Il n'y a que deux émotions fondamentales: la peur et l’amour.  Toutes les autres émotions peuvent etre considérées comme des affluents. Il n’y aussi que deux manières de concevoir la réalité: soit par le prisme de la peur ou par celui de l’amour. Dieu a dit : "J’étais un trésor caché et j’ai aimé [ou voulu] être connu. Alors j’ai créé les créatures afin d’être connu par elles." Dans cette assertion, la volonté de Dieu d’être connu est véhiculée par le désir et l’amour.. Quant à la peur, elle est naturelle parce que liée à notre nature primordiale qu'est l'intuition (« fitra ». en arabe). Parfois, elle arrive avant même que l’on voit la chose ou la situation qui en est à l'origine.

Mais en réfléchissant bien, on verra que la majorité de nos peurs ne se matérialise jamais. Le message de la peur se résume ainsi: "Je ne suis pas assez préparé pour affronter une situation à venir." On se pose des questions qui nous ramènent le plus souvent à notre désir de paraitre, de montrer aux autres de quoi nous sommes capables. Cette façon d’appréhender les situations ne fait que renforcer nos craintes.  La meilleur façon de surmonter cette peur, c’est de dire à notre cerveau :  « Ok! J’ai compris ton message mais cela ne m’empêchera pas de faire ce que j’ai à faire » . Le courage, c’est justement poser des actions même quand on a peur. Dans le film sur la vie de Mike Tyson, il y'a ceci: Chaque matin, le coach Cus Damato le réveille en lui répétant   : « Quelle est la différence entre un héros et un lâche? Aucune. Ils ont tous deux peur de mourir ou d'être blessé. C'est ce que le héros fait qui fait de lui un héros, et c'est ce que l'autre ne fait pas qui fait de lui un lâche. » .

Il y a une technique qui s’appelle la visualisation. Il 'agit de visualiser les situations à venir et de se voir entrain de les réussir. Ainsi, le cerveau s'habituera à cette réussite parce qu’il ne trouve aucune diffèrence entre une situation réelle et une autre montée de toute pièce. Si, par exemple, vous devez parler en public dites-vous  que c’est pour servir. Parce que quand nous nous soucions de séduire et non d'instruire, chaque doute que nous avons va ressurgir. Ce qui signifie indubitablement que doutes et peurs émanent de notre égo. Si, par contre, nous appréhendons la chose avec une vision objective, l'on échappe à toute forme de quiétude à l'élan subjectif. Servir ou aider les autres, s’est se mettre dans une logique assez globale. « C’est l’homme qui a peur, sinon il n’y a rien » comme disent les Ivoiriens.

Mamadou Rassoul Keita                                                                                                                                                                                                                                                                                      Enseignant et Coach de vie

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 743 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…