Des groupes médiatiques sont accusés par le gendarme de l'audiovisuel de faire la propagande des candidats à la présidentielle de 2019 au Sénégal.

S'ils rejettent ces accusations, qu'en est-il vraiment ? D’un côté, un candidat à la présidentielle, également patron d’un groupe médiatique, qui achète des publireportages à ses chaînes. De l’autre, ce sont des « exercices de propagande » en faveur de Macky Sall, réalisés à la télévision publique, qui sont aujourd’hui épinglés. En cette précampagne présidentielle, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) multiplie les mises en garde.

Récemment dans le viseur du gendarme de l’audiovisuel : les chaînes de télévision et radio SenTV et Zik FM, toutes deux les propriétés du groupe D-Media. Mis en demeure les 4 et 21 septembre derniers pour avoir fait « la propagande du président directeur général du groupe », D-Media a de nouveau été averti le 15 octobre pour la diffusion de publireportages portant sur le même homme, à savoir Bougane Gueye Dany.

À la tête du mouvement politique Gueum Sa Bopp, Bougane Gueye Dany est en campagne de collecte de parrainages pour pouvoir se présenter à la présidentielle de février 2019. Le problème ? Bougane Gueye Dany se trouve également être le propriétaire de D-Media. Enjoint de mettre un terme au « détournement de ses fonctions et de son objectif », le groupe risque un à trois mois de suspension partielle ou totale de ses programmes et jusqu’à 10 millions de francs d’amende.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 136 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…