Un mois avant la commémoration de la nuit de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed(S.A.W), le responsable moral des moustarchidines était la cible d’une usurpation par le moyen d’un enregistrement qui trafiquait  avec tout ce qu’il y a de plus lamentable sa voix, pour faire passer une vidéo titrée « révélations  scandaleuses de Serigne Moustapha Sy sur Macky Sall »

. Cette vidéo a été relayée sur des sites de presse sans la moindre authentification au nom de la liberté d’expression. Toutefois, Serigne Moustapha, en avant-gardiste, avait décrié a l’occasion d’une de ses sorties à Yoff l’horreur médiatique, qui entache la réputation des anges et plébiscite l’effort du mal. Serigne cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum va plus loin, il notifie : « les écrivains de cette génération se conduisent comme des marchands d’amulettes ». En cette période d’audience, leur moyen est de séduire pour enivrer leurs lecteurs ; le succès au Sénégal des plateformes de diffusion d’informations se jauge sur le nombre de commentaires insultants enregistrés. Dans leurs démarches médiatiques, rien n’est assez horrible ni assez décadent pour les faiseurs d’actualités au Sénégal.

Ce tout se coiffe d’un laxisme révoltant, c’est ce laxisme et ce libertinage  qui a poussé Jean François Kahn a quitté la fonction journalistique qu’il avait tant chéri et qu’il a fini par maudire. Tout simplement parce que la fonction a perdu son honneur et tourne à la dérive ; puisqu’en ce moment, soulever l’opinion de n’importe qui, prend la priorité sur la diffusion neutre de la vérité. Ainsi l’information servie n’a plus ni source,  ni sérieux, ni même une interprétation logique, car avant de transmettre le message d’autrui,  le minimum est de s’assurer une bonne compréhension de ce message. Malheureusement, dans ce pays, un simpliste  ou un blogueur peut se permettre d’intoxiquer quinze millions de sénégalais en s’aventurant  à commenter le discours universaliste ou le cours magistral d’un grand de la pensée telle que Serigne Moustapha Sy.

Deux cours, pendant  le jour et le lendemain du gamou, d’une teneur prophétique, ont transporté les condisciples venus célébrés le mawlid aux champs des courses de Tivaouane dans d’autres univers, avec une communication qui certifie l’œuvre et le titre du prophète en tant que l’étoile de Médine et le seigneur aussi bien des deux espaces que des deux espèces, pour citer imam Bousri. Seul un être « coupé de sa substance de qualité », donc sa moralité, pourrait réduire cet enseignement  dans la une quotidienne à un titre de journal aux élans de fait divers. Même si leurs perceptions ne sont pas en mesure de  saisir l’originalité et la scientificité des discours du responsable moral, aux journalistes d’avoir la décence d’éviter de créer l’embouteillage sur les deux minutes d’éclaircissement qu’apporte Serigne Moustapha Sy à ses auditeurs, afin de ne pas nous inventer une conférence sur la conférence. Le sage avertissait que  la situation actuelle de la planète ne voudrait pas que les détenteurs de moyens de communication provoquent une étincelle sur les cœurs prêts à détoner des hommes car ils impacteraient le monde au même pied d’égalité que les concepteurs de la bombe atomique.

Il faut reconnaitre que la marche qui mène à une bonne appréhension des cours du maitre du champ des cours nécessite de grands efforts tant intellectuels que spirituels, seuls les esprits éclairés pourront y avoir accès. Et le guide, l’unique élève de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, ne peut participer au débat cacophonique dont sont habituées les masses au Sénégal. Son intégrité et son principe sont aussi solides que les murs formés par les soldats qui se sont tenus à côté du prophète et sa loi est au-dessus de la délibération publique, il existe pour déranger les pervertis. L’opinion publique qui vous importe tellement ne constitue pas chez cet homme une jauge ni un repère, donc comme il a habitude de dire aux journalistes « ne m’inventez pas des discours ». Même le diable a ses limites.                             

Talla FALL

Évaluer cet élément
(34 Votes)
Lu 1584 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…