à tous les niveaux la perfection.

 

Que répondez vous à ceux qui considèrent les bandes dessinées comme non instructives pour les enfants ?

 MARIEME : C’est aussi une idée reçue que nous avons souvent entendu. En France notamment avant les années 1980, on avait tendance à stigmatiser la bande dessinée dans le milieu éducatif. Mais celle-ci est parvenue à obtenir ses lettres de noblesse en devenant le « 9ème art » à partir de cette même décennie. Aujourd’hui la BD est devenue un support éducatif incontournable. À titre d’information, bon nombre de films que l’on regarde sur le petit écran ou en salle, se sont inspirés d’œuvres de bandes dessinées.

 De même, une bande dessinée peut aider l’enfant à faire le bon choix. Grâce à des bandes dessinées éducatives, des filles afro-américaines de 8 à 10 ans ont pu faire le bon choix alimentaire aux États-Unis selon les résultats d’une étude menée par l’université de Harvard.

Au même titre que les livres pour enfants, la bande dessinée représente une intarissable source d’inspiration pour l’enfant quel que soit son âge. Ce support fait travailler énormément l’imagination de l’enfant et lui permet d’acquérir la notion « d’idole » en lisant les aventures des personnages. Cette identification à l’idole contribue énormément au façonnage de la personnalité de l’enfant ; indispensable à son équilibre psychique et moral.

MANSOUR : Au Japon, le manga quant à lui, constitue une véritable institution, permettant de véhiculer bon nombre d’idées ou expressions linguistiques. La BD, comme tout autre genre littéraire, aide également l’enfant à enrichir son vocabulaire et améliorer sa grammaire et son orthographe. Alors, n’attendez plus : faites plonger vos enfants dans le monde de la bande dessinée.

Propos Recueillis par SENPRESSE

 

Lu 1304 fois Dernière modification le mardi, 10 octobre 2017 15:16

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…