economie (42)

Le Forum économique mondial sort aujourd'hui son rapport sur les risques globaux, quelques jours avant le début de sa réunion de Davos qui rassemble chaque année les grands décideurs du monde des affaires et de nombreuses personnalités politiques et de la société civile. Et pour 2017, c'est en priorité l'accroissement des inégalités économiques qui inquiètent les quelque 750 experts qui se sont penchés sur les risques qui pèsent sur notre planète.Pour les experts du Forum économique mondial, l'année 2016 a été marquée par une désaffection politique qui s'est notamment exprimée lors de résultats électoraux qui ont déjoué tous les pronostics. En témoigne le vote en faveur du Brexit ou encore l'élection de Donald Trump.

Energie du Mali (Edm Sa) a sollicité et obtenu de Senelec une cession de 20 MW pour combler son déficit de production d’énergie. La signature de ce contrat, qui positionne le Sénégal comme vendeur d’énergie, a eu lieu, hier, au siège de Senelec.Le Sénégal se positionne désormais comme vendeur d’énergie compte tenu de l’existence d’excédents de production sur le réseau interconnecté. Le contrat d’achat signé entre Senelec et Edm Sa en est la première et belle illustration. Cette signature marque une nouvelle étape entre deux pays unis par l’histoire, la géographie et la nécessité de réinventer l’intégration sous régionale, de la rendre plus dynamique à travers la multiplication d’actions de coopération.

La diminution de 10% sur le prix de l’électricité annoncée par le chef de l’Etat lors de son message de nouvel an relève des performances enregistrées dans le secteur de l’énergie, a soutenu le directeur général de l’Agence nationale de l’électrification rurale (ANER), Djiby Ndiaye.M. Ndiaye s’exprimait samedi à Mbeuleukhé à l’occasion du gamou annuel célébré dans cette localité.Le directeur général de l’ANER a indiqué que "la diminution de 10% sur le prix de l’électricité est une performance excellente à saluer, parce que ce sont les conséquences des performances enregistrées dans le secteur de l’énergie qui ont amené le chef de l’Etat à annoncer cette décision"."

jeudi, 05 janvier 2017 12:34

Le solaire moins cher que le charbon?

Écrit par

Dans certains pays, le coût de l'énergie solaire est déjà inférieur à celui du charbon pour fabriquer de l'électricité.Le solaire moins cher que le charbon ? C'est déjà une réalité. Une trentaine de pays parviennent déjà à produire de l'électricité solaire à un coût inférieur à celui du charbon, selon Bloomberg. Et sans subvention. En 2016, le Chili et Dubaï ont même remporté la palme de l'énergie solaire à bas coût : moins de 30 dollars le mégawattheure, deux à trois fois moins cher que le mégawattheure d’une centrale à charbon.

Deux mille demandeurs d’emploi âgés de 25 à 58 ans ont été tirés au sort pour percevoir 560 euros par mois, en lieu et place de leur allocation chômage, pendant deux ans à partir du 1er janvier.Alors que l’idée d’un revenu universel occupe de plus en plus de place dans le débat politique français, la Finlande devient, dimanche 1er janvier, le premier pays européen à l’expérimenter au niveau national. Deux mille personnes, âgées de 25 à 58 ans, ont été tirées au sort pour percevoir 560 euros par mois pendant deux ans. Seule particularité, l’échantillon se limite à des personnes en recherche d’emploi et bénéficiant déjà d’une allocation chômage.

Le parc piroguier du port de Ziguinchor (sud), fort de 2.644 unités de pêche opérationnelles, assure une production de 64.810 tonnes pour une valeur commerciale estimée à plus de 20,3 milliards de francs CFA, a révélé jeudi le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.
‘’Ce parc concentre 2.644 unités de pêche opérationnelles qui assurent une production de 64.810 tonnes, pour une valeur commerciale estimée à 20.373.601.774 francs CFA en 2015’’, a notamment dit M. Gueye.Accompagné de plusieurs de ses collaborateurs, des autorités administratives et des élus locaux, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime posait la première pierre de ce site de transformation moderne des produits à Kafountine, devant plusieurs acteurs de la pêche et des femmes transformatrices.
 
Devant les autorités administratives et les élus locaux, Oumar Guèye a déclaré que ‘’Ziguinchor, qui constitue l’une des plus importantes régions de pêche artisanale du Sénégal avec près de 13% des débarquements, bénéficie ainsi d’une attention particulière de la part de l’Etat’’.
Selon lui, la région dispose de 37 sites ou villages de pêcheurs, plus de 13.200 pêcheurs, 600 mareyeurs et près de 2.400 hommes et femmes qui travaillent dans la filière artisanale des produits transformés et du micro-mareyage.  Devant une foule nombreuse à la station balnéaire de Kafountine, il est longuement revenu sur les opportunités dans le sous-secteur de la pêche qui ‘’offre des emplois indirects à des milliers de jeunes et de femmes qui s’activent dans différentes filières telles que les écailleuses, décortiqueuses, porteurs, charretiers’’.La localité de Kafountine, l’un des principaux points de pêche du pays, polarise en moyenne 74% des productions halieutiques de la région de Ziguinchor, avec près de 48.387 tonnes débarquées pour une valeur commerciale estimée à plus de huit milliards FCFA, selon Oumar Guèye.

aps

mardi, 27 dcembre 2016 15:08

Enjeux Economiques de l'Afrique En 2016

Écrit par

Un écolo nigérian à la tête de l’Opep, Isabel dos Santos qui prend la tête de la compagnie pétrolière angolaise Sonangol, le Nigeria officiellement entré en récession... Voici un condensé des principaux tournants économiques pris par le continent durant l'année 2016.

Pétrole : l’Angola, l’Algérie et le Gabon réduiront leur production de 137 000 barils par jour

 

Sidali Djarboub/AP/SIPA

 L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé le 30 novembre à Vienne un accord de ses membres – le premier du genre en huit ans – pour une réduction de 1,164 millions de barils par jour de leur production totale censée amorcer une reprise des cours. Les producteurs africains membres de l’Opep, au nombre de cinq, ne sont pas tous logés à la même enseigne. L’Angola et l’Algérie, respectivement premier et troisième producteurs de pétrole en Afrique, vont devoir réduire leur production de 78 000 et 50 000 barils par jour ; le « petit » producteur qu’est le Gabon, dont la production est en baisse depuis plusieurs années, ne s’est engagé que sur 9 000 b/j en moins qu’à l’heure actuelle ; mais la Libye et le Nigeria, deuxième producteur du continent, sont exemptés de quotas du fait de la guerre civile pour le premier et des difficultés dans le delta du Niger pour le second.

Côte d’Ivoire : 800 à 900 employés de la BAD quitteront Abidjan d’ici un an et demi

 

Emilie Regnier pour JA

 Ce programme de décentralisation est un axe important de la réforme organisationnelle menée par Akinwumi Adesina, président de la BAD depuis le 1er septembre 2015. Le Nigérian estime en effet nécessaire de mettre en place des bureaux régionaux bien dotés en ressources humaines, afin d’être plus proche du terrain et d’augmenter l’impact économique de la banque.

Télécoms : l’Afrique dépasse le milliard d’abonnés mobile

 SYLVAIN CHERKAOUI POUR J.A.

 Fin 2016, le continent comptera plus d’un milliard de puces téléphoniques actives selon le dernier rapport du cabinet d’intelligence économique Ovum publié en ouverture du salon Africacom organisé au Cap du 15 au 17 novembre. Elles n’étaient que quelques dizaines de milliers à la fin des années 1990. Bien que la croissance des abonnés ralentisse désormais, leur nombre continuera a progresser dans les prochaines années pour atteindre 1,3 milliard en 2021.

La Guinée se tourne résolument vers la Chine

Lintao Zhang/AP/SIPA

 « La Guinée n’est la chasse gardée de personne, mais la Chine est le premier acheteur de nos minerais et le seul pays à s’engager à nos côtés avec une telle constance. Je crois en la coopération Sud-Sud et j’ai besoin de résultats », disait Alpha Condé, arrivé au pouvoir en Guinée en 2010 à 70 ans passés, dans un entretien à Jeune Afrique en novembre. Un partenariat stratégique dont Guinée et Chine ont discuté à Pékin à l’occasion d’un déplacement de 10 jours. Mines, hydroélectricité, eau potable… les entreprises chinoises ont montré leur intérêt pour un grand nombre de secteurs guinéens. Au total, entre trente et quarante entreprises chinoises ont été reçues par la délégation guinéenne.

McKinsey vante à nouveau le potentiel économique africain malgré la conjoncture

Vincent Fournier/JA

 Le prestigieux cabinet de conseil américain présente la deuxième édition de son rapport d’analyse très attendu sur les économies africaines. Si la conjoncture est moins favorable qu’en 2010, lors de la première publication, le cabinet continue de plaider pour le potentiel africain tout en préconisant certaines réformes.

Le Nigeria est officiellement entré en récession

Sunday Alamba/AP/SIPA

 « Au deuxième trimestre de 2016, le produit intérieur brut (PIB) réel du Nigeria a diminué de -2,06% (sur un an) », a indiqué le Bureau national des Statistiques (NBS) dans un rapport rendu public le 31 août. Le pays le plus peuplé d’Afrique souffre de la faiblesse des cours du pétrole, de la dévaluation de la monnaie nationale, le naira, et d’une inflation à son plus haut niveau en 11 ans.

La Banque mondiale table désormais sur la plus faible croissance depuis 20 ans

Vincent Fournier/JA

 En choisissant de porter sa prévision de croissance pour l’Afrique subsaharienne à +1,6% en 2016, la Banque mondiale s’est alignée jeudi 29 septembre sur le fonds monétaire international qui avait lui aussi divisé de moitié sa prévision mi-juillet pour la ramener exactement à +1,6% également.

Accord préliminaire de l’Égypte avec le FMI pour un prêt de 12 milliards de dollars

Itsuo Inouye/AP/SIPA

 Les équipes du Fonds monétaire international ont trouvé jeudi 11 août un accord préliminaire avec le gouvernement égyptien pour un prêt d’environ 12 milliards de dollars. Les autorités du Caire s’engagent notamment à suivre une « politique budgétaire [visant] à placer la dette publique sur une trajectoire clairement décroissante vers des niveaux plus durables ». Durant la période couverte par cet accord, le gouvernement s’engage à faire baisser la dette des administrations publiques de 98% du PIB en 15-16 à environ 88% du PIB en 2018-19.

Isabel dos Santos prend la tête de la compagnie pétrolière angolaise Sonangol

Wikipedia Commons

 Le président angolais José Eduardo dos Santos a nommé le 3 juin sa fille, la milliardaire Isabel dos Santos, présidente du conseil d’administration de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonangol. Âgée de 43 ans, Isabel dos Santos dispose d’une fortune estimée à plus de 3 milliards de dollars selon le magazine américain Forbes. C’est l’un des investisseurs les plus puissants de la place de Lisbonne et la femme la plus riche du continent africain.

Un écolo nigérian à la tête de l’Opep

 Jon Gambrell/AP/SIPA

 Les treize pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont désigné, le 2 juin, le Nigérian Mohammed Sanussi Barkindo pour succéder le 1er août au secrétaire général de l’organisation, le Libyen Abdallah Salem el-Badri, pour un mandat de trois ans. Lui-même est un pétrolier confirmé, puisqu’il a travaillé durant une vingtaine d’années au sein de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC). Il en a même été à la tête entre 2009 et 2010.

Fin d’un conflit de trois entre Thierry Tanoh et Ecobank

 

Bruno LEVY pour Jeune Afrique.

 Ecobank, son actionnaire sud-africain Public Investment Corporation (PIC) et Thierry Tanoh — le secrétaire général de la présidence ivoirienne — ont annoncé le 19 février avoir signé la veille un « accord de règlement amiable des différends qui les opposent depuis 2013. D’après les informations recueillies par Jeune Afrique, le groupe bancaire panafricain versera 12 millions de dollars (près de 11 millions d’euros) à celui qui fut, de juillet 2012 au 11 mars 2014, son directeur général, après plus d’une décennie à la Société financière internationale (IFC, Groupe Banque mondiale).

Jeune Afrique

La Sénégalaise Astou Ndiaye est la lauréate 2016 d'un concours de start-up lancé par le groupe Total. Sa petite entreprise, Bioabondance, fabrique des combustibles industriels à base de déchets organiques.Astou Ndiaye est la première lauréate de ce concours de start-up organisé par le groupe pétrolier français à Port Louis, sur l’Île Maurice.Une aubaine pour cette entrepreneuse, en quête de financement pour sa start-up spécialisée dans le recyclage et le développement durable. Son crédo : brûler des déchets organiques, souvent encombrants, pour produire de l’énergie.Un service qu’Astou Ndiaye compte notamment proposer aux industriels qui ne veulent plus utiliser le charbon dans leurs procédés. Elle compte bien, par la même occasion, créer plusieurs emplois.Pour l’heure, Bioabondance fait encore ses premiers pas, et l’aide financière versée par Total suite à la victoire d’Astou Ndiaye au concours − 11,5 million de francs CFA − est un coup de pouce non négligeable pour la suite de ses aventures.

Jeune Afrique

Le chiffre d’affaires du Port autonome de Dakar (PAD) va dépasser la barre des 40 milliards de francs CFA, annonce son directeur général, Cheikh Kanté.
jeudi, 22 dcembre 2016 12:16

Marché Africain: Nokia Espere Se Rattraper

Écrit par

La complémentarité entre les deux groupes est évidente. Sur le plan géographique, par exemple, l’équipementier finlandais récupère une firme bien introduite sur les marchés francophones.

Page 1 of 3

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…