Vote & Usage de Cartes: Les Exigences de Wade

 Abdoulaye Wade, le leader national de la Coalition gagnate/"Wattu Senegaal", a mis en garde le gouvernement contre un éventuel recours à des pièces d’identité autres que la carte d’électeur et la carte nationale d’identité (CNI) pour le vote aux élections législatives de dimanche prochain.
 
"Je m’oppose à toute modification de la loi électorale autorisant le recours à une pièce d’identité autre que la carte nationale d’identité et la carte d’électeur", a-t-il dit dans une brève déclaration en présence de militants de sa coalition, dans la commune de Kaolack (centre).
 
"Toute modification autorisant l’usage d’une carte autre que la carte d’identité nationale et la carte d’électeur est une violation de la loi électorale. Par conséquent, je demande aux représentants de notre coalition dans les bureaux de vote de s’y opposer", a ajouté l’ex-président de la République, en s’exprimant en wolof.Malgré son âge avancé, 91 ans, il est revenu de France pour diriger la campagne de la Coalition gagnante/"Wattu Senegaal".

Doudou Ndir, Présdent du CENA: "Toutes les cartes ne seront pas délivrées"

Les cartes nationales d’identité et les cartes d’électeur ne pourront pas être toutes délivrées avant les élections législatives de dimanche prochain, a précisé, lundi, à Dakar, le président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Doudou Ndir."Toutes les cartes d’identité biométriques ne pourront pas être éditées d’ici les élections législatives", a dit M. Ndir aux journalistes, affirmant tenir cette précision du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo.

Il s’entretenait avec les journalistes, à la fin d’une rencontre de la CENA avec le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, sur les préparatifs des élections législatives. La rencontre s’est déroulée à huis clos et a duré plus de deux heures.Concernant la distribution des cartes d’identité biométriques, le ministre (Abdoulaye Daouda Diallo) a fourni des statistiques selon lesquelles il y a un niveau de distribution de l’ordre de 70,5% sur l’ensemble du territoire national. Mais il y a quelques poches où on a enregistré des niveaux de distribution de 90% même.Dans d’autres par contre, "le niveau de distribution des cartes reste relativement faible", a dit M. Ndir.Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique n’a pas souhaité parler aux journalistes à la fin de sa rencontre avec les responsables de la CENA.

"Les contraintes notées dans la distribution des cartes proviennent des difficultés qu’ont eues les agents des commissions administratives pour faire convenablement le travail de tri nécessaire, avant la distribution des cartes", a expliqué Doudou Ndir.

"Concernant le fichier électoral, nous avons constaté que deux coalitions ne l’avaient pas reçu. Nous sommes intervenus et leurs doléances ont été satisfaites par la direction générale des élections", a assuré M. Ndir.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a saisi le Conseil constitutionnel "sur la possibilité que les électeurs n’ayant pu retirer leur carte d’électeur puissent voter aux élections législatives du 30 juillet 2017" avec d’autres documents, dont la carte d’identité nationale numérisée, a-t-on appris lundi de la présidence de la République.

Compte tenu des "lenteurs notées dans le retrait des cartes d’identité biométriques", cette saisine vise à amener le Conseil constitutionnel à autoriser les électeurs à voter avec une carte d’identité nationale numérisée, ou une carte d’électeur numérisée, ou un passeport, ou un permis de conduire, ou encore un document d’immatriculation, pour les "primo-inscrits" non détenteurs d’un des quatre premiers documents administratifs déjà indiqués.

Un communiqué de la présidence de la République rappelle que cette "éventualité avait été proposée par la société civile", avant que Macky Sall ne saisisse à ce sujet le Conseil constitutionnel "par [une] lettre en date du 24 juillet 2017".Les Sénégalais vont élire 165 députés dimanche prochain. Quinze des futurs élus vont représenter les Sénégalais vivant à l’étranger.

Mais de nombreux électeurs inscrits auprès des commissions administratives mises en place par le ministère de l’Intérieur retournent chez eux sans leur carte d’électeur et leur carte nationale d’identité, avec lesquelles ils sont censés voter.La carte d’électeur est délivrée en même temps que la nouvelle carte nationale d’identité biométrique instituée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), que le Sénégal, l’un des 15 pays membres de cette organisation, a été le premier à délivrer à ses citoyens.

SK/ESF/BK

BBY Fait Cap Sur Fatick

Le Premier ministre Mahammed Dionne, leader national de "Benno Bokk Yaakaar" (BBY), a dirigé, lundi, à Fatick (centre), un meeting de la majorité présidentielle, sous le signe de l’unité des responsables locaux.

A Fatick, où elle est arrivée peu avant 15 heures, la caravane conduite par M. Dionne a été accueillie par de nombreux militants et responsables de BBY.Voitures, motos et chevaux ont été utilisés par les militants et responsables venus accueil leur leader à l’entrée de la ville. Debout sur son véhicule, M. Dionne a salué les populations par le signe de la victoire. Dès son arrivée dans un hôtel de la ville de Fatick, il a réuni les responsables fatickois de BBY, dont le maire de cette commune et ministre des Sports, Matar Bâ, son collègue chargé de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, et le directeur général du Port autonome de Dakar, Cheikh Kanté.

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…