Les latins nous ont légués« Votum » (Vœu), qui désigne une méthode permettant à un groupe d’opérer une prise de décision commune. Cette culture annonçait déjà les couleurs d’une nouvelle forme d’organisation sociale. Alors le vote s’est confirmé depuis comme une liberté démocratique appuyée par les conventions et les convenances républicaines. Et cet acte citoyen non obligatoire est encadré par un processus électoral aussi dénommé scrutin ou élection. Pendant ce temps, les peuples ont engraisséleurs nobles, se sont enchainés à tour de rôle depuis qu’ils se sont trouvés des dieux pour le leur pardonner, ils ont corrompu leurs cultes pour ensuite couper la têteà leurs rois avant d’humaniser puis organiser la chose publique. Pour finir par se menotter aux idées, opinions ou convictions politiques propres à des groupes d’époque en époque, au nom d’une quelconque intelligence économique.Dans ce rouage, chacun est libre de s’enchainer a l’idéologie politico-économique opportune de son bon vouloir : entre la main invisible de Smith, l’extrême socialisme de Marks ou le communisme pur et dur de Mao. D’autres ont glissé vers de nouveaux idéologie tel que : le populisme, l’écologisme, le nationalisme.

Au Sénégal s’embouteille le libéralisme (PDS,APR), le socialisme(PS), le communisme(PIT) dans le cercle du pouvoir républicain.Cependant une très grande marge est accordée aux coalitionsregorgeant trop souvent d’idéologies incompatibles. Parce que la politiqueest devenue l’opium du peuple et le pays, mal avisé, a fait un « Bad Trip ». Ainsi le diagnostic de la situation dévoile de nouveaux principes politiciens imposés par la légèreté du statut quo décadent politique du pays. Parmi ces principes il y a le « Khamétisme » basé sur le carnet d’adresse, le « Nékhisme »dont les fondements sont subjectivement sentimentaux, le « Sotisme » par la victimisation d’acteurs de scandale politique, le « Mbokisme » qui intègre la famille. Sus de ces idéologies qui castrent l’allure des classiques républicains vient le formatif religieux de vote(Ndigueul). Ici l’ordre de voter provient du guide, qui sa légitimité allouée par le ciel et son ampleur justifiée par le dévouement du disciple qui sedessaisit de tous ses droits. Le débat portant sur l’implication des « Serignes » dans les scrutins sera toujours d’actualité dans ce pays de Léopold Sédar Senghor et de Serigne Fallou Mbacké. D’aucuns disent que la portée démocratique de ce devoir citoyen est étouffé par la consigne aux allures d’obligation puisque le vote n’est pas une allégeance à une cause supérieure mais une adhésion logique et raisonnable à un projet politique.

Concrètement,« Votum » dans sa logique initiale d’interpellation de la conscience citoyenne surclasse et les idéologies et la consigne, elle est plutôt un droit et un devoir constitutionnel prévu par le titre premier de l’Etat et de la souveraineté a son article 3 alinéa 4

«  …Tous les nationaux sénégalais des deux sexes âgés de 18ans accomplis jouissant de leurs droits civils et politiques, sont électeurs dans les conditions déterminées par la loi ». Donc à la lecture de l’article 3  alinéa 4 de la constitution on constate que le vote est un droit et devoir qui permet à un citoyen de l’Etat d’exprimer sa volonté à l’occasion d’un scrutin. Il doit être libre, sans condition,ni contrainte de quelques natures.

Mais au-delà de la rigueur juridique, voter c’est d’adhérer et chaque propagande apporte son lot de consignes qu’elles viennent de l’euphorie des partis ou de l’analyse des hommes de Dieu. Si on reconnait à chacun son droit légitime et légal d’un choix subjectivement objective ; la république n’objectera pas contre laconsigne d’un citoyen jouissant de sa liberté basique d’expression et d’opinion, en plus qu’il supporte la responsabilité du devenir de citoyens voués à la cause qu’il représente.

Aziz Ndiaye

Évaluer cet élément
(9 Votes)
Lu 632 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…