economie (62)

Selon le ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara qui prenait part à la 5ème édition du Forum international Afrique développement (FIAD), organisée par le Groupe Attijariwafa Bank du 16 au 17 mars dernier, à Casablanca, depuis la tenue du Groupe consultatif de Paris, en février 2014 plus de 5.250 milliards de francs CFA ont été mobilisés par les bailleurs pour financer les 27 projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE), c’est-à-dire les 17 réformes. Il estime  que Tout le monde est conscient qu’il faut travailler sur la transformation structurelle de l’économie pour prendre les axes majeurs du développement socioéconomique avec un bon outil de production comme la production agricole et industrielle, l’énergie, les infrastructures, la santé et l’éducation.

La labellisation des petites et moyennes entreprises est un programme lancé par l’Admpe avec l’appui de la Banque  Africaine de développement pour faciliter aux Pme l’accès  aux financements. Selon le nouveau  directeur, Idrissa Diabira  qui précédait hier, l’atelier l’ objectif  est de sensibiliser les Pme à renforcer leurs fonctionnements, notamment en matière de système d’information, de démarche stratégique et en leur dotant de tous les outils nécessaires la maitrise de leur croissance. Il indique également que  plus  de 152 Pme  ont été évaluées pour améliorer leur transparence, la capacité, l’obtention d’une meilleure mise en niveau et encadrement au programme de l’labellisation.

Les régimes politiques sénégalais se suivent et se ressemblent. Les rapports des organes de contrôle (Inspection générale d’Etat, Armp, Centif, Cour des comptes, Ofnac où 49 % des assujettis refusent de faire leur déclaration de patrimoine), ne cessent d’épingler des directeurs de sociétés, d’agences et/ou des ministres pour gabegie, fausses factures, détournements de deniers publics entre autres délits économiques qui plombent l’envol du Sénégal. Quelques rares responsables ont eu à répondre de leur gestion devant la justice voire condamnés, quand d’autres vaquent tout simplement à leur occupation, narguant les populations et la justice. Pour cause, ils ont tourné casaque (transhumance) s’ils ne bénéficient pas d’une protection au plus haut sommet de l’Etat. Sud Quotidien revisite ce pillage, via un système de démocratie représentative : « Qui gagne gouverne ». Quelques exemples avec notamment le Coud, la Poste, Dakar Dem Dikk, le Cosec, suffisent pour s’apercevoir de l’étendue de cette mal gouvernance.

Makhtar Cissé, Directeur général de la Senelec était l’invité aux « Grandes conférences du Quotidien ».  En marge de cette rencontre,  Le Dg de la Senelec s’est  prononcé  sur les délestages notés ces  jours  et  l’augmentation de la production de l’entreprise. Il a promis  qu’il y aura des lignes  supplémentaires  dans le réseau urbain et périurbain permettant l’amélioration de la qualité de service.

vendredi, 10 mars 2017 14:58

Le Chef de Produit de Facebook A Dakar

Écrit par

Avant de penser à lancer pour une première mondiale un produit Facebbok Instagram depuis le continent africain, Chris Cox, le chef de produit de la compagnie en visite à Dakar s’est imprégné des réalités locales africaines.

La visite de de Chris Cox au Sénégal est la dernière étape d’une tournée africaine du chef de produit chez Facebook en Afrique qui a commencé au Nigéria avant de passer au Ghana.  Son objectif était de savoir comment les utilisateurs de Facebook dans ces trois pays pilotes transformaient le média social en outil de propagation de la culture nationale. « On sent que les gens sont fiers de leurs pays. Ils le démontrent à travers plusieurs facettes de leurs cultures qu’ils mettent en avant sur Facebook. C’est vraiment enrichissant pour nous de voir comment les africains s’approprient tout cela », a-t-il déclaré à la presse sénégalaise.

Reussir Business

Le Projet d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS), financé avec 16,5 milliards de francs CFA de la Banque mondiale pour six pays sahéliens, dont le Sénégal, va soutenir l’élevage dans les départements de Koumpentoum, Bakel (est) et Kounghel (centre), a-t-on appris mercredi de ses responsables.Le PRAPS comporte un volet dédié à la santé animale, dont l’objectif est de faire vacciner 80 % des petits ruminants contre plusieurs maladies, y compris la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), a expliqué sa chef d’antenne, le docteur Diarra Diakhaté.De Kounghel (région de Kaffrine), Mme Diakhaté assure la coordination du projet dans les trois départements bénéficiaires au Sénégal.

mardi, 21 fvrier 2017 10:17

Un Fonds Pour Les Start UP Africaines

Écrit par

C’est un fonds d’amorçage assez particulier qui fait son entrée au Maroc. Son objectif: favoriser l’installation d’entreprises performantes sur le continent. Les détails.

Un nouveau fonds d’amorçage fait son entrée dans l’écosystème marocain de financement des startups, nous annonce Les Eco dans son édition du 14 février. Dénommé Outlierz, il est le fruit de trois années de travail sur le terrain auprès d’entrepreneurs innovants et fait figure d’exception tant au niveau de sa cible que de son positionnement. En effet, Outlierz est un fonds d’amorçage marocain qui cible les startups africaines. Entendez, les startups basées en Afrique ainsi que les startups africaines basées à l’international.

Dakarstartup.com

mardi, 21 fvrier 2017 10:10

IBM Compte Former Les Jeunes Africains

Écrit par

La société International Business Machine (IBM) a décidé d’améliorer les compétences informatiques de 25 millions de jeunes africains dans les segments du numérique, du cloud et du cognitif. Elle vient de lancer, à cet effet, un programme de formation nommé «IBM Digital – Nation Africa». L’initiative offre aux futurs apprenants une plateforme d’apprentissage basée sur le Cloud d’IBM qui hébergera des programmes éducatifs gratuits durant les cinq prochaines années.

Dakar Start UP

mardi, 21 fvrier 2017 10:07

Le Groupe Sagam Rachète Elton

Écrit par

La période des grandes opérations de rachat par des entrepreneurs africains de sociétés africaines. Après l’annonce du rachat par le Dg de Wari, Kabirou Modje  de Tigo Sénégal c’est autour d’Abderahmane NDIAYE PDG de Sagam de racheter Elton. La valeur de la transaction n’est pas connue pour l’instant mais il faut souligner que le  pétrolier marocain, Afriqiya, qui avait proposé 22 millions d’euros pour le rachat de la compagnie avait vu son offre refuser. Ce qui laisse penser que la transaction s’est faite à des sommes un peu plus élevée.

Réussir Business

mardi, 14 fvrier 2017 23:42

Elevage Familial: Les Suggestions du Ministre

Écrit par

Le ministre de l’élevage, Aminata Mbengue Ndiaye, invite les bailleurs a décaissé plus de moyens financiers pour le développement de l’élevage familial. L’appel  a été  lancé hier, lors de l’ouverture officielle de la quatrième table ronde des partenaires de l’association pour la promotion de l‘élevage  au  Sénégal  et en Savane (APESS). Le thème portait sur « les nouvelles pratiques pour une meilleure contribution de l’élevage familial à la souveraineté alimentaire en Afrique   de l’Ouest et du Centre ».

Selon le ministre de l’élevage, l’APEES a besoin  plus qu’hier de l’appui des partenaires fort et avantageux  pour conduire des changements beaucoup plus profonds au sein des exploitations familiales, à travers une meilleure connaissance du secteur.

 Et cette table  ronde, avoue –t-elle, est  une occasion pour tout le monde  de faire  de nouvelles propositions qui permettront d’aboutir à des accords de partenariats  bénéfiques pour tous, car « c’est une organisation crédible  pour la promotion d’un élevage familial  moderne  de vie pour une société de bien-être ».« Il  est du devoir publique  des  13 pays   qui constituent  l’APEES  de   soutenir et d’associer  à la réflexion, à l’action et à l’évaluation de leur politique  de développement économique et sociale pour lesquels  l’élevage devrait fortement contribuer  notamment pour ce qui concerne la  couvertures des besoins alimentaires  de nos populations en  viande et en lait », a-t- elle plaidé .

Sur ce, elle   fait savoir que l’APEES à besoin  des appuis renouvelés des partenaires techniques et financiers et particulièrement de ceux qui  les  accompagnent dans le dur et long  chemin du développement  . Et  la rencontre d’aujourd’hui s’inscrit en droite ligne aux objectifs poursuivis et vise une coalition tripartite entre  les éleveurs,  les Etat,  et  les partenaires techniques s et financiers pour le développement de l’élevage dans  les pays 

Djily BAKHDAD.

Page 1 of 5

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…